Israël: découvertes fascinantes sur la bataille de David et Goliath

  • -

Israël: découvertes fascinantes sur la bataille de David et Goliath

Category : Non classé

Une nouvelle exposition au Bible Lands Museum à Jérusalem dispose d’une série de découvertes archéologiques fascinantes qui pourraient faire la lumière sur la fameuse bataille biblique entre David et Goliath et sur le début de la monarchie en Israël.
 
En 2007, des fouilles archéologiques ont été lancées entre la plaine côtière et la Judée. Leurs conclusions ont abouti à une série de découvertes passionnantes, qui pourraient faire la lumière sur l’histoire biblique de la bataille entre David et Goliath et sur la période tumultueuse du début de la monarchie en Israël.
 
Les trouvailles énigmatiques et l’histoire derrière elles sont maintenant en vedette dans une nouvelle exposition au Bible Lands Museum à Jérusalem : « Dans la vallée de David et Goliath ».
 
«Nous avons ici un site archéologique mystérieux, avec quelques points d’interface inhabituels avec les textes bibliques, » explique le Dr Edith Kimchi, directrice du Département de l’éducation du musée. Le site mystérieux est connu comme Khirbet Qeiyafa et est situé dans la vallée d’Elah Israël, dans la région de Beit Shemesh.
 
Ce qui a nourri l’imagination des chercheurs, dit-elle, et a conduit à l’intérêt suscité par ce qui était au départ «juste une autre fouille archéologique parmi d’autres » a commencé avec un test de datation radiocarbone effectué sur des noyaux d’olives trouvés sur le site. Cela a conduit les chercheurs à la période au cours de laquelle le royaume de David a été établi, selon la Bible. Jusqu’à présent, aucune preuve archéologique de l’existence de cette période n’a été trouvée en Israël.
Qu’est-ce que cela a à voir avec la bataille entre David et Goliath?
 
Selon Yehuda Kaplan, l’un des commissaires de l’exposition, la réponse peut se résumer en un seul mot: l’emplacement. « La date établie par le test de datation radiocarbone nous ramène à la fin de la période des juges et au début du royaume de Juda.
 
«Nous avons une indication géographique très précise de la vallée où les Philistins se sont rassemblés pour une guerre contre Israël. La Bible dit qu’elle s’est déroulée entre Sokho et Azéka, qui sont les deux lieux géographiques que nous avons identifiés avec un niveau très élevé de certitude. Dans la description de la bataille elle-même, nous trouvons, bien sûr, beaucoup d’éléments mythiques visant à glorifier David et à le présenter comme apte à être roi. S’il y a eu bataille, c’est là qu’elle a eu lieu ».
 
David ou le mystérieux Elhanan?
 
L’utilisation de la Bible pour expliquer les découvertes archéologiques est controversée. Au sein de l’exposition elle-même, les conservateurs essaient constamment d’offrir au public une variété de directions et des hypothèses concernant les expositions.
 
« Dans le fossé qui demeure entre mythe et réalité, soutenu par les découvertes archéologiques, il y a beaucoup de zone grise», dit Kaplan. «L’archéologie n’a pas la capacité de dire si quelque chose est arrivé ou pas. Par exemple, on n’a pas retrouvé le squelette ou le bouclier de Goliath ».
 
Kaplan ajoute : «la Bible elle-même est incertaine au sujet de l’identité de la personne qui a tué Goliath (Samuel 2 ;21). Il y a une tradition raccourcie qui affirme qu’il a été tué par quelqu’un de Bethléem appelé Elhanan. On peut suggérer qu’il y avait plus d’un Goliath, ou qu’il y avait un héros de Bethléem qui a tué Goliath, et que la Bible, qui a fait de David un personnage de plus en plus central au fil du temps, aurait effectué un «copie collé» et attribué l’histoire au roi David. Il n’y a aucun moyen de savoir. « 
 
Selon Kaplan, une inscription araméenne trouvée à Tel Dan en 1993 et 1994 (qui est présentée dans l’exposition) a finalement retiré le roi David de la catégorie «mythe». «C’est une inscription vantarde dans laquelle le roi de Syrie présente la liste des rois qu’il avait vaincu. A côté du roi d’Israël, apparaît un roi appelé «Beit David ». C’est une source rare venant de quelqu’un d’extérieur qui n’a pas écrit la Bible, et qui d’autre part, reconnaît David comme le fondateur de la dynastie royale. C’est une preuve historique claire. Mais dans notre histoire, les choses sont plus sujettes à interprétation en termes de l’identité des habitants de la ville.
 
« Nous devons nous rappeler d’où Goliath provenait : de Gath. Gath était immense une ville qui était creusée depuis 20 ans. Les Philistins représentaient, sans aucun doute, une menace de sécurité importante. C’est également la raison pour laquelle Samuel a demandé de couronner un roi qui pourrait être en mesure d’éliminer la menace « .
 
Finalement, David et Goliath ont-ils existé ou non?
 
«Nous préférons laisser le public décider de lui-même quelle explication il accepte. Il est possible que nous trouvions dans l’avenir que Qeiyafa est en effet la première preuve de la colonie du peuple d’Israël, ce que les chercheurs attendaient. La Bible, en tout état de cause, est une source vivante et fascinante – pas nécessairement pour des réponses, mais aussi pour des questions: Qui sommes-nous et quel est notre histoire ? «