la torah racontee aux enfants,cacherout,hanouka,’hanouka,la fete des lumieres,la torah racontee aux enfants

  • -

la torah racontee aux enfants,cacherout,hanouka,’hanouka,la fete des lumieres,la torah racontee aux enfants

Category : Non classé

L’histoire de ‘Hanouka :
A l’époque du deuxième Temple, après le partage de l’empire d’Alexandre le Grand, la terre d’Israël fut envahie par la puissante armée grecque, conduit par Antiochus Epiphane.
Ils persécutaient les Juifs et leur interdisaient d’étudier la Torah et de pratiquer les Mitsvots, sous peine de mort.
Le Saint Temple de Jérusalem fut saccagé et profané.
Grace à une grande Emouna (confiance en D.ieu), des Cohanim: les ‘Hachmonaïm, menés par Matitiahou puis par ses fils, se rebellèrent contre l’envahisseur et remportèrent une victoire miraculeuse le 25 du mois de Kislev.
Ce miracle fut suivi d’un autre miracle: après la victoire, lors de l’inauguration du Temple , il n’y avait plus d’huile pure pour allumer la Ménorah (candélabre à sept branches), et huit jours étaient nécessaires à la confection d’une nouvelle huile.
Les Cohanim ne trouvèrent qu’une petite fiole d’huile dont le contenu ne pouvait servir à allumer la Ménorah qu’une seule journée. Ils décidèrent malgré tout de l’allumer et l’huile brûla durant huit jours.
Les Sages du Talmud ont institué la fête de ‘Hanouka ou on doit allumer chaque soir la Hanoukia, avec un nombre de lumière de plus en plus important pour remercier Hachem pour les bienfaits et les miracles qu’Il nous a prodigués.
Que la lumière de cette fête continue à éclairer le Peuple Juif jusqu’à la venue de Machia’h !


Signification du mot ‘Hanouka

ח נ ו כ ה
‘Hanouka signifie en hébreu « inauguration »
‘Hanouka peut également se décomposer:
en חנו (‘Hanou) = ils ont campé
suivi des lettres כ (Kaf) et ה (Hé), qui, ensembles, ont une valeur de 25.
Cela rappelle le miracle de la victoire sur les Grecs, lorsque les Juifs se sont reposés (‘hanou) le 25 du mois de Kislev.

Mitsva d’allumer la ‘Hanoukia
la torah racontee aux enfants,cacherout,hanouka,’hanouka,la fete des lumieres,la torah racontee aux enfants
On doit allumer la ‘Hanoukia à la sortie des étoiles, durant les huit jours de la fête (du 25 Kislev au 2 Tévet).
Si on n’a pas pu l’allumer à ce moment, on peut à la rigueur allumer à n’importe quelle heure de la nuit.

Les lumières de la ‘Hanoukia
La meilleure façon d’effectuer la mitsva est d’allumer des mèches de coton trempées dans de l’huile d’olive, le miracle s’étant produit à partir de l’huile d’olive.
Les autres huiles, ou toutes sortes de mèches ou bougies sont toutefois valables.

Ou placer la ‘Hanoukia
Afin de publier le miracle, on place la ‘Hanoukia à l’entrée de sa maison si elle donne sur la rue, ou près de la fenêtre pour qu’elle soit visible de l’extérieur.
La ‘Hanoukia ne doit pas être à moins de 30 cm au dessus du sol, et pas plus de 1 m.
Même si on dépasse cette hauteur, on remplit son obligation tant que la ‘Hanoukia reste visible.
Il est recommandé de placer la ‘Hanoukia près de la porte d’entrée du coté gauche, afin d’avoir la Mézouza à sa droite et être ainsi entouré de Mitsvot.

Comment allumer la ‘Hanoukia
Avant l’allumage, on récite:
Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Achère Kidéchanou Bemitsvotav Vetsivanou Lehadlik Ner ‘Hanouka
Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d’allumer les lumières de ‘Hanouka.

puis
Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Chéassa Nissim Laavoténou Bayamime Hahème, Bizmane Hazé
Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.
Le premier soir de la fête, on rajoute cette bénédiction :
Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Chéhé’heyanou Vekiyemanou Vehigianou Lizmane Hazé
Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a fait vivre, exister et parvenir jusqu’à ce moment.

On allume tout de suite après les Bérahots de la façon suivante:
– Le premier soir, on allume la première mèche de l’extrémité droite de la ‘Hanoukia puis le Chamach.
– Le deuxième soir, on allume la deuxième mèche à partir de l’extrémité droite de la ‘Hanoukia, puis la première et ensuite le Chamach.
– Le troisième soir, on allume la troisième mèche à partir de l’extrémité droite de la ‘Hanoukia puis la deuxième, la première, et ensuite le Chamach.
– Les soirs suivants, on suit cette même progression par laquelle on illustre la progression du miracle du jour au lendemain.

Quelques lois utiles :
Tout le monde a l’obligation de la Mitsva des lumières de ‘Hanouka.
On n’allume qu’une seule ‘Hanoukia par famille.
La ‘Hanoukia doit rester allumée pendant une demi-heure au minimum, donc il faut prévoir suffisamment d’huile pour entretenir les lumières 30 mn.
Si on a allumé la ‘Hanoukia alors qu’elle ne contenait pas la quantité d’huile nécessaire pour alimenter les lumières durant une demi-heure, et avant qu’ elle ne s’éteigne on a rajouté de l’huile, on ne remplit pas la mitsva. Il faut l’éteindre, ajouter de l’huile puis rallumer la ‘Hanoukia sans Béraha.
Si la ‘Hanoukia tout en contenant la quantité d’huile nécessaire pour alimenter les lumières durant une demi-heure s’est éteinte avant les 30 mn, on n’est pas tenu de la rallumer (mais on peut la rallumer sans Béraha).
A l’heure de l’allumage, on s’abstiendra de manger ou d’entreprendre toute activité jusqu’après l’allumage.
Le vendredi soir, l’allumage s’effectuera avant l’entrée du chabat, suivi de l’allumage des bougies de chabat. Il faudra prévoir suffisamment d’huile pour entretenir les lumières 30mn après l’apparition des étoiles.
On priera Min’ha avant l’allumage de la ‘Hanoukia et de chabat.
Il est interdit de tirer profit de la lumière de la ‘Hanoukia; on ne doit même pas utiliser une mèche pour en allumer une autre, sauf celle du Chamach.

La ‘Hanoukia à la synagogue ;
On allume la ‘Hanoukia à la synagogue dans le but de rendre le miracle public.
Elle est placée du côté du mur sud.
S’il n’y a pas 10 personnes présentes, on allume sans dire de Béraha.
Malgré l’allumage à la synagogue, on reste dans l’obligation d’allumer la ‘Hanoukia de la maison.

Les prières de ‘Hanouka
La louange de « Al Hanissim » est intercalé dans chaque Amida, ainsi que dans le Birkat Hamazone.
Tous les matins, on récite le Hallel complet suivi d’une lecture de la torah

Quelques coutumes de ‘Hanouka
La toupie :
Les Grecs interdisaient l’étude de la Torah sous peine de mort. Cependant, le peuple juif continua à l’étudier en secret et, à l’approche des patrouilles grecques, les enfants juifs faisaient semblant de jouer à la toupie.
Sur chaque facette de la toupie est inscrite une lettre hébraïque : Noun, Guimel, Hé, Chine.
Ces quatre lettres renvoient à la phrase: Ness Gadol Haya Cham = Un grand miracle est arrivé là-bas.

L’argent de poche ou les cadeaux :
Il est de coutume de donner aux enfants un peu d’argent de poche ou des cadeaux. Cela procure de la joie et c’est une occasion d’encourager les enfants à s’améliorer dans les bonnes actions…
Les beignets:
Il est coutume de manger des aliments frits dans de l’huile comme les beignets, pour commémorer le miracle qui est arrivé avec de l’huile.