Tsedek-Info d’Israël n° 123 -mai-juin 2017

  • -

Tsedek-Info d’Israël n° 123 -mai-juin 2017

Category : Non classé

Distinctions & performances

– Une équipe d’étudiants du Technion a remporté la médaille d’or dans le concours international iGem de biologie synthétique, pour l’invention d’une puce avec des bactéries intestinales qui peuvent détecter les substances rapidement, à bon prix et écologique. Cette puce chargée de bactéries vivantes Escherichi Coli est appelée « FlashLab ». Composées de flagelles, ces E. Coli de nos intestins sont capables de chimiotactisme, c’est à dire qu’elles se déplacent en réponse à des stimuli chimiques. Dans la nature, les E. Coli sont attirées par des produits comme les sucres, les acides aminés et sont repoussées par certaines toxines.
– Une équipe d’étudiants de l’Université Ben Gourion du Néguev a remporté une médaille d’or pour son projet PlastiCure-BGU, meilleur projet environnemental et meilleur concept, lors d’un grand concours américain iGem. Plasticure-BGU peut dégrader les déchets plastiques et produire de l’électricité grâce à l’énergie libérée par leur dégradation. Plasticure-BGU utilise une bactérie génétiquement modifiée pour «manger» du polyéthylène téréphtalate (PET), un type de plastique largement disséminé dans les océans et sur terre.
– D’après le magazine américain American Thinker, Israël est aujourd’hui la 8ème puissance mondiale, en raison de son génie technologique et de son influence régionale, ses alliances internationales et la puissance de son armée
– Israël détient le record de la plus forte concentration de start-ups dans le monde, après la Silicon Valley
– 12 israéliens ont déjà remporté un prix Nobel, dont 10 sur les 20 dernières années : 6 en chimie, 3 Nobel de la paix, 2 de l’économie et 1 de littérature.
– Estee Ackerman, 15 ans, est 2 fois médaille d’or aux championnats américains ouverts de tennis de table à Las Vegas
– L’Université de Tel-Aviv conserve, pour la troisième année consécutive, sa 9ème place dans le monde, la 1ère en dehors des États-Unis et la 1ère en Israël, pour le nombre de ses diplômés de premier cycle devenus entrepreneurs.
– Talleen Abu Hanna, 21 ans, de Nazareth, est arrivée 2ème au concours “Miss Trans Star International Pageant” à Barcelone, parmi 25 personnes ayant changé de sexe…

High Tech

– Selon Idan Maron, directeur à Applicaster qui a développé la plateforme Zapp qui révolutionne la manière dont les applications internet sont construites, la nouvelle application TMZ d’Apple TV offre une grande flexibilité dans la publication de vidéos.
– Il est très difficile de différencier une crevette femelle d’une crevette mâle manuellement. Spécialisée dans l’ingénierie génétique et la biotechnologie, Enzootic a réussi à metre au point un élevage de crevettes géantes “M. rosenbergii”, femelles (40 u/m2 contre 4u/m2 pour les mâles). La méthode employée peut être utilisée pour tout crustacé, la femelle étant plus charnue, croit plus rapidement, et consomme moins de nourriture. Le marché des crustacés, évalué à 36 milliards $ (7 millions tonnes), croît de 10% l’an, notamment aux Etats-Unis et en Extrême Orient.
Enzootic a reçu le 1er prix d’innovation à l’“International AgriVest Conference” de l’Institut Weizman.

Archéologie

– La 12ème grotte où on pouvait trouver encore des manuscrits du 1er s. a été découverte à Qoumran par des chercheurs de l’Université de Jérusalem (Institut d’archéologie). On y a trouvé des poteries et des jarres vides dans des niches, au fond d’un tunnel, qui laissent supposer que des manuscrits ont été volés. On a découvert au fond d’une cruche un morceau de parchemin, ainsi qu’un ruban qui devait l’enrouler et un lacet en cuir. Les autres indices trouvés, lames de silex, têtes de flèches, sceau en cornaline décorée, montrent que cette grotte était habitée à l’Age de bronze et de pierre. D’après le directeur de l’IAI, Israel Hasson, cette découverte est une prémisse à d’autres dans la région, « nous sommes engagés dans une course contre la montre avec les spoliateurs d’antiquités ».
– Une équipe d’archéologues dirigée par le Dr. Erez Ben-Yosef du Département d’archéologie et des cultures anciennes du Proche-Orient a découvert un mur fortifié de plusieurs centaines de mètres, de 5m de hauteur, avec une grande quantité de frondes, sur le site des anciennes mines de cuivre de la vallée de Timna, à 30 km au nord d’Eilat. Datant du Xe siècle av. JC, les fortifications, viennent confirmer le récit biblique de la conquête d’Edom par le roi David (II Samuel 18/13-14). Dr. Ben Yosef : « On ne saurait exagérer l’importance du cuivre dans la région du Levant au Xe siècle avant JC. Il servait à fabriquerdles outils agricoles et des armes. C’était l’équivalent du pétrole pour l’époque. De nombreuses preuves archéologiques nous montrent que les ouvriers qui travaillaient dans ces mines étaient des experts, qui dirigeaient des apprentis et effectuait un travail complexe et exigeant. On pensait auparavant que les Edomites, comme les autres peuples de la région, étaient de simples nomades qui n’étaient pas organisés en société complexe sur le plan sociopolitique. Aujourd’hui, nous possédons de plus en plus de preuves de l’existence d’une société hiérarchisée et centralisée qui vivait en interaction avec ses voisins, ce qui correspond aux textes bibliques et extrabibliques… Les ânes de Timna étaient nourris avec du foin et non de la paille, et même des pelures de fruits, pour les maintenir en forme et en bonne leur santé… Il n’y a qu’à Timna qu’on peut trouver peut trouver du crottin d’âne, et même des noyaux de dattes, certains avec des restes de fruit dessus, de cette période. Le potentiel est grand pour la recherche… »
– Trois membres du Club israélien de chercheurs de grottes (Israel Caving Club) ont découvert au sud de la Judée, dans la Shéfélah, une grotte avec des niches et des inscriptions, un candélabre (ménorah) à 7 branches à l’image de celui du 2ème Temple, ainsi qu’une croix (4ème siècle), de même qu’une citerne et un columbarium avec des douzaines de cavités. Selon Sa’ar Ganor, le chef archéologue de l’IAI à Ashqelon,
– Dr. Michael Eisenberg, chef du Projet d’Excavations Hippos, de l’Université de Haifa et son équipe ont trouvé un grand amphithéâtre romain du 2ème siècle à Soussita, sur le Lac de Tibériade. Il servait à des cérémonies religieuses. L’équipe avait déjà découvert en ce lieu un masque en bronze représentant le dieu Pan ainsi qu’un portail devant l’amphithéâtre, à côté d’un bain public. De nombreux dieux étaient honorés à cette époque, comme Dionysus ou Asclepius…
– Les archéologues de l’IAI ont découvert un portail sanctuaire datant de l’époque du 1er Temple au Parc National de Tel Lashish
– Pnina Shor de l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAI) a appliqué une nouvelle technologie d’imagerie 3D, associée à un scanner micro-CT, à un morceau de papyrus carbonisé, vieux de 2000 ans, découvert en 1970 à Ein Gedi, sur les rives de la mer Morte, et abandonné pendant des décennies, car impossible à ouvrir et à lire du fait de sa fragilité. Lu, ce document fournit un passage du Lévitique et confirme physiquement la version actuelle de la Bible hébraïque ! C’est à l’intérieur de la vieille arche d’une synagogue, que les archéologues ont trouvé des fragments de rouleaux. La synagogue a été détruite vers l’an 600 par le feu, laissant les rouleaux carbonisés. Le climat sec de la région les a conservés, mais quand les archéologues ont touché les rouleaux, ils ont commencé à se désintégrer. Ainsi, les dossiers calcinés ont été mis à l’écart pendant près d’un demi-siècle, sans qu’on sache ce qui était écrit à l’intérieur.

Révélations

Le saviez-vous ? Lors de la dernière décennie, les chercheurs en nanotechnologie ont déposé 1.590 brevets et obtenu 769 à ce jour, publié 12.392 articles scientifiques sur le sujet, et ont eu 129 nano-réussites dans des start-up de startups de l’industrie pharmaceutique, l’épuration des eaux, l’énergie et la sécurité, notamment.
Le saviez-vous ? EDF Energies Nouvelles exploite désormais 11 centrales solaires dans le Négev, totalisant160 MWc de capacité solaire installée. L’unité la plus récente Zmorot s’étend sur plus de 60 hectares et se compose de 207.000 panneaux photovoltaïques pouvant fournir 50MWc, couvrant les besoins de 30 000 personnes pendant 20 ans.

Défense

Développé par le corps médical de Tsahal et le Technion, un nouveau planeur pourrait aider à sauver la vie de soldats blessés sur le champ de bataille. Il peut transporter jusqu’à 23 kilos (du sang, qui doit être conservé au frais, et des équipements médicaux…) et peut atteindre une distance de 20 km en 8 minutes. Il mesure 3,5 m et 3,93 m d’envergure. Les ailes sont pliables de sorte qu’il peut se lancer à partir d’un avion. Dr Dean Nachman: « Le planeur ne pourra pas évacuer un soldat, mais il nous permet d’apporter l’hôpital au patient » d’une manière intelligente, ainsi, le soldat sera soigné avant d’être transféré dans un état plus stable, vers un hôpital. De plus, ce planeur est doté d’une capacité d’atterrissage précise et discrète, afin de ne pas se faire repérer par l’ennemi. Il est en effet insaisissable au radar. Ce planeur permettra de fournir des données médicales sur le blessé et les transmettra à l’hôpital avant son arrivée ».

Inventions et découvertes

– La signature sur surface numérique ou à l’aide d’un stylo électronique remplace de plus en plus souvent la signature manuscrite, mais elle restait falsifiable jusqu’ici. Alona Levy, étudiante en maitrise du Département de génie industriel de l’Université de Tel-Aviv a développé, sous la direction du Dr. Erez Shmueli, et en collaboration avec le Prof. Yuval Alovitz de l’Université Ben Gourion, un logiciel qui permet aux montres intelligentes ou « SmartWatch » de vérifier l’authenticité de la signature manuscrite de ceux qui les portent.
– Pour faire comprendre à son fils les principes de l’électronique, le Dr. Boaz Almog, chercheur à l’Ecole de physique de l’Université de Tel-Aviv, et son doctorant Amir Saraf, ont créé un dispositif permettant aux enfants de transformer toutes leurs créations LEGO en machines animées et éclairées, capables d’accomplir des fonctions multiples, ces nouvelles briques étant appelées « BRIXO». Pouvant être activées par le son, la lumière et le toucher, ces briques possèdent des capteurs intégrés et des puces Bluetooth, « qui permettent de programmer à peu près n’importe quel modèle ».
– L’épigraphie est l’étude des inscriptions, consistant à en faire des classifications et à rechercher les plus infimes distinctions entre les différents systèmes d’écriture, tout en leur donnant un sens et en définissant le contexte culturel dans lequel elles ont été écrites. Après plusieurs années d’étude, Pr Douglas Petrovich, archéologue, épigraphe et professeur d’études d’Egypte Antique à l’Université Wilfrid Laurier à Waterloo- Canada, estime qu’il a rassemblé suffisamment de preuves pour établir le fait que, non seulement l’alphabet était en usage plusieurs siècles avant la période habituellement avancée, mais de plus, qu’il était bien une forme d’Hébreu primitif, idée « impensable » jusqu’ici.
Rappelons qu’en 1904/5, Sir Flinders Petrie, le père de l’archéologie égyptienne, et sa femme Hilda ont découvert plusieurs inscriptions alphabétiques rudimentaires dans les mines de cuivre et de turquoise, dans la péninsule du Sinaï. Sir Alan Gardiner, le plus éminent linguiste de son temps, déchiffra plusieurs de ces écritures et affirma qu’elles représentaient une forme primitive d’alphabet et qu’elles utilisaient un langage sémitique. Cette écriture est connue sous le nom de « Proto-Sinaïtique » et fut datée vers l’Age de Bronze moyen, entre1600/1500 av JC. – William Foxwell Albright 1891-1971, l’américain connu comme le père de l’archéologie biblique popularisa l’idée que ces écrits étaient sémitiques et beaucoup acceptèrent l’hypothèse que « des esclaves hébreux » étaient les auteurs de ces inscriptions. Les spécialistes s’accordent à penser que les Hiéroglyphes égyptiens ont été utilisés comme base pour créer 22 lettres alphabétiques représentants les sons consonnes du langage sémitique des écritures. Les premières écritures admises par les spécialistes comme utilisant une écriture « Hébraïque » sont toutes datées après 1000 av JC et classées comme utilisant l’alphabet « Paléo-Hébreu », très semblable à l’écriture phénicienne. Et Wikipédia affirme le paradigme que « L’alphabet phénicien, appelé conventionnellement l’alphabet Proto-Cananéen pour les inscriptions plus anciennes qu’environ 1050 av JC, est l’alphabet authentifié le plus ancien» – Le courant majoritaire des chercheurs estime ainsi que les écritures alphabétiques sont sémitiques et que l’Hébreu n’est qu’une des variétés des nombreux langages sémitiques en usage à l’époque.
Cependant, en 1999, John et Deborah Darnell firent une découverte étonnante dans un lieu appelé Wadi el-Hol en Moyenne Egypte. Il s’agit d’inscriptions alphabétiques, un système hybride entre symboles hiéroglyphiques et symboles alphabétiques. Une fois de plus est confirmée l’idée du passage direct des hiéroglyphes aux écritures sémitiques. La surprise de cette découverte vient du fait que ces écritures datent de la 12ème dynastie qui, en termes conventionnels, correspondent aux alentours de1850 av JC. (époque biblique de Joseph en Egypte)- L’égyptologue David Rohl a émis en 2002 la théorie que l’origine de l’écriture alphabétique viendrait de Joseph pendant sa période de pouvoir en Egypte et que ce système a pu donc être développé ensuite par Moïse lui permettant ainsi d’écrire les cinq premiers livres de la Bible au Mont Sinaï : « … il fallait les compétences multilingues d’un Prince d’Egypte Hébreu, éduqué, pour faire de ces premiers simples graffitis une écriture fonctionnelle, capable de transmettre des idées complexes et un narratif courant. Les Dix Commandements et les Lois de Moïse font été écrites en Proto-Sinaïtique. Le prophète de Yahweh – qui maitrisait à la fois la littérature épique égyptienne et mésopotamienne – n’a pas été seulement le père fondateur du Judaïsme, du Christianisme et, à travers la tradition coranique, de l’Islam, mais aussi le géniteur des écritures alphabétiques Hébraique, Cananéenne, Phénicienne, Grecque et donc de l’alphabet occidental moderne »
– Selon une étude de Raluca Rufu, de l’Institut Weizmann des Sciences à Rehovot, la formation de la Lune serait due à une série de multiples et petits impacts de corps célestes avec la Terre, et non à une seule et énorme collision avec celle-ci. Il a créé par simulation numérique, près d’un millier de collisions entre une proto-Terre — le nom donné au premier stade géologique de la Terre — et des planètes embryonnaires, plus petites que Mars. Il a constaté que chaque collision de ce type entraînait la formation d’un disque de débris autour de la Terre. Les morceaux se compactent ensuite pour former une mini-lune. Si le phénomène se répète, plusieurs mini-lunes se créent. Assemblées, elles peuvent donner naissance à une Lune. Pour former notre Lune, une vingtaine d’accidents de ce genre auraient été nécessaires.

Problèmes de société

– Le Pew Research Center vient de publier une étude sur l’éducation des Juifs dans le monde : 13 ans de scolarité contre 9 pour les chrétiens, 5,5 pour les musulmans et les hindous. Parmi les Juifs de 25 à 34 ans, les femmes sont plus instruites que les hommes : 70% ont suivi une certaine forme d’enseignement supérieur, contre 57% pour les hommes. Les Juifs Américains ont le taux le plus élevé d’enseignement supérieur, qui est de 75% (contre 40% chez les Américains en général), et ont une scolarité de 14,7 années en moyenne. 46% des Juifs Israéliens ont fait des études supérieures et ils ont une moyenne de 12 années de scolarité.
– Selon un sondage de l’Institut pour la Démocratie en Israël (1531 interviews téléphoniques), 86% des Juifs du pays se sentent fiers d’être Israéliens contre 55% des Arabes. 78% des Juifs considèrent qu’ils vivent bien contre 60% des Arabes. Mais 76% des Arabes pensent que les Israéliens n’ont pas le droit de définir Israël comme un état juif. Et dans ce cas, 52% des Juifs pensent que ceux qui refusent ce droit doivent être déchus de la nationalité du pays.
La confiance dans la Cour Suprême est tombée en une décennie de 75% à 56%. Mais la confiance reste très faible pour :
.. Parlement : 28% des Juifs et 18% des Arabes
.. Gouvernement : 28% des Juifs et 19% des Arabes
.. Medias : 25% des Juifs et 15% des Arabes
.. Partis politiques : 14% des Juifs et 11% des Arabes
– Un sondage de Brookings Institution montre que 76% des Américains considèrent Israël comme un atout stratégique, mais 55% des Démocrates pensent que ce pays est un fardeau, contre 24% des Républicains, mais globalement 54% des Américains pensent le contraire.

Environnement

Obtenir de l’eau douce potable et propre, à tout moment est la préoccupation majeure d’une bonne partie de la population mondiale. Le président Shimmy Zimels de SunDwater basée à Jérusalem : «… Ces gens passent la grande majorité de leur temps à la recherche de l’eau,… ils gaspillent leur temps dans ce genre de quête, alors qu’ils pourraient investir ce temps dans la construction d’un avenir meilleur pour leurs familles… » – Le système qui est opérationnel dans l’Arava consiste en un pompage d’une source d’eau contaminée, à travers un tuyau dans la partie supérieure d’une antenne parabolique, qui suit le soleil tout au long de la journée. Ces rayons sont concentrés pour chauffer une chaudière qui se trouve dans le centre du réceptacle. La chaudière chauffe la source contaminée, l’eau s’évapore, laissant les polluants derrière. Poussée hors de la chaudière sous pression en système fermé, la vapeur est ensuite condensée, puis restituée en une eau propre et pure. Une console de contrôle gère l’ensemble du processus et collecte des données via un accès à distance. Coûtant 16.000 $, le système est en mesure de générer environ 300/400 litres d’eau par jour.

Agriculture et nature

– Dr. Yossi Yovel de l’Université de Tel Aviv a étudié le langage des chauves-souris : « Les chauves-souris sont des mammifères très sociables, qui vivent en colonies comprenant des milliers, voire des millions d’individus, qui sont obligés de communiquer entre elles » – Les chercheurs ont enregistré au laboratoire du Département de zoologie les voix de 20 chauves-souris de type roussette d’Egypte, spécimen frugivore vivant en tribus dans la région. « Pour le processus de décryptage, nous avons utilisé des algorithmes actuellement en usage pour la reconnaissance vocale dans les applications téléphoniques », explique le Dr. Yovel. « Nous avons vérifié dans l’ordinateur les caractéristiques du spectre vocal des différentes chauves-souris, par l’analyse des ondes sonores, et avons constaté qu’on pouvait extraire beaucoup d’informations à partir de leurs appels » – Dans 90% des cas, ils ont pu identifier le « locuteur » correctement, et même dans 65%, le « destinataire », à qui le message était adressé. Dans environ 80% des cas, ils sont également parvenus à déchiffrer le contenu ou le contexte dans lequel les choses ont été « dites ». Celui-ci a ensuite été validé grâce aux séquences vidéo.
On a pu identifier 4 situations sociales différentes, auxquelles correspondent des grincements spécifiques: disputes pour la nourriture, (par exemple lorsque une chauve-souris essaie de prendre un aliment à une autre). Tentatives d’accouplement (lorsqu’un mâle tente sa chance avec une femelle, qui le repousse et l’éjecte). Interventions pendant la période du sommeil (un grincement dont la signification est apparemment « tu m’as réveillé! »). Querelles générales entre deux chauves-souris accrochées côte à côte au toit de la grotte.
– L’effondrement de colonies d’abeilles pour des raisons mal connues continue à faire des ravages dans le monde. En Israël, pour éviter d’atteindre les 10% de disparition annuelle, Hertzel Avidor, président du Conseil Israélien du Miel prend des mesures pour améliorer les systèmes immunitaires par le développement de plantes riches en nectar, mettre en oeuvre des tactiques innovantes pour soutenir un total de 110 000 ruches et surtout lutter les acariens Varroa, considérés comme l’un des facteurs du syndrome. En coopération avec le Ministère de la Défense et le KKL, le Conseil installe aux frontières des plants d’eucalyptus donnant un miel gouteux, et destinés par ailleurs à couvrir toute visibilité (voir http://www.israel21c.org/how-israel-is-saving-the-honeybees/ )
– Dr Yiftah Yacoby, directeur du laboratoire des énergies renouvelables de l’Ecole des Sciences végétales de l’Université de Tel-Aviv a réussi à concevoir une micro-algue produisant 5 fois plus d’hydrogène, capable de fournir suffisamment d’énergie pour faire fonctionner les voitures et les vélos électriques, voire dans l’avenir, subvenir à tous les besoins énergétiques. Les algues unicellulaires, du type de celles qui se multiplient dans les réservoirs d’eau stagnante, émettent de l’hydrogène pendant toutes les heures de la journée, et constituent une source d’énergie potentielle importante. 5 kg d’hydrogène suffisent pour faire rouler une voiture sur plus de 500 km, et un vélo électrique n’en consomme que 30 grammes pour plus de 100 kilomètres ! D’autre part, l’hydrogène n’est absolument pas polluant: le fonctionnement d’une pile à combustible alimentée de cette manière ne génère que de la vapeur d’eau et son échappement rejette de l’eau potable … L’hydrogène est produit par l’algue grâce à une enzyme appelée hydrogénase qui se décompose en présence d’oxygène. La nuit, les micro-algues ne produisent pas d’oxygène, et créée donc une grande quantité d’hydrogène. Mais le jour à l’exposition à la lumière du soleil, l’algue produit à la fois de l’oxygène et en petite quantité de l’hydrogène. Yacoby a découvert les mécanismes de l’algue permettant d’éliminer cet oxygène au profit de l’hydrogène. On a ainsi pu concevoir en laboratoire des micro-algues qui produisent 400% de plus d’hydrogène que les algues d’origine. Le défi est maintenant de transmettre ces capacités à des micro-algues d’une espèce plus durable, capable de vivre dans la nature et de domestiquer des espèces sauvages de micro-algues, tout comme l’homme a domestiqué pour ses besoins le blé sauvage.

Économie

– Israël est l’un des rares pays au monde à avoir atteint le plein-emploi en 2016, moins de 4,8% de la population est au chômage.
– En 2016, le PIB a augmenté de 3,8%, en dépit de la morosité qui règne sur l’économie mondiale. En fait depuis 2009, dans divers domaines, le pays amorce un développement exponentiel. Néanmoins la branche “industrie et mines” souffre d’une perte de compétitivité du fait de la concentration des entreprises, de la bureaucratie et d’un shekel trop fort.
– 100% des produits Apple intègrent des recherches et des technologies venant d’Israël.
– Les industries high-tech atteindront un chiffre d’affaires de 7 trillions $ d’ici 2030 et les innovations dans le domaine des transports intelligents sont encouragées par l’Etat qui les subventionne jusqu’à concurrence de 250 millions $ sur 5 ans. L’industrie profitera de l’expérience précoce et malheureuse de Better Place, de Shai Agassi (perte d’un milliard $), en matière de batteries et de leur chargement. Elle profitera aussi de l’expérience militaire en matière de Détection 3D, vision artificielle, traitement vidéo et de l’image, prise de décision en temps réel, cartographie, cyber-sécurité, autant de domaines expérimentés par l’armée et développés par les start-ups (cf MobilEye)

Culture

– Tempête de Sable ou « Sand Storm », est un film mis en scène par Elite Zexer qui a reçu le prix Ophir du meilleur film de l’année et il a été présenté aux Oscar. Il s’agit d’un drame en arabe mettant en scène 2 femmes bédouines
– Personnalité clé de l’industrie du cinéma dès les années 70, Avi Nesher vient de sortir « HaHataim » intrigue qui se déroule en 1977 et raconte l’histoire vraie des sœurs Milch. Ella Milch Sheriff est compositrice. Elle a d’ailleurs signé la musique originale du film. Sa sœur défunte, Shosh Milch Avigal, a été une journaliste inspirée, politiquement engagée, fondatrice d’un journal qui mélangeait allègrement politique de gauche et pornographie. Les sœurs Milch apprennent que leur père cache un terrible secret que ni leur mère, ni personne n’accepte de leur révéler…
Après une série de films devenus cultes : « Au bout du monde à gauche » (2004), « Les Secrets » (2007), « L’entremetteur » (2010) et « Les merveilles » (2013), on surnomma Avi Nesher, le François Truffaut israélien. Mais il avait commencé avec le fameux « La Troupe » (HaLahaka), qui raconte l’histoire d’une troupe de spectacle au sein de l’armée.

Santé

– Pr Lior Gepstein de la faculté de médecine au Technion et directeur du département de Cardiologie à l’hôpital Rambam ont développé une nouvelle génération de pacemakers biologiques utilisant de cellules qui possèdent des propriétés fonctionnelles semblables aux cellules cardiaques humaines. Le stimulateur naturel du cœur ou nœud sinusal est constitué d’un amas de cellules cardiaques dédiées, responsables du déclenchement du signal électrique qui conduit à la contraction du cœur. Il « bat la mesure ». «Avec l’âge, l’activité électrique cardiaque, qui naît dans les oreillettes, peut ainsi se faire moins régulièrement ou la transmission de l’influx électrique peut être moins efficace des oreillettes aux ventricules cardiaques » – L’implantation d’un stimulateur artificiel comportant des électrodes insérées dans diverses zones du cœur permet de corriger ce dysfonctionnement. Mais les pacemakers sont très contraignants : intervention chirurgicale invasive, danger d’infection, problèmes hormonaux, batterie épuisée, panne…Pr Lior Gepstein : « Le stimulateur créé à partir de cellules souches embryonnaires présente des propriétés moléculaires, électriques et fonctionnelles caractéristiques des cellules du pacemaker naturel
– Le laboratoire BioShai prévoit de chambouler l’horizon médical par son test sanguin PDx commercialisé dès 2017. Il s’agit d’une prise de sang pour détecter et traiter la maladie de Parkinson à son stade le plus précoce. Pr Moussa Youdim du Technion, l’un des inventeurs du traitement Rasagiline, a révélé que l’expression de cinq gènes spécifiques dans le sang peut prédire, ou du moins détecter, la maladie. BioShai a isolé ces cinq gènes pour former un bio marqueur unique, utilisé comme un indicateur du processus biologique normal ou pathologique. La présence de ce bio marqueur dans le sang rend visible la perte des neurotransmetteurs invisible au scanner.
– Des chercheurs du Technion ont mis au point un dispositif muni d’une puce, dotée de nanoparticules en or, qui permet de détecter des composés organiques volatils (COV) présents dans l’haleine correspondant à 17 maladies, des cancers du poumon, du côlon-rectum, du cou et de la tête, de l’ovaire, de la vessie, de la prostate, du rein et de l’estomac, mais aussi la maladie de Krohn, la rectocolite hémorragique, le syndrome de l’intestin irritable, la maladie de Parkinson (idiopathique ou atypique), la sclérose en plaques, l’hypertension artérielle pulmonaire, la pré-éclampsie ou encore la maladie rénale chronique. Il s’agit de molécules de faible poids que l’on retrouve dans le sang, les selles, les urines… et dans l’haleine. Le taux de réussite est de 86 %.
– Les dermatologues avaient 2 options pour améliorer l’apparence de la peau marquée par des cicatrices et des rides: les appareils à base d’énergie utilisant le laser, la radiofréquence ou les ultrasons, ou bien des composés injectables comme l’acide hyaluronique et le Botox. Le système EnerJet, conçu par Rogel Engineering à Haïfa et réalisé par PerfAction Technologies de Rehovot, utilise un jet non thermique à haute pression sans aiguille, pour introduire des agents de guérison ou de restructuration, comme l’acide hyaluronique, dans les couches cutanées de la peau. L’explosion donne une propagation uniforme et étendue de la substance active et le composé crée lui-même des microtraumatismes qui déclenchent le processus normal de rajeunissement. Selon Ayelet Bar, directrice de marketing, quel que soit le soin, cicatrices d’acné, vergetures ou lifting, la procédure est sécuritaire même pour les zones délicates comme le décolleté, le cou, les joues, le contour des yeux ou des lèvres, le front et le menton.
– Selon Dr Shomron, le cancer du sein est le plus meurtrier des cancers chez les femmes et une femme sur 8 dans le monde connaitra la maladie durant sa vie. La chance de survie des malades, 5 ans après le diagnostic, n’a augmenté que de 3% au cours des 20 dernières années, et les chances de guérison diminuent considérablement après le développement des métastases. Son labo et son équipe ont cherché à cerner les métastases et à stopper le mécanisme par lequel les cellules cancéreuses se déplacent, afin qu’elles ne puissent pas migrer de la tumeur primaire vers les organes vitaux du corps. Ils ont utilisé d’énormes bases de données et ils ont croisé 4 types de données: les mutations de l’ADN qui caractérisent le cancer du sein, un sous-ensemble de gènes responsables de la modification de la forme de la cellule, des gènes qui présentent des domaines de liaisons avec des microARN régulateurs — capables d’extinction de l’expression d’un gène — et des données cliniques sur les mutations effectivement enregistrées chez les patientes atteintes du cancer du sein. Le recoupement des données a permis d’identifier un gène spécifique appartenant aux quatre groupes et de le désactiver.
– Dr. Idan Menashe et son équipe de l’Université Ben Gourion du Négev ont découvert un groupe de gènes dont l’évolution serait liée au syndrome de l’autisme. Lors de cette recherche, ils ont trouvé 651 séquences génétiques tirées d’autistes qui avaient des caractéristiques communes, car ells sont plus longues que celles de gènes en bonne santé ou ayant d’autres types d’anomalies. Cette découverte permettra la mise au point de thérapies adaptées.