Conseil avisé du Rav Firer avisé avant une grave intervention chirurgicale ou des soins difficiles.

  • -

Conseil avisé du Rav Firer avisé avant une grave intervention chirurgicale ou des soins difficiles.

Category : Non classé

Le Rav Firer

Nombreux sont ceux qui ont fait appel au Rav Elimelech Firer, fondateur et directeur de l’association Ezra LaMarpeh, lorsqu’ils ont eu besoin, un jour, d’un conseil avisé avant une grave intervention chirurgicale ou des soins difficiles. Après tant d’années d’expérience, son opinion est considérée comme particulièrement judicieuse et précieuse.

Le Rav Firer est évidemment célèbre en Israel (qui lui a décerné le Prix d’Israel, en 1997, pour l’ensemble de son oeuvre,a lors qu’il avait seulement 43 ans), mais peut-être est-il moins connu dans les milieux francophones, et il m’a paru utile de le faire connaitre, et de lui rendre un hommage si mérité.

Le Rav Firer est un Hassid de Belz, père de 10 enfants, qui aurait pu, comme beaucoup, se consacrer à l’Etude, et mener une vie de rav à Bnei Brak, ou il est né et ou il vit modestement.
Très jeune, il a éprouvé le « besoin » d’apporter une aide aux malades, et bien que n’ayant pas de formation « universitaire » de médecin, ni de scientifique, il a acquis une somme phénomenale de connaissances, et il a developpé des reseaux de correspondants dans tous les grands services, et dans tous les grands hopitaux de la Planete.

Sa réputation a essaimé, autant dans les milieux médicaux qu’auprès du grand public, des riches comme des pauvres, des « grands de ce Monde » comme des citoyens anonymes, juifs et non-juifs, israeliens comme etrangers…

Le milieu médical, qui n’a pas toujours été « tendre » à son egard, reconnait aujourd’hui sa compétence, son dévouement, sa générosité, et son total desinteressement, toujours au service du Malade, de son entourage, et de la Medecine!

Cet hommage peut certes paraitre étonnant ou exageré (particulierement de la part d’un medecin « conventionnel »), mais il n’en est rien!

Pour donner un exemple, parmi tant d’autres, je citerais ce professeur de chirurgie cardiaque d’une des plus célèbres universites americaines, venu en Israel, operer un cas desespere, a la demande du Rav Firer (avec l’accord et la coopération du chef de service), et qui a dit, en substance: « La connaissance du Rav, en Cardiologie, est certainement de loin supérieure aux connaissances de nombreux jeunes cardiologues de mon service! »…cette phrase a été dite apres l’exposé du cas, et l’interprétation des differents examens complémentaires par le Rav.

J’ai rencontré un chef de service d’un grand hopital, qui me disait avoir assisté a un « Staff-meeting » de Radiologie, ou le Rav avait laissé pantois les participants, tous spécialistes en neuro-radiologie…

Tout cela pourrait paraitre strictement anecdotique, mais il faut savoir que le Rav Firer a créé, il y a plusieurs années, une association a but non-lucratif, « Ezra la Marpe« , dont le but est de conseiller les malades graves et les orienter vers les meilleurs spécialistes de tel ou tel domaine pour avis et éventuellement intervention.
Le Rav parle, en ce qui le concerne personnellement, de 200 appels telephoniques et 50 entretiens avec les malades, leurs familles et leurs medecins ,en moyenne par jour, sans compter egalement les visites dans les différents hopitaux et au chevet des malades, ainsi que les appels auprès de ses collaborateurs, qui lui transmettent chaque cas particulier.

Pour clore ce bref hommage au Rav Firer, je dois insister sur sa modestie, sa simplicite, son « Humanité », qui font de lui un Etre d’Exception, et un Exemple pour les nouvelles générations de médecins en Israel et dans le Monde.

source :Docteur Georges Amshalom.