Category Archives: Non classé

  • -

Conseil avisé du Rav Firer avisé avant une grave intervention chirurgicale ou des soins difficiles.

Category : Non classé

Le Rav Firer

Nombreux sont ceux qui ont fait appel au Rav Elimelech Firer, fondateur et directeur de l’association Ezra LaMarpeh, lorsqu’ils ont eu besoin, un jour, d’un conseil avisé avant une grave intervention chirurgicale ou des soins difficiles. Après tant d’années d’expérience, son opinion est considérée comme particulièrement judicieuse et précieuse.

Le Rav Firer est évidemment célèbre en Israel (qui lui a décerné le Prix d’Israel, en 1997, pour l’ensemble de son oeuvre,a lors qu’il avait seulement 43 ans), mais peut-être est-il moins connu dans les milieux francophones, et il m’a paru utile de le faire connaitre, et de lui rendre un hommage si mérité.

Le Rav Firer est un Hassid de Belz, père de 10 enfants, qui aurait pu, comme beaucoup, se consacrer à l’Etude, et mener une vie de rav à Bnei Brak, ou il est né et ou il vit modestement.
Très jeune, il a éprouvé le « besoin » d’apporter une aide aux malades, et bien que n’ayant pas de formation « universitaire » de médecin, ni de scientifique, il a acquis une somme phénomenale de connaissances, et il a developpé des reseaux de correspondants dans tous les grands services, et dans tous les grands hopitaux de la Planete.

Sa réputation a essaimé, autant dans les milieux médicaux qu’auprès du grand public, des riches comme des pauvres, des « grands de ce Monde » comme des citoyens anonymes, juifs et non-juifs, israeliens comme etrangers…

Le milieu médical, qui n’a pas toujours été « tendre » à son egard, reconnait aujourd’hui sa compétence, son dévouement, sa générosité, et son total desinteressement, toujours au service du Malade, de son entourage, et de la Medecine!

Cet hommage peut certes paraitre étonnant ou exageré (particulierement de la part d’un medecin « conventionnel »), mais il n’en est rien!

Pour donner un exemple, parmi tant d’autres, je citerais ce professeur de chirurgie cardiaque d’une des plus célèbres universites americaines, venu en Israel, operer un cas desespere, a la demande du Rav Firer (avec l’accord et la coopération du chef de service), et qui a dit, en substance: « La connaissance du Rav, en Cardiologie, est certainement de loin supérieure aux connaissances de nombreux jeunes cardiologues de mon service! »…cette phrase a été dite apres l’exposé du cas, et l’interprétation des differents examens complémentaires par le Rav.

J’ai rencontré un chef de service d’un grand hopital, qui me disait avoir assisté a un « Staff-meeting » de Radiologie, ou le Rav avait laissé pantois les participants, tous spécialistes en neuro-radiologie…

Tout cela pourrait paraitre strictement anecdotique, mais il faut savoir que le Rav Firer a créé, il y a plusieurs années, une association a but non-lucratif, « Ezra la Marpe« , dont le but est de conseiller les malades graves et les orienter vers les meilleurs spécialistes de tel ou tel domaine pour avis et éventuellement intervention.
Le Rav parle, en ce qui le concerne personnellement, de 200 appels telephoniques et 50 entretiens avec les malades, leurs familles et leurs medecins ,en moyenne par jour, sans compter egalement les visites dans les différents hopitaux et au chevet des malades, ainsi que les appels auprès de ses collaborateurs, qui lui transmettent chaque cas particulier.

Pour clore ce bref hommage au Rav Firer, je dois insister sur sa modestie, sa simplicite, son « Humanité », qui font de lui un Etre d’Exception, et un Exemple pour les nouvelles générations de médecins en Israel et dans le Monde.

source :Docteur Georges Amshalom.


  • -

Christophe Colomb était-il un Juif secret ?

Category : Non classé

Christophe Colomb était-il un Juif secret ?
Le 15 février 1493, Christophe Colombe envoya une lettre pour annoncer au monde européen qu’il venait de découvrir l’Amérique. Sa trouvaille fut le tout premier pas vers un nouveau monde, qui deviendrait symbole de liberté et de tolérance religieuse. La véritable identité de Christophe Colomb jette un nouvel éclairage sur le caractère poignant de cette période historique, en particulier pour les Juifs.

Pour mieux comprendre l’héritage laissé par Colomb, il est important de mettre en relief le contexte historique de sa vie. Colomb vécut à l’époque de l’Inquisition, durant laquelle les Anoussim, les Juifs qui pratiquèrent leur foi en cachette, vivaient sous une menace constante d’arrestation et de tortures mortelles. Plusieurs dizaines de milliers de Juifs secrets furent torturés pendant l’inquisition espagnole, beaucoup mourant en martyrs.

L’identité de Colomb a été entourée de mystère et débattue pendant un certain temps. Les Italiens prétendent que l’explorateur est né à Lugano, en Italie, d’un père appelé Domenico Colombo qui était sentinelle d’une tour. Les Espagnols prétendent quant à eux qu’il est né en Espagne, d’un père portant un autre nom et occupant un autre poste. Récemment, comme l’a signalé Charles Garcia dans un reportage pour CNN, les spécialistes espagnols Jose Erugo, Otero Sanchez et Nicholas Dias Perez en sont arrivés à la conclusion que Colomb était, en réalité, un Juif secret dont le voyage aux Indes poursuivait un tout autre objectif que celui affiché.

Le contenu des lettres personnelles et du journal de bord de Colomb s’avèrent les plus révélatrices. Une différence éloquente entre les manuscrits personnels de Colomb et ceux de ses contemporains tient à la langue dans laquelle ils sont écrits, laquelle est difficile à reconnaitre pour la plupart des Espagnols de naissance. La professeure de linguistique Estelle Irizarry, après avoir analysé la langue de centaines de lettres similaires, en a conclu qu’ils étaient écrits en espagnol castillan ou en Ladino, un dialecte judéo-espagnol.
Une autre révélation tient au mystérieux monogramme, écrit de droite à gauche, retrouvé sur l’une de ses lettres. Pour citer le linguiste sémitique Maurice David, qui a découvert la signification des symboles : « Sur toutes ces lettres intimes, le lecteur attentif peut déceler dans le coin supérieur gauche un petit monogramme qui n’est autre qu’un ancien salut hébraïque fréquemment employé par les Juifs religieux dans le monde entier, encore jusqu’à aujourd’hui. » Le symbole auquel il fait référence étaient les lettres hébraïques beth et hé, qui comme nous le savons sont les initiales de l’expression béezrat Hachem, avec l’aide de Dieu. La lettre de Colomb adressée au roi et à la reine fut la seule et unique de ses treize lettres à ne pas contenir ce symbole, ce qui n’a rien d’étonnant.

Trois des derniers souhaits du testament de Colomb offrent un certain nombre d’indices concluants quant à son identité. Tout d’abord, il ordonna qu’un dixième de son patrimoine soit donné en charité en vue de la dot de jeunes filles nécessiteuses, une coutume juive communément pratiquée qui remonte à très longtemps. Par ailleurs, il demanda à ce qu’on transmette de l’argent à un certain juif qui vivait à proximité du quartier juif de Lisbonne.

Enfin, détail particulièrement révélateur, son testament semble contenir une espèce de signature secrète, une forme triangulaire composée de points et de lettres qui ressemble à des inscriptions découvertes sur des pierres tombales de cimetières juifs en Espagne. Colomb donna même à ses enfants l’ordre de perpétuer ce mystérieux symbole. En la traduisant, on s’est aperçu que cette signature secrète renfermait une prière censée remplacer le kaddich (prière mortuaire juive) hébraïque, dont la récitation était interdite en Espagne. Ce subterfuge permit à Colomb de charger secrètement ses enfants de réciter la prière du kaddich pour lui.

Simon Wiesenthal suggère que le motif réel du voyage de Colomb était de trouver un havre de paix pour les Juifs.
Les gens présument que l’expédition de Colomb fut financée par le roi Ferdinand et la reine Isabelle. Mais selon Charles Garcia de CNN, ce furent deux « conversos » (juifs convertis au catholicisme) Louis de Santangel et Gabriel Sanchez ainsi que l’illustre rabbin Don Isaac Abarbanel, qui financèrent de leurs propres deniers son voyage. Ce fait historique devrait soulever une autre question : pourquoi ces Juifs s’intéressèrent-ils à l’expédition de Colomb ?

Dans son œuvre, Sails of Hope (Les voiles de l’espoir), Simon Wiesenthal suggère que le motif réel du voyage de Colomb était de trouver un havre de paix pour les Juifs. De même, d’autres opinions en concluent que Colomb a voyagé en Asie dans le but d’obtenir suffisamment d’or pour financer une croisade, cela en vue de reconquérir Jérusalem et de reconstruire le temple sacré des Juifs. Selon Dr Gerhard Falk, auteur de Man’s Ascent to Reason (L’ascension humaine vers la raison), il aurait amené un interprète hébraïque avec lui, dans l’espoir de retrouver les dix tribus perdues. (D’où la comptine populaire : In 1492, Colombus sailed the ocean blue. His interpreter was lou, he was a Jew and that is true. (En 1492, Colomb a navigué dans l’océan bleu. Son interprète s’appelait Lou, il était juif et c’est bien vrai.)

Le jour du départ de Colomb est aussi d’une importance notoire. On raconte qu’il avait prévu à l’origine de lever les voiles à Ticha Béav, mais avait repoussé son voyage parce que dans la tradition juive, cette date est considérée de mauvaise augure pour des entreprises aussi périlleuses. Au lieu de cela, il entama son odyssée le 3 août, le 11 Av, deux jours après la date d’application du décret de l’Alhambra où les Juifs durent choisir entre la conversion au christianisme et l’expulsion d’Espagne. Difficile à croire que le choix de cette date de départ soit dû au simple hasard ?

Au premier abord, il semble qu’un marin courageux ait pris la mer pour découvrir un autre itinéraire menant aux Indes, et que par un remarquable coup de chance, il ait accosté dans une terre connue pour sa bienveillance et sa tolérance religieuse. Cependant, en explorant la véritable identité de Christophe Colomb, nous en venons à découvrir un homme qui, désireux de libérer le peuple juif de l’oppression, fut conduit en Amérique par la main de la Providence Divine.


  • -

infos moyen orient

Category : Non classé

Autorité Palestinienne (AP)

– Bassam Tawil, journaliste : Pour les Palestiniens, Israël est une grande colonie – Ce qui dérange vraiment les Palestiniens, c’est qu’Israël, avec les Juifs, existe, point final. Les Palestiniens veulent tout Jérusalem. Ils veulent toute la « Palestine ». Ils veulent qu’Israël soit retiré de la planète. Il est temps d’écouter attentivement ce que disent les Palestiniens – en arabe – pour comprendre que le conflit ne concerne pas Jérusalem ni les colonies.

En toute franchise et en arabe, lors d’un rassemblement du Hamas dans la bande de Gaza, Ismail Radwan a déclaré aux milliers de partisans de son groupe terroriste qu’il n’y avait pas de Jérusalem Est, ni Ouest. « Toute la ville appartient aux Palestiniens et aux Musulmans … toute la ville de Jérusalem est et restera la capitale de la Palestine« .

– Selon l’Institut de sondage palestinien de Khalil Shikaky, 79% des Palestiniens considèrent que l’AP est très corrompue et souhaitent sa dissolution, 65% souhaitent la démission de leur « président à vie » Mahmoud Abbas.

– Tous les spécialistes sérieux du Moyen Orient pensent qu’un état palestinien sera tout aussi failli que la plupart des états arabes du Moyen Orient. Selon « U.N. Arab Human Development Report (AHDR) », 3 sur 4 arabes vivront, en 2020, dans un pays à très grande probabilité de conflitAlors à quoi servirait un « autre état arabe dit palestinien » au sein d’une région à peu près stable  à ce jour et démocratique ?

Syrie

Les lignes de front des Unités de Protection du Peuple (YPG) cèdent sous la pression de l’Aviation et de l’Artillerie du dictateur sanguinaire Erdogan. L’envahisseur se trouve désormais à moins de quelques kilomètres de la capitale du canton, Afrin, par le Sud-Ouest, et à une douzaine par le Nord-Est et la province de Sharan; les principaux combats à Sharan se situant actuellement autour des villages de Kafr Jannah et Maaraskeh, littéralement noyés sous les obus des avions et des canons. Ces deux axes  constituent les zones de poussée de l’offensive turque sur Afrin-city….La cause semble militairement perdue et l’on craint des massacres dans les heures à venir, d’autant plus que la communauté internationale, y compris les alliés des Kurdes, restent muets, comme s’ils espéraient qu’Erdogan termine son agression le plus rapidement possible, en tuant le moins de monde possible (source : http://www.menapress.org/)

Sous les yeux de nos grands parents, les turcs ont éliminé 1,5 million d’Arméniens en 1915– Allons-nous laisser Erdogan éliminer 1 million Kurdes sous nos yeux ?

– La zone rebelle Al-Ghouta à l’est de Damas est en voie d’effondrement sous les coups de l’artillerie et de l’aviation syrienne aidée des Russes et du Hezbollah. L’armée d’Assad a concentré ses efforts sur la prise de cette région et desserré l’étau autour d’Idlib, au sud d’Alep. Dans ce secteur, le groupe « Libération d’Al-Sham », affilié à Al Qaeda, cherche à réoccuper la ville.

 

Irak

A l’Ouest, la région frontalière de la province d’al Anbar est encore occupée par les forces de l’Etat Islamique. Le 1er ministre a décidé de former une division de l’armée composée surtout de soldats venant de cette province, afin de la pacifier et d’éviter le retour et l’infiltration des islamistes.

Iran

– D’après Kenneth R. Timmerman, éditorialiste américain, le fondateur du corps des Gardiens de la Révolution,  Maj. General Mohsen Rezai, reste est un des hommes politiques les plus influents dans le pays. Quand cet homme affirme qu’il a l’intention de raser la ville de Tel Aviv, il le pense réellement, lui, qui n’a pas hésiter à faire assassiner son fils de 35 ans à Doubai, parce qu’il avait déserté l’Iran pour les Etats-Unis. Son fils a été hébergé par Timmerman et lui a raconté avec précision que l’Iran s’est procuré toutes les composantes du missile Shahab-3, capable de porter une tête nucléaire, en Corée du Nord, et les dessins d’une bombe chinoise auprès du Dr. A.Q. Khan. Il serait imprudent d’écarter les « menaces » de Rezai, car il sait de quoi il parle…(Source: https://www.frontpagemag.com/fpm/269419/deadly-threat-iran-kenneth-rtimmerman)
– Selon Memri, le conseiller spécial de l’ayatollah Khamenei, Ali Akbar Velayati, a déclaré à Mashad, à la Conférence de soutien de l’intifada palestinienne: « Nous poursuivrons notre processus au Moyen Orient, de manière à devenir la force la plus décisive de la région, afin de déjouer les complots d’Israël et des Etats-Unis… Nous rejetons leur arrogance…. Et nous sommes présents en Irak, en Syrie, en Palestine et au Liban, à la demande et en coordination avec les gouvernements de ces pays. Nous aidons le Yémen, parce que c’est notre devoir humain. L’Arabie doit comprendre que ses interférences transforme le pays en Vietnam… si nous étions restés silencieux, si le grand général Qassem Soleimani et la sagesse de notre chef Ali Khamenei n’existaient pas, Israël aurait ouvert un front à nos portes, au Kurdistan Irakien… notre peuple devrait le comprendre…»

– Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires Etrangères français, a discuté à Téhéran du programme de missiles iranien et de l’Accord signé sur le nucléaire, pour son éventuelle révision. Ayatollah Khamenei lui aurait répondu sur le net: « Les pays européens viennent à Téhéran, cherchant à négocier notre présence au Moyen Orient. Or ceci n’est pas votre affaire. C’est notre région. Pourquoi êtes-vous ici ? » Il a précisé par ailleurs qu’il négocierait avec l’Amérique le jour où son pays chercherait à s’installer en Amérique….

 

Turquie

D’après le journaliste Daniel Pipes, le président-dictateur Erdogan a passé le point de non-retour et il est temps pour l’Occident de commencer à l’éjecter de l’Otan, car il est désormais impossible de le réconcilier avec les intérêts et les valeurs occidentales. Il a saboté toutes les mesures prises pour sanctionner l’Iran, en facilitant les transferts de capitaux vers ce pays. Il a aidé l’Etat Islamique en facilitant le passage de terroristes et d’hommes-suicide et des armes. De plus, il a acheté aux Russes le système d’avant-garde anti-missile S-400 et menace l’Europe d’ouvrir les frontières pour une invasion de migrants.

Les principes de l’Otan, c’est la sauvegarde des libertés et de la démocratie et l’application stricte de la loi. Or les prisons turques regorgent de dizaines de milliers d’opposants sans jugement, et des centaines de milliers d’autres ont perdu emploi et statut. En 16 ans, le pays est devenu une dictature sanguinaire avec un chef dangereux qui a tous les pouvoirs. Erdogan a réussi à faire détester l’Occident et notamment les Etats-unis par plus des 2/3 des Turcs, quel que soit leur niveau d’éducation.

Arabie

L’héritier au trône du pays, Mohamed ben Salman, dit MBS, cherche depuis déjà 3 ans à sortir son pays des marasmes où il se trouve et où l’a plongé la phase pétrolière d’argent facile qui a duré plus de 80 ans. Va-t-il réussir à lancer franchement son pays dans la voie de la modernisation ? A ce jour, il n’a pas encore été démis et n’a pas été assassiné, ce qui est déjà un succès notable. Mais d’après notre information, il est décidé à réussir ses projets, notamment l’émancipation de la femme et l’édification d’une ville nouvelle « Niyoume », qui doit annoncer le changement de cap définitif.

L’ombre au tableau, en dehors de la résistance de quelques nostalgiques du palmier /chameau/tente, c’est l’échec de l’expédition au Yémen contre les shiites Houthis, du fait de l’embourbement dans une lutte politico-tribalo-ethnique, rencontrée ailleurs dans la plupart des pays arabes du Moyen Orient. D’un autre côté, une victoire stratégique est vitale du fait de la minorité shiite en Arabie saoudite, assise sur les champs pétrolifères…

Un succès néanmoins : MBS a offert 140 emplois à des femmes pour le contrôle du trafic aérien, il a reçu … 100 000 demandes ! Selon MBS, le Royaume a besoin des femmes pour parvenir à se développer, et il faut les intégrer totalement dans toutes les activités de la société… Souhaitons-lui un grand succès !

Pays Arabes

Pourquoi les Arabes n’aiment pas les Palestiniens ?  Tout simplement parce que ce sont des congénères qui ont quitté leur pays pour aller travailler en Palestine mandataire, puis sont devenus « réfugiés », après les guerres perdues par les armées arabes contre Israël, et profitent des bienfaits de l’Onu (via l’Unrwa) et de l’Occident (logement, nourriture, santé, éducation…), alors qu’eux-mêmes n’ont aucun de ces avantages et souvent meurent de faim, dans leur pays d’origine.

De plus, ceux qui ne sont pas devenus « réfugiés » vivent dans un pays prospère et démocratique (Israël) et bénéficient de tous les avantages et des libertés que n’ont pas ceux qui sont restés chez eux, dans un pays devenu un chaos ou une dictature.

Par ailleurs, les Palestiniens réfugiés dans des camps de pays arabes ou ayant réussi à y travailler, lors de troubles dans le pays, ont pris position contre le gouvernement et ont amplifié ces troubles, en Jordanie, au Liban, au Koweit, en Syrie… occasionnant des massacres. Non les Arabes n’aiment pas beaucoup les Palestiniens, surtout ceux qui ont côtoyé la liberté et la démocratie, car devenus lucides et revendicateurs…

Liens récents à www.nuitdorient.com au 11/03/18

 

Tsedek Info d’Israël N° 128          PPPPP N° 212                  Derniers Articles Parus

 

Après l’Effondrement de l’EI, où va le Moyen-Orient ? – Suite à la défaite militaire de l’Etat islamique à la fin 2017, le Moyen-Orient est à nouveau entré dans une  phase de recomposition marquée par de nouvelles alliances stratégiques nouées à l’ombre de rôle proéminent de la Russie et de l’Iran…

www.nuitdorient.com/n28170.htm

 

La Mer Rouge est-elle Devenue Stratégique ?– Dans les échanges commerciaux avec l’Europe, avec l’émergence économique de l’Inde et la Chine, la mer Rouge est de plus en plus incontournable. Le canal de Suez a été élargi… – www.nuitdorient.com/n28169.htm

 

L’Arabie Prépare l’après-Pétrole –      A 32 ans, le prince héritier Mohammed ben Salmane annonce la transition accélérée de son pays avec, comme symbole phare, la construction de la mégapole du futur «Neom». Une révolution?

www.nuitdorient.com/n22a125.htm

Quand le Liban Chrétien aimait Israël – Alain-René Arbez a souhaité – à juste raison – que cette lettre de l’archevêque maronite de Beyrouth de 1947, soit republiée. www.nuitdorient.com/n3821.htm

 

Meral Aksener, la « Louve » qui veut Battre le Sultan Erdogan – Après avoir créé le Bon parti en octobre 2017, l’ex-ministre turque de l’Intérieur semble avoir une chance de s’opposer à Recep Tayyip Erdogan à la présidence – www.nuitdorient.com/n2748.htm

 

Analyse du Chaos Syrien – Très récemment, les Russes ont perdu entre 100 et 300 mercenaires dans une seule bataille menée en appui de forces syriennes estimées à 500 combattants et de milices shiites affiliées à l’Iran, contre les Forces Démocratiques Syriennes, appuyées par une unité de spécialistes américains, à 150 m d’une base américaine, près de Deir el Zor, au centre-est de la Syrie. www.nuitdorient.com/n22a552.htm

Dysfonctionnements et Comportement Scandaleux – Les actes d’accusations criminelles recommandés par la police israélienne contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et les réactions des politiciens et des médias constituent peut-être l’imbroglio politique le plus scandaleux de l’histoire d’Israël. www.nuitdorient.com/n3786.htm

Qui sont les Principaux Acteurs du Conflit Libyen ?  – Sept ans après le début de la révolution en Libye, la situation est plus que jamais chaotique. Sur les plans économique, politique, sécuritaire et humanitaire, le pays reste très mal en point, malgré une baisse significative des violences

www.nuitdorient.com/n2296.htm

 

Europe, arrête de donner des leçons à Israël – N’est-il pas merveilleux de voir le silence de l’Europe sur l’agression de l’Iran contre Israël et l’autodéfense de l’Etat juif? L’Europe semble avoir choisi la voie de la lâcheté et de la disgrâce, la voie de la décadence morale et politique progressive. www.nuitdorient.com/n34100.htm

 

8 ans d’Obama v/1 an de Trump –  Contrairement au discours « politiquement correct », 8 ans de présidence Obama ont affaibli les Etats-Unis aussi bien sur le plan intérieur qu’extérieur, et une année de présidence de Donald Trump, ayant comme politique « AmericaFirst », a apporté de notables améliorations qui ont permis de rétablir une certaine prééminence des Etats-Unis sur le plan mondial.

www.nuitdorient.com/n28168.htm


  • -

Tsedek-Info d’Israël -Mars-Avril

Category : Non classé

Distinctions & performances

– L’actrice et productrice Natalie Portman a gagné le Genesis Prize 2018, un prix de 1 million $ de la Fondation Genesis Prize, accordé chaque année à un individu juif qui sort de l’ordinaire (ce prix est appelé le Nobel Juif)
– Tal Flicker a obtenu la médaille d’or de judo catégorie 66kg au Grand Slam à Abou Dhabi

– Alon Day, 25 ans, Ashdod, remporte le championnat européen de NASCAR, course automobile en Belgique

– Au Grand Prix de Tashkent de judo, Or Sasson a pris la première place de la catégorie des plus de 100 kg, de même que Sagi Muki dans la catégorie des moins de 81kg.

– L’Index mondial sur la sécurité alimentaire 2017, publié par Economist Intelligence Unit and DuPont, place Israël à la 19ème place sur 113 en termes d’accessibilité, de disponibilité et de qualité des aliments

High Tech

– Créée en 2004 par Joseph Segman, spécialisée dans la fabrication d’appareils de suivi médical, Cnoga Medical, travaille sur un nouveau glucomètre, qui permet, pour le contrôle de la glycémie, de remplacer l’inconfortable piqûre au doigt par une analyse infrarouge via une caméra et une série de petits LED. L’appareil analyse les images reçues et interprète les changements de couleurs du doigt de l’utilisateur en fonction de son taux de glucose.

– Développé par Urban Aeronautics, le Cormoran est capable de transporter 4 personnes et 500 kg de matériel médical là ou les hélicoptères ne vont pas. Compact (6,20 x 3,50 x 2,30 m), il possède 4 rotors carénés FancraftTM lui permettant de voler et d’atterrir à la verticale dans toutes les zones difficiles. Urban Aeronautics est une société pionnière dans le développement de véhicules pilotés et non-pilotés à décollage et atterrissage verticaux (VTOL)

– La start-up israélien Healthymize, fondée par Dr Shady Hassan et Dr Daniel Aronovich, avec l’aide de Rafi Gidron, a développé une technologie basée sur l’intelligence artificielle, entièrement automatisée, hébergée dans le nuage, pour surveiller les profils de voix et l’évolution de l’état de santé chez les patients souffrant notamment de l’asthme, de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), de l’insuffisance cardiaque ou des maladies mentales.

– ‍Fondée en 2011, la start-up israélienne Precognize de Tirat haCarmel utilise l’intelligence artificielle pour analyser les données, détecter les risques et envoyer des avertissements. Chen Linchevsky, son président fondateur : « En utilisant une grande quantité de données reçues de milliers de capteurs installés autour des centrales ou des usines, la technologie de maintenance prédictive développée peut traduire les informations brutes en avertissement spécifique, suffisamment tôt pour éviter les problèmes et anticiper une réponse… Dans un environnement très complexe, il y a des milliers d’anomalies et il existe un fossé énorme entre les anomalies des données et les problèmes réels des usines. Les irrégularités n’apparaissent généralement pas sous forme visuelle, et il est souvent difficile de comprendre s’il y a un réel problème qui nécessite de l’attention, ou si c’est simplement une fausse alarme…‍ La technologie de Precognize construit une représentation modélisée de l’usine et projette les anomalies des données sur le modèle, afin d’agréger tout ce bruit en quelques alertes significatives »

– Dr Nitai Drimer, Directeur Technique de « Gili Ocean Technology » et professeur au Technion a développé des structures marines en haute mer, là où

on trouve de puissants courants et de fortes vagues, pour faire évoluer la pisciculture. L’idée de remettre les poissons à l’eau en installant des cages piscicoles en haute-mer est une véritable révolution. Dans un essai grandeur nature au large du port d’Ashdod, à 12km de la côte, il a installé un système expérimental, appelé Subflex, consistant en une succession de cages liées entre elle par une structure flexible qui reste en suspension grâce au courant marin. Il produit déjà 400 tonnes de poissons par an. Gili Ocean Technology travaille aujourd’hui sur « Beregit », la plus grande structure piscicole de haute-mer du monde qui produira jusqu’à 2000 tonnes/an de poissons.

Archéologie

– Les archéologues de l’université de Tel Aviv ont découvert les restes d’une femme égyptienne enceinte dans la vallée de Timna au sud d’Israël, à proximité d’un ancien temple égyptien, dans une zone autrefois connue sous le nom de “Mines du roi Salomon”. Ces mines de cuivre, auraient été exploitées pendant 500 ans, entre le 9ème et le 14ème s. avant notre ère. « Il est très rare de trouver des restes humains à Timna, et c’est la première fois que nous trouvons une femme », a déclaré Erez Ben-Yosef, directeur des fouilles. « Il n’y a pas de sources d’eau à Timna et c’est très inhospitalier, donc personne ne s’y est jamais installé de façon permanente… La maison était proche des sources d’eau, et les gens ne venaient que pour de brèves expéditions en hiver pour extraire le cuivre » -Deux perles de verre bien conservées trouvées dans sa tombe ont permis de relier la femme à la déesse égyptienne Hathor, connue comme la protectrice des mineurs, pour qui le temple adjacent a été construit pour assurer la sécurité et la générosité des mineurs.

Révélations

Le saviez-vous ? « ToD Innovation Lab » est un laboratoire d’innovation installé dans la Tour de David à Jérusalem qui cherche à donner vie aux récits historiques, culturels et archéologiques juifs, en utilisant les dernières technologies 3D. Il se spécialise dans l’intégration, le pilotage et le développement de solutions technologiques tout en fournissant un espace de travail, d’équipement et un site bêta en temps réel pour les startups et les leaders de l’industrie de la capitale.

Le saviez-vous ? Pr Berta Levavi-Sivan de l’Université Hébraïque de Jérusalem a développé un procédé permettant d’augmenter de 25% la récolte de poissons dans les mêmes conditions d’aquaculture pratiquées jusqu’à ce jour.

Le saviez-vous ? Selon Yossi Yovel de l’Unversité de Tel Aviv, les bébés chauve-souris apprennent le langage de leurs congénères et adoptent le dialecte de leur groupe, plutôt que celui de leur mère.

Le saviez-vous ? Tel Es-Sakan ou « colline des cendres » est un espace de 10 ha de Canaan, sur la route vers l’Egypte, qui abrite la ville la plus ancienne du Moyen Orient, vieille de 60 siècles, construite avant les Pyramides.

Le saviez-vous ? Zebra, la startup israélienne spécialisée en médecine numérique, a développé une intelligence artificielle pour détecter les conditions de santé d’une personne par l’intermédiaire de l’analyse approfondie des examens médicaux en tout genre.

Défense

Israel Aerospace Industries (IAI) a développé un nouveau drone Air Hopper, conçu afin de pouvoir remplacer les hélicoptères dans des environnements risqués. Il peut ainsi emporter entre 100 et 180 kg et son autonomie peut atteindre les deux heures. Il se déplace à une vitesse maximale de 120 km/h, permettant d’atteindre des zones reculées très rapidement. Il répond aux besoins de transporter des équipements logistiques sur le champ de bataille durant les affrontements en évitant de perdre des vies. L’opérateur peut suivre le drone à distance, depuis une zone sécurisée.

Inventions et découvertes

– Alex Liebenson et Marc Reichstett, deux étudiants du Holon Institute of Technology en collaboration avec des étudiants de l’Université Bar-Ilan, ont réussi à mettre au point une méthode permettant de diagnostiquer la sclérose en plaques, en deux ou trois minutes à partir de l’imagerie, avec une certitude voisine de 100%. Ils ont développé un algorithme qui permet de scanner en deux ou trois minutes les centaines d’images produites par l’IRM (Imagerie par résonnance magnétique) et détecter éventuellement les cellules du système nerveux qui sont atteintes. La même méthode pourrait être utilisée pour détecter rapidement d’autres maladies à partir des résultats d’examens par IRM, comme par exemple la cancer ou le sida.

– Sous la houlette de Dr. Alina Karabchevsky des chercheurs de l’Université Ben Gourion ont développé un « Tapis de camouflage » appelé « Light-on-a-Chip » (se cacher au-dessus du tapis), un nouveau type de méta-surface, un matériau artificiel sur une puce, qui peut être placé sur n’importe quel objet afin de créer un nouveau chemin pour la lumière, en déviant et diffusant la lumière de l’objet, le rendant invisible. La capacité visuelle des humains et des animaux provient de l’interaction de la lumière, des yeux et du cerveau : nous avons la capacité de voir parce que la lumière d’un objet peut se déplacer dans l’espace et atteindre nos yeux. L’objet que nous voyons reflète réellement la lumière dans nos yeux. Le « Tapis de camouflage » fait fléchir la lumière et l’empêche de heurter l’objet, afin qu’elle ne nous soit pas réfléchie et que l’objet soit donc invisible à notre vue. Si l’objet couvre 70 % de la méta-surface, il peut être dissimulé. Selon la théorie de Karabtchevski, les nanoparticules cylindriques ayant un indice de réfraction de 1,3 peuvent être rendues invisibles. Les objets métalliques et non métalliques peuvent devenir invisibles, de même que l’eau, les fluides corporels humains, le Téflon, qui ont tous un indice de réfraction d’environ 1,3. « Ces résultats ouvrent la porte à de nouveaux dispositifs photoniques intégrés, exploitant les champs électromagnétiques de la lumière à l’échelle nanométrique pour une variété d’applications, des dispositifs optiques sur puce au traitement tout optique », a déclaré Karabchevsky.

– Pr. Marek Karliner de l’École de physique et d’astronomie de l’Université de Tel-Aviv a constaté que la fusion des particules élémentaires qui constituent les protons et les neutrons, connus sous le nom de quarks, produit une énergie 10 fois supérieure à celle de la fusion nucléaire, et donc de celle d’une bombe à hydrogène. Avec le Pr Jonathan Rosner de l’Université de Chicago, il a compris que la mesure précise de la masse de cette nouvelle particule leur permettait pour la première fois de simuler le processus de fusion au niveau des quarks, et d’en calculer les résultats. Les quarks lourds se décomposant en un dixième de picoseconde (billionnième de seconde) après leur création, toute application pratique de cette découverte ne peut être dangereuse.

– Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer est aujourd’hui un processus coûteux et invasif, utilisant principalement l’imagerie cérébrale PET-scan et la ponction lombaire. Les protéines dites bêta-amyloïdes — qui s’agglutinent dans le cerveau en plaques collantes– sont les premiers signes de la maladie et apparaissent sur la rétine jusqu’à 15 ans avant le début de tout symptôme. Fondée par Eliav Shaked, MA en ingénierie biomédicale de l’Université de Tel-Aviv, la startup RetiSpec, a développé un scanner oculaire portable qui permettra aux médecins d’identifier les signes précoces de la maladie d’Alzheimer jusqu’à quinze ans avant l’apparition de tout symptôme, par un simple examen de la rétine. Eliav Shaked : « Il n’y a pas de remède contre cette maladie. Mais le dépistage précoce permettrait aux patients d’adopter des modifications de régime et de style de vie pour ralentir sa progression ou même son apparition, et ils pourraient se préparer financièrement et émotionnellement »

– Pr Carmit Levy de l’Ecole de médecine Sackler à l’Université de Tel Aviv, en collaboration avec Dr Jacob Hanna de l’Institut Weizmann, a réussi à transformer des cellules matures de n’importe quel organe du corps en cellules de la peau. Réalisée sur la souris, cette manipulation génétique ouvre des horizons énormes. Mené à son terme, ce développement pourra générer des cellules mélanocytes et guérir la surdité.

– Pr Haim Cohen directeur de l’Institut d’étude du Vieillissement à l’Université Bar Ilan a réussi à prolonger l’âge moyen des souris de 10%. Avec son équipe, il cherche à développer un médicament pour faire évoluer le métabolisme dans le sens d’une plus grande durée de vie, pouvant atteindre 120 ans en bonne santé. Cette avancée devrait encourager les pouvoirs publics à financer les études sur le vieillissement…

– La conception et la manipulation du verre nécessite un traitement thermique à haute température avoisinant les 1000 °C. On a longtemps compris comment certains organismes marins sont capables de former des architectures en verre, appelées spicules, dans les eaux froides.

Pr Zolotoyabko, de l’Institut de technologie Technion et son équipe ont utilisé les méthodes de rayons X les plus avancées, la nano-scanographie et la diffraction focalisée des rayons X, pour découvrir les principes de la morphogenèse des spicules dans certains types d’éponges marines. Les éponges marines sont l’un des organismes multicellulaires les plus anciens. Le fossile le plus ancien date de plus d’un demi-milliard d’années. Les Demospongiae et les Hexactinellida, deux classes d’éponges, synthétisent des éléments squelettiques à base de silice minéralisée, appelés spicules de verre, qui apportent aux animaux un soutien structurel et une résistance mécanique qui les aide à se protéger de leur environnement. Les spicules ont une taille allant du millimètre au micron, et présentent une diversité de morphologies ramifiées tridimensionnelles très régulières qui est un exemple de symétrie dans les systèmes biologiques. Au cours de la formation du spicule, le processus de dépôt de la silice est modélisé par un filament organique axial. Le filament, jusqu’à 3 mm de diamètre, est principalement composé de protéines activé par des enzymes composé de silicate et de ses dérivés qui catalysent la bio-fabrication de la silice, le processus étant génétiquement contrôlé par des cellules spécialisées, appelées sclérocytes. Pr Zolotoyabko : «En utilisant un filament axial cristallin, la nature a maîtrisé la fabrication de structures de verre extrêmement complexes à basse température, ce qui dépasse largement les capacités de la technologie humaine actuelle. Une meilleure compréhension de la façon dont les organismes régulent la ramification dans les filaments, pourrait être adoptée dans la production de matériaux nanocristallins, technologiquement pertinents, complexe pour la nano-électronique. Imiter des recettes naturelles en laboratoire nous permettra de développer de nouvelles technologies de verre fonctionnant à température ambiante, au lieu des 1000° C nécessaires aujourd’hui »

Problèmes de société

– Selon les dernières statistiques de natalité, le taux de fertilité de la population juive est de 3,16 en hausse et celle de la population arabe de 3,11 en baisse, alors qu’elle était de 9,5 en 1960.

– Israël a perdu deux places au classement « Doing Business 2018 » réalisé par la Banque mondiale, passant de la 52ème à la 54ème position, ce qui souligne un environnement d’affaires lourd et onéreux ayant un impact négatif sur la compétitivité du pays, a estimé mercredi l’Institut israélien de la Démocratie. Il y a 11 ans, la « nation start-up » figurait à la 26ème place dans la même catégorie. « L’incapacité à venir à bout de régulations lourdes crée des incitations négatives poussant à une corruption des comportements parce que les entreprises ont le sentiment qu’elles doivent s’appuyer de plus en plus sur des intermédiaires pour éviter les processus bureaucratiques … De même une bureaucratie plus lourde affecte de manière négative l’égalité des chances, dans la mesure où les entreprises importantes peuvent engager les services de comptables, de juristes et d’intermédiaires pour aider à accélérer les processus de régulation, tandis que les petites et moyennes entreprises n’ont pas les moyens de le faire… Finalement, ce sont les consommateurs israéliens qui souffrent du lourd fardeau des régulations qui caractérisent l’environnement des affaires dans le pays » selon un responsable de l’Institut. Selon le rapport, il faut quatre procédures et 12 jours pour lancer une entreprise en Israël, tandis que la gestion des permis de construire exige 15 procédures et 209 jours, avec 81 jours pour enregistrer une propriété. En contraste, créer une entreprise en Nouvelle-Zélande prend une journée et demi et ne nécessite qu’une seule procédure, et il faut 93 jours pour prendre en charge des permis de construire, au cours de 11 procédures différentes.

– Selon le sondage « Peace Index » de l’Université de Tel Aviv et de « Israel Democracy Institute’s Guttman Center », 85.2% de Juifs israéliens pensent que les citoyens laïcs et de droite sont les plus attachés à la société israélienne, contre 8,8% qui pensent le contraire. 49.8% pensent que les Juifs de gauche sont attachés à la société contre 40,9% qui pensent le contraire. 45.1% des Juifs et 54,1% des Arabes sont contents de leur situation dans la société, contre 15% des Juifs et 12,1% des Arabes qui pensent le contraire. Il y a autant de Juifs qui accordent leur confiance au 1er ministre Netanyahou que de Juifs qui ne lui font pas confiance.

– L’analyse de l’ADN mitochondrique, qui est transmis par la mère, permet de suivre les générations dans le temps. Ainsi une étude de Prof. Karl Skorecki, éminent généticien du Technion et du Centre médical Rambam de Haifa et de Dr. Shai Tzur établit que 40% des Juifs ashkénase sont les descendants de 4 femmes ayant quitté le Moyen Orient, il y a plus de 1000 ans et qui se sont installées en Europe. Il n’y a pas de gène « juif », la mitochondrie ne permettant de suivre qu’une hérédité particulière.

Environnement

– Uri Schor, porte-parole de l’Autorité israélienne de l’eau : « Personne n’imaginait que nous serions confrontés à une telle situation, avec plusieurs années de sécheresse consécutives. Cela ne s’était jamais produit » – Israël envisage la construction d’une nouvelle usine de désalinisation et l’installation de plusieurs réservoirs pour recevoir l’eau de pluie. L’Autorité de l’eau, a déjà investi 4,3 milliards $. Le secteur privé, de son côté, a investi 2 milliards $ dans la construction de cinq usines de désalinisation. Selon la Banque mondiale, la pénurie d’eau au Moyen Orient pourrait aggraver la crise migratoire et conduire à des conflits ouverts.
– Une étude menée par le doctorant Roi Maor sous la direction du Prof. Tamar Dayan de l’Ecole de Zoologie et du Musée Steinhardt d’Histoire naturelle de l’Université de Tel-Aviv a confirmé une hypothèse formulée dès les années 30, selon laquelle les ancêtres des mammifères étaient adaptés à l’activité nocturne pour éviter de côtoyer les dinosaures, et sont devenus des animaux diurnes peu après leur disparition. L’étude montre comment la répartition du temps d’activité a permis une coexistence stable entre les différentes espèces et souligne le lien entre le passage à l’activité diurne et la prolifération des mammifères. On a constaté qu’une activité diurne partielle est apparue chez les mammifères environ 200 000 ans après l’extinction des dinosaures. Pr. Dayan « La possibilité de fonctionner pendant la journée avec la fin du règne des dinosaures est probablement l’une des causes de la prolifération des mammifères, et du développement rapide d’un éventail différencié des espèces depuis. De plus, l’étude souligne que la répartition du temps d’activité, comme celle des autres ressources de la nature, permet la coexistence stable entre les différentes espèces ».

– Dr Eli Eisenberg de l’Université de Tel Aviv et son équipe a percé l’incroyable secret de l’intelligence hors-norme des céphalopodes. D’une part Homo Sapiens Sapiens – vertébré d’environ 1m60/1m70, pesant 62 kg dont 1,5 kg de matière grise – l’espèce la plus « intelligente » sur terre. Face à lui, un ridicule poulpe, d’un mètre pour à peine 1 kg. A priori, peu les rapproche. Pourtant, les céphalopodes, dont font parti les poulpes, ont les cerveaux les plus gros rapportés à leur masse respective et les systèmes nerveux les plus complexes des invertébrés (insectes, méduses, éponges, mollusques, arthropodes, etc.). Et comme leurs homologues Sapiens, ils sont dotés d’une intelligence hors norme. Si certains sont capables d’ouvrir le couvercle d’une boite contenant de la nourriture, les céphalopodes sont surtout connus pour leur compétence à se situer dans un lieu et s’y fondre, à naviguer, à chasser, mais aussi à communiquer ou utiliser des outils.

Agriculture et botanique

La biologiste Yaël Goldberg de l’Université hébraïque de Jérusalem et des experts agronomes ont cultivé des plants de tomates près d’Akko, irrigués seulement trois semaines en début de saison, et qui n’ont reçu aucune goutte d’eau par la suite. Ces plants ont été génétiquement sélectionnés parmi 40 000 plants, devant satisfaire de nombreux critères : résistance à la sécheresse, bon rendement se passant des OGM, goût, bonne teneur en sucre et belle couleur, afin de satisfaire les standards d’une commercialisation à grande échelle. L’approche a consisté à utiliser la biodiversité naturelle, selon la méthode dite « d’hybridation »

Économie

Le pays héberge entre 5000 et 7000 startups. Celles-ci ont levé environ 4,8 Md$ en 2016, soit 11% de plus qu’en 2015. Plus de 85% de ces fonds sont d’origine étrangère, les 2/3 sont américaine et ¼ chinois. 423 $/hab ont été investis dans les startups en Israël en 2015 contre 186 $/hab aux États-Unis et 16 $/hab en Europe.

Santé

– De nombreux hommes souffrent d’éjaculation précoce. L’éjaculation se déroule en deux phases. D’abord, les canaux déférents, les vésicules séminales et la prostate se contractent afin d’expulser le sperme vers la base de l’urètre. Ensuite, un muscle situé autour de la base de la verge et de l’anus se contracte par saccades afin de faciliter l’expulsion du sperme par le méat urétral. Virility Medical a créé un patch qui vient s’apposer à la base du pénis, au niveau du muscle pubo-coccygien du périnée. L’appareil comporte deux bandes de métal fonctionnant comme des électrodes et un module de communication lui permettant d’échanger des données avec une application mobile. Equipés de ce patch les hommes ont la possibilité de contrôler leur éjaculation, en modifiant le degré de contraction des muscles utilisés dans le processus de l’éjaculation. Ce patch est à usage unique, coûte environ 15 euros et l’éjaculation dure en moyenne 3,5 fois plus longtemps.

– D’après une étude menée par le Pr Daphna Joel de l’École de psychologie et de l’École des neurosciences de l’Université de Tel-Aviv, une grande partie des différences sexuelles n’ont aucune base génétique et sont le résultat de l’environnement. Des milliers d’années de vie dans un environnement sexo-spécifique ont « dispensé » nos gènes de la nécessité de développer les mécanismes qui assurent les différences de comportement entre les sexes.

Selon Pr Daphna Joel : « Le fait qu’un comportement particulier réapparaisse à chaque génération ne signifie pas nécessairement qu’il soit inscrit dans nos gènes » – Il faut déconstruire l’analogie généralement admise entre l’hérédité, transfert d’informations de génération en génération, et la génétique, transfert de l’information d’une génération à l’autre par les gènes. «Lorsque l’environnement est suffisamment stable, il peut fournir les conditions de l’apparition d’un comportement qui passe d’une génération à l’autre. Par exemple, on pense généralement que les moutons préfèrent s’accoupler avec des moutons – préférence qui présente un avantage clair sur le plan de l’évolution – pour des raisons génétiques. Mais des expériences ont montré que des moutons élevés par des chèvres préféreront s’accoupler avec des chèvres plutôt qu’avec d’autres moutons ». Les gènes ne sont pas les seuls facteurs de l’hérédité.

– Dans un cancer, ce sont les métastases qui sont la cause principale de la mort du patient. Les métastases sont des cellules très résistantes, capables de survivre et de se répandre dans le corps, dans des conditions difficiles pour elles, c’est à dire même sans oxygène, sucre ou autre « nourriture ». ces métastases ont appris à survivre en utilisant un système identique à celui des cellules des spermatozoïdes. Pr. Ouri Ner, directeur du laboratoire de recherche sur le cancer à l’Université Bar-Ilan a réussi à isoler deux enzymes qui permettent aux spermatozoïdes de survivre jusqu’à l’ovule. Or ces deux enzymes se trouvent également dans les métastases. Pr Ner a mis au point un médicament capable de tuer les métastases cancéreuses. Il explique : «Lorsque l’on administre ce médicament aux cellules cancéreuses ou aux métastases, il perturbe leur activité ce qui les pousse à fournir une énergie décuplée pour tenter de survivre. Mais elles finissent par succomber métaboliquement par manque d’énergie ». Cette découverte est une grande avancée car elle supplante des méthodes contraignantes comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

– CorNeat Vision de Ra’anana a mis au point un implant de cornée synthétique appelé CorNeat KPro, utilisant une nanotechnologie cellulaire avancée pour intégrer l’optique artificielle dans le tissu oculaire.
– Pr Shulamit Levenberg, doyen de la faculté d’ingénierie biomédicale du Technion, le professeur Daniel Offen, de l’école de médecine de Tel Aviv Université et le chef du laboratoire de neuroscience ont développé une méthode de réparation de la moelle épinière endommagée basée sur l’ingénierie tissulaire et l’implantation de cellules souches prélevées sur la muqueuse buccale près des gencives. Pr Levenberg : « Dans le passé, les scientifiques ont réussi à réhabiliter la moelle épinière blessée en utilisant des cellules souches. Mais c’est la première fois que les cellules souches restaurent la sensation de membres et la capacité motrice complexe, y compris la marche rapide, de manière significative, en quelques semaines seulement » –


  • -

15 entreprises israéliennes figurent parmi les 350 les plus innovantes au monde

Category : Non classé

Quinze sociétés basées dans la Startup Nation ou fondées par des Israéliens à l’étranger et rachetées par des multinationales ont été classées parmi les 350 « entreprises les plus innovantes du monde » de l’édition 2018 du mensuel d’affaires américain Fast Company’s publiée en février. Les sélectionnées ci-dessous ont toutes répondu aux critères « d’innovations les plus notables de l’année et d’impact sur les entreprises, les industries et la culture en général. »
1. Insightec, une société de technologie médicale, reconnue pour révolutionner les chirurgies non invasives du tremblement nerveux incontrôlable, grâce à l’échographie guidée par IRM. 2. Utilis, une firme qui utilise des images satellite pour détecter les fuites dans les conduites d’eau souterraines à l’aide d’algorithmes. Ce qui aide les municipalités à économiser des milliards de litres d’eau. 3. Gloat a été sélectionnée pour son application qui associe demandeurs d’emploi et employeurs, comme les grandes sociétés WeWork, Oracle et Dell.
4. Flytrex, la start-up créditée du développement du premier réseau de livraison par drone au monde via une plate-forme cloud qui permet de contrôler, gérer et suivre les commandes.
5. Forter qui aide à stopper la fraude au commerce électronique en utilisant une combinaison d’intelligence artificielle et d’analyses comportementales. 6. Syte.ai, une start-up qui allie reconnaissance d’objets, intelligence artificielle et apprentissage automatique pour que les images et les vidéos deviennent immédiatement achetables en lignes. 7. Zebra Medical Vision, une société qui a développé l’intelligence artificielle pour identifier les symptômes visuels de différentes maladies grâce à 11 algorithmes fournis sur Google Cloud afin de les rendre
plus accessibles. 8. La société OurCrowd, plate-forme de crowdfunding mondiale, a été récompensée pour avoir « combiné financement participatif et recrutement », à savoir, démocratiser l’investissement dans la création d’entreprises. 9. Airobotics, une société qui a conçu un drone industriel sans pilote entièrement automatisé, a été reconnue comme le leader mondial et premier de son genre. 10. Fiverr a été sélectionné pour son partenariat avec d’autres plates-formes afin de permettre l’accès indépendant à des soins de santé abordables en créant un programme appelé Tech United.
11. En plus d’être reconnue parmi les 50 entreprises innovantes les plus performantes au monde, Waze s’est également avérée la meilleure de la sous-catégorie Transports, en arrivant 28e du classement. La plate-forme de trafic et de navigation sociale rejoint ainsi des colosses tels qu’Apple, Amazon, Netflix et Instagram
sur la liste des champions high-tech. 12. WeWork, le géant de l’espace de cotravail, a été classé numéro 4 dans la catégorie Live Events. Avec plus de 170 sites dans 19 pays, la société basée à New York a rapidement grandi à l’international. 13. Playsight Interactive, en 4e place dans la catégorie Sports, offre à travers sa plateforme vidéo SmartCourt plusieurs activités physiques virtuelles comme le tennis et le basketball. 14. ReWalk Robotics a été sélectionnée pour la création d’un système bionique d’exosquelette, rendant l’indépendance aux personnes paralysées.
15. Enfin Houzz, la société de design d’intérieur, a été placée 2e dans la catégorie Réalité augmentée / Réalité virtuelle, en permettant aux utilisateurs, sans bouger de leur canapé, de visualiser en 3D leur projet de décoration ou d’ameublement avec l’application View My Room, qui dispose d’un catalogue de plus d’un demi-million de fournitures.


  • -

Blague ashkénaze.

Category : Non classé

Blague ashkénaze.
En l’an 2055, Hershel Goldstein est le premier juif Président des États Unis. Quelques semaines après les élections, il appelle sa mère au téléphone
– Maman, je suppose que tu vas venir à mon inauguration ?
– Jé né ponse pas, répond la maman, C’est à dix heures dé voitire et ton père il est plis si jeune que ça. Et mon arthrite est on train dé révénir en force.
– Ne t’inquiète pas, maman, je vous envoie Air Force One, le boeing de la Présidence. Et une limousine viendra vous chercher chez vous !
– Jé né sais pas… tout le monde séra élégante… jé n’ai rien à mé mettre…
– Allons maman, je vais me charger de te trouver le meilleur tailleur de New York !
– Ma chérie, continue à gémir la mère, comment veux-tu qué jé digère tous ces alimonts, si riches, qué toi et et tes amis aimez tant ?
Le Président répond :
– Ne t’inquiète pas maman, tout ça sera pris en main par le meilleur traiteur de New York, et toujours kosher ! Maman, je voudrais vraiment que tu viennes !
La mère finit par accepter, et le 20 janvier 2055, Hershel Goldstein prête serment en tant que Président des États Unis.
Assise au premier rang, la mère du nouveau Président se penche vers un Sénateur assis près d’elle et lui dit :
– Vo voyez, cé joune homme, là-bas, la main posée sur la Torah et qui va bientôt être officiellement Présidonte des États Inis ?..
Le Sénateur répond en chuchotant :
– oui, je vois…
Et la maman lui dit fièrement :
– Eh bien son frère il est ine Doctèr!


  • -

à la rencontre de la plus ancienne synagogue d’Egypte.

Category : Non classé

Ben Ezra : à la rencontre de la plus ancienne synagogue d’Egypte.
Direction Le Caire où la WANATeam vous emmène à la synagogue de Ben Ezra, qui est la plus ancienne d’Egypte de par son architecture atypique, avec un mélange d’architecture chrétienne, islamique et juive. Cette synagogue est aussi dotée d’une histoire riche contenant des manuscrits d’une importance historique égyptienne.

Histoire de la synagogue Ben Ezra
Située en profondeur des rues du Caire copte, la synagogue de Ben Ezra est une des plus anciennes synagogues égyptiennes et est le temple juif le plus ancien du Caire, remontant au 9ème siècle de l’ère actuelle. Comme presque toutes les synagogues en Egypte, elle est aujourd’hui principalement un centre d’intérêt touristique, faisant suite au départ de la quasi-totalité des membres de la communauté juive durant les années 1950, après la naissance d’Israël et la Révolution des Officiers.
Cependant, ce site conserve une importance majeure dans l’histoire contemporaine du Judaïsme. La découverte au 19ème siècle de très nombreux documents cachés, le trésor de la synagogue, qui remit à jour l’histoire et les échanges de la communauté juive du Caire depuis le 11ème siècle, apporta les explications les plus complètes sur la communauté juive médiévale.

Elle est nommée du nom d’Ezra, un des plus célèbres écrivains juifs. Mais la synagogue porte aussi le nom Gueniza, suite au dépôt d’innombrables et précieux documents et textes religieux.
La synagogue est réputée par son architecture unique. Elle se constitue de deux étages : un pour les hommes, et l’autre pour les femmes. On trouve des colonnes en marbre avec des couronnes. Elle se divisent en 3 sections : la plus ancienne est la section ouest, qui est surmontée d’un éclairage et de hochet dans la prédication et entourée par les sièges de fidèles. Le côté est contenu de l’Arche de l’Alliance et la Tora.

Une architecture qui fait de la synagogue de Ben Ezra l’une des plus belles synagogues d’Afrique.


  • -

Quand l’Algérie explosera… la France deviendra Gaza

Category : Non classé

Algérie. Au bord de la faillite, le pays pourrait sombrer bientôt dans le chaos, ce qui provoquerait des vagues migratoires inédites auxquelles la France n’est pas préparée. Révélations.
Nous sommes le 27 avril 2013 et un avion un peu spécial se pose en toute discrétion sur le tarmac de l’aéroport du Bourget. C’est un policier en charge des vols sensibles empruntés par les personnalités exposées qui décrit la scène. Abdelaziz Bouteflika vient de subir un accident vasculaire cérébral (AVC). Ses médecins personnels chinois et français n’ont pas hésité : il faut que l’homme de 76 ans soit soigné à Paris, où il bénéficie de facilités en raison de son statut de président de la République algérienne démocratique et populaire. À son arrivée sur la piste, mis à part son équipe de sécurité personnelle et ses médecins, peu de témoins. Le policier raconte : « Quand j’ai vu Bouteflika, allongé sur un brancard, passer devant moi, il était mort, cadavérique. Son corps avait même jauni, comme une poupée de cire. » L’homme en est alors convaincu : le président algérien est bien mort ; son corps est emmené en France pour faire une autopsie indépendante écartant tout risque de polémique. Astreint au secret, il tient sa langue. Quelle n’est pas sa surprise quand, le mardi 16 juillet, il voit le même Bouteflika embarquer pour l’Algérie en parvenant à se hisser légèrement sur son fauteuil roulant, avant de pénétrer dans l’avion présidentiel médicalisé. « Je ne crois pas en Dieu, mais j’ai vu un miracle de mes propres yeux ! Il bougeait même son visage ! »

Loin d’être anecdotique, la scène résume bien le quotidien de la présidence algérienne : une lutte incessante contre une chute imminente. Comme l’ex-Union soviétique, « l’Algérie repose sur le trépied armée, FLN [Front de libération nationale, le parti au pouvoir, NDLR], services de renseignements [qui se haïssent, NDLR]. Si l’un tombe, tout s’écroule », explique le spécialiste de la géopolitique méditerranéenne Pierre Razoux, directeur de recherche à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), auteur de la Guerre Iran-Irak (Perrin). Au-dessus de la pyramide, le clan Bouteflika veille à ce qu’aucune tête ne dépasse (lire notre article page 37). À bout de souffle, l’Algérie est dans une situation de quasi-faillite, en raison de sa dépendance aux exportations d’hydrocarbures dont les cours ont chuté et de son incapacité à créer de la richesse par le travail. La vie politique et économique du pays est à l’arrêt depuis plus de quatre ans. Face à l’inflation et au chômage de masse (lire page 39), le biberon des subventions auquel les Algériens s’étaient habitués depuis plus de vingt ans a aujourd’hui le débit d’un compte-gouttes.

Quand l’Algérie explosera… Cette hypothèse, probable, compte parmi les craintes majeures des services de renseignements français. Cette chute pourrait profondément déstabiliser le bassin méditerranéen, déjà fragilisé par la situation de la Libye et par les pays qui ne sont pas parvenus à se relever des “printemps arabes”. Mais aussi la France. C’est, en effet, l’ancien colonisateur que les Algériens, qui le vouent pourtant aux gémonies, appelleront au secours. Des dizaines de milliers d’entre eux pourraient ainsi débarquer sur nos côtes dans les prochains mois. Que faire ?

Face à ce risque, le système européen d’accueil des migrants peut voler en éclats, tout comme celui du contrôle aux frontières. Nos partenaires européens — l’hypothèse est déjà évoquée — pourraient même se retirer des accords migratoires. Car deux sujets de taille n’ont jamais été réglés : celui du regroupement familial, jamais remis en cause, et celui des accords d’Évian. Ces derniers, qui lient la France et l’Algérie, demeurent un tabou : ils ont mis fin à la guerre d’Algérie — et non aux combats — et établissent, depuis 1962, une dérogation au droit commun des étrangers. L’« accès au séjour des ressortissants algériens est facilité et la carte de résident (dix ans) peut être attribuée après trois années de séjour, contre cinq années dans le droit commun, dénonçait Nicolas Sarkozy, en 2016, dans son livre la France pour la vie. Après dix ans de présence en France — dès lors qu’il peut le prouver —, un ressortissant algérien en situation irrégulière a, par exemple, accès de plein droit à un titre de séjour. » Il existe donc en France un système de fraude à l’immigration légale destiné exclusivement aux Algériens. Nicolas Sarkozy a perdu la primaire de la droite et du centre. Personne n’en a plus jamais parlé.

Et pourtant, le sujet est brûlant : avec la mort prochaine d’un Abdelaziz Bouteflika très affaibli, dans ce pays où le tiers de la population est au chômage et où les deux tiers de la population ont moins de 30 ans, quatre possibilités s’offrent à la jeunesse : rejoindre l’armée, survivre de subsides sociaux, se radicaliser en rejoignant les groupes terroristes islamistes ou fuir. C’est ce dernier choix qu’est en train de faire une partie de la population, qui a compris que son pays ne peut pas lui offrir d’avenir.

Des villes comme Alger et Oran se vident
En réalité, l’exil de la population algérienne a déjà débuté. L’Espagne a commencé à subir l’explosion du nombre de migrants venant d’Algérie, en 2017. Le ministère de l’Intérieur espagnol n’hésite d’ailleurs pas à communiquer régulièrement — sans être entendu pour le moment — afin d’alerter ses partenaires européens : au cours des dix premiers mois de 2017, les Algériens représentaient 17,9 % des arrivées de migrants en Espagne. Mi-octobre, ce sont 405 migrants en provenance d’Algérie qui sont arrivés par la mer près de Murcie, puis, entre le 26 octobre et le 3 novembre, pas moins de 600 ressortissants algériens sont parvenus jusqu’à Murcie et Almería. Durant les seuls mois d’octobre et de novembre, plus de 3 000 migrants algériens ont débarqué sur les côtes espagnoles sans volonté de retour. Du jamais-vu ! Afin de lutter contre ces clandestins, les autorités espagnoles ont demandé à Alger plus de contrôles pour limiter les départs illégaux. Résultat : à peine 5 000 candidats illégaux à l’exil ont été arrêtés, en 2017, par l’armée algérienne, qui n’a pas hésité à communiquer pour démontrer sa prétendue efficacité. Mais plus personne n’est dupe : l’État algérien, qui engageait, naguère, des poursuites contre ses ressortissants partant vivre illégalement à l’étranger sans visa de sortie, a aujourd’hui renoncé à ces procédures. Et l’Espagne ne sait plus que faire de cet afflux sur ses côtes. Le problème se déplace : considérant être mal traités en Espagne, les clandestins algériens souhaitent souvent rejoindre leur cousin, leur frère, leur soeur en France et bénéficier du regroupement familial pour obtenir, un jour, la nationalité française. Ou alors, utiliser les dispositions prévues par les… accords d’Évian. Et profiter de notre arsenal social, dont l’aide médicale de l’État (AME), qui prend en charge la totalité du coût de soins des clandestins. En 2016, cette aide a bénéficié à 311 310 personnes, soit 49 % de plus qu’en 2011. Pour 2018, l’État a estimé son coût à 1 milliard d’euros.

Pour les prochains mois, des notes des services de Madrid évoquent l’arrivée possible de près de… 90 000 clandestins algériens sur le sol espagnol. Ceux qui fuient n’ont désormais plus peur de l’armée. Elle ferme le plus souvent les yeux, sauf en de rares occasions, pour montrer sa supposée bonne foi aux Européens. Après la mort d’un clandestin algérien, qui s’est pendu, le 29 décembre, dans une prison espagnole, sous la pression, Alger a ainsi rapatrié les 40 migrants de son groupe. Faibles résultats. La meilleure preuve de la duplicité des autorités algériennes est qu’elles découragent officieusement tout retour, alors que l’armée prétend réprimer sévèrement (la loi prévoit entre deux et six mois de prison) les Algériens qui reviennent. « Qui sont ceux qui reviennent ? En réalité, ils n’existent pas, il n’y en a pas, c’est encore un leurre du régime crépusculaire de Bouteflika », s’étrangle un expert. Les autorités empêchent même le financement des billets d’avion ou de train de ceux qui veulent rentrer au pays. Les listes de passagers depuis les ports et aéroports français, espagnols, italiens sont maintenant épluchées comme en temps de guerre, pour être certain que personne ne puisse revenir. En conséquence, des villes comme Alger et Oran se vident. Mais aussi les campagnes. Ce sont donc non seulement la jeunesse, mais aussi les classes moyennes qui veulent fuir.

Le marché de la vente de bateaux pneumatiques pouvant embarquer plusieurs dizaines de personnes pour un coût modique est progressivement en train de se déplacer de la Libye vers l’Algérie. Désormais un peu mieux contrôlée, la Libye n’est plus l’eldorado des passeurs, même s’il est toujours celui des trafiquants d’armes, qui intensifient depuis plusieurs mois les transferts de kalachnikovs vers l’Algérie, au cas où… En Algérie, où les Chinois ont massivement investi ces dernières années, les “refugee boats” s’achètent aisément sur des sites comme Alibaba — équivalent asiatique d’eBay ou d’Amazon et la plus grosse entreprise chinoise cotée en Bourse. Désormais, pour 1 500 à 2 000 euros, les trajets se multiplient entre des ports comme Dellys, à l’est d’Alger, et Majorque, aux Baléares. Nouveau phénomène également : les bateaux, équipés de GPS, sont plus endurants et plus solides que ceux autrefois vendus en Libye. Certains “go fast” utilisés pour les trafics de stupéfiants servent même à transporter les personnes. L’été dernier, on a vu des migrants faire la traversée en Jet-Ski contre 5 000 euros par personne…

Et pourtant, les Algériens qui fuient ne meurent pas de faim. « Ils étouffent sous ce régime postmarxiste sans perestroïka », décrypte un spécialiste de l’Algérie au Quai d’Orsay. Après tout, ils sont nombreux à avoir de la famille ou des connaissances en France, la nouvelle terre promise autrefois haïe. Étrange paradoxe. « Objectivement, la France a souvent attiré les cerveaux algériens, qui préfèrent quitter leur pays faute de perspective économique », fait aussi remarquer Pierre Razoux, pointant la surreprésentation pendant des années des entrepreneurs algériens parmi les créateurs de start-up en France. « Chez eux, ils ne peuvent même pas essayer ! », fait remarquer un spécialiste de la question au ministère des Armées.

Un autre signal inquiète particulièrement le ministère de l’Intérieur français depuis plusieurs mois : l’Algérie fait aujourd’hui partie des pays qui reconnaissent le moins leurs ressortissants interpellés en situation irrégulière sur le sol français. Un comble : même ceux qui sont en possession d’un passeport ou d’une carte d’identité du pays ne sont parfois pas reconnus par les autorités d’Alger ! C’est ainsi que, progressivement, un appel d’air est en train de se former. Dernière illustration : en publiant, lundi 8 janvier, les chiffres de l’explosion des demandes d’asile (100 412 dossiers déposés en 2017), l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) a fait une révélation qui corrobore la crainte qui sous-tend notre enquête : cachée entre la Syrie, l’Afghanistan, Haïti ou encore le Soudan, l’Algérie fait partie des dix nationalités les plus représentées parmi les demandeurs d’asile en France. Soit une hausse de plus de 24 % pour les seuls Algériens de 2016 à 2017. Un chiffre, commenté avec le plus grand étonnement, pour un pays théoriquement jugé “sûr”. En coulisses, au ministère de l’Intérieur, on n’hésite désormais plus à parler de l’arrivée potentielle de près de 100 000 ressortissants algériens dans les prochaines années, si la situation s’aggrave.

Trop occupés à encaisser le choc migratoire de 2015 provoqué par l’avènement de l’État islamique, les services de renseignements européens ont, sans le vouloir, baissé la garde sur la bombe migratoire algérienne. Ils ouvrent aujourd’hui les yeux : la démographie algérienne inquiète au plus haut niveau, avec ses 41,2 millions d’habitants au 1er janvier 2017 et plus de 1 million de naissances chaque année depuis 2014, contre 800 000 en France, qui compte pourtant 25 millions d’habitants de plus. Chacun le sait désormais, le château de cartes peut s’effondrer à tout moment. Survivra-t-il au possible cinquième mandat présidentiel de Bouteflika en 2019, alors que ce dernier n’est plus que l’ombre de lui-même ? Du côté français, on cherche avant tout à ne pas jeter de l’huile sur le feu. « L’intérêt de la France est que l’Algérie tienne pour empêcher une vague migratoire et de nouveaux attentats terroristes sur notre territoire », fait valoir le spécialiste Pierre Razoux. Mais depuis le déplacement d’Emmanuel Macron en Algérie, le 6 décembre, qui a pu « voir de ses propres yeux la difficile situation du pays », selon une source élyséenne, on craint désormais le pire : si l’Algérie explose, la France sera la première touchée.
Auteur
Mickael Fonton, Louis de Raguenel


  • -

Tsedek-Info d’Israël -janv-fev 2018

Category : Non classé

Distinctions & performances
– L’équipe du Dr. David Ginat, dans le cadre de l’Ecole d’Education de l’Université de Tel-Aviv, a remporté deux médailles d’argent et deux de bronze aux 29ème Olympiades internationales d’informatique (IOI), qui se passait à Téhéran, l’équipe étant basée à distance en Turquie….

– Le vin Yarden Malbec 2013 de Golan Heights Winery a remporté une médaille d’or au concours Citadelles du Vin à Bordeaux.

– Dr. Liad Mudrik, de l’Ecole des sciences de la psychologie de l’Université de Tel-Aviv, a été choisie parmi les 50 femmes les plus influentes d’Israël pour l’année 2017 par le magazine Forbes. Et il a placé la ministre de la Justice Ayelet Shaked comme étant la femme la plus influente d’Israël.

– TransWorld SkateBoarding a sélectionné Tel-Aviv au côté de villes comme Londres, Berlin, Shenzhen, Melbourne, Paris, San Francisco, New York, Los Angeles ou encore Barcelone comme les meilleures destinations pour les amateurs ou les professionnels du skate.

High Tech
– Un génome humain séquencé peut représenter 200 à 300 gigaoctets (Go) de données brutes, tandis qu’un génome analysé peut occuper un téraoctet (To) d’espace sur un disque. Lorsque les génomes individuels seront cartographiés, il n’y aura pas suffisamment de place dans l’espace informatique pour stocker ces données. Rafael Feitelberg, directeur général de Geneformics, de Petah Tikvah : « si on veut une banque de gènes, l’ampleur même des données va se révéler vraiment, vraiment prohibitive … Geneformics est sur le point d’offrir les outils et les infrastructures pour rendre accessibles les données génomiques par la compression, tout en facilitant la décompression» – Avec un génome cartographié à disposition, par exemple, l’époque de la médecine personnalisée pourrait prospérer. Les médecins pourront développer des médicaments personnalisés pour les patients, en garantissant que le médicament visera spécifiquement le problème soulevé, sans effet secondaire.

– Fondée en 2011 par Raviv Melamed, Naftali Chayat et Miri Ratner, la start-up Vayyar a développé des capteurs capables de détecter et d’afficher en 3D, ce qui se cache derrière n’importe quelle surface. Cette technologie s’apprête à transformer la façon dont nous interagissons avec le monde, et à sauver des vies, car elle permet de détecter les tumeurs grâce à l’analyse de la peau, de regarder à travers les murs, de créer les images 3D des fondations d’une structure… Les capteurs sont placés dans une petite boîte noire qui se fixe magnétiquement à l’arrière d’un smartphone et se connecte à l’application mobile Walabot déjà développée par l’entreprise.

A l’inverse des rayons IRM ou des machines à ultra-sons qui coûtent plusieurs centaines milliers de dollars et ne sont réservés qu’à certaines zones, les capteurs utilisés par Vayyar sont de petite taille et peu chers.

– La chimiothérapie est parfois plus nocive que le cancer qu’elle cherche à traiter. Pr. Nissim Benvenisty du Centre Azrieli pour les cellules-souche et la Recherche génétique de l’Université Hébraïque de Jérusalem a créé la start-up NewStem pour développer de nouveaux moyens thérapeutiques pratiques dérivés de la recherche universitaire sur les cellules-souche. Il a réussi à séparer des cellules embryonnaires les cellules mono-chromosomiques appelées « haploides » qui présentent l’avantage sur les cellules « diploides » plus courantes, de pouvoir se transformer en cellules de n’importe quel organe du corps. Avec la méthode de mutation génétique appelée « Crispr Cas », il a pu ainsi créer une bibliothèque de 180 000 mutations de 18 000 gènes, soit 10 mutations/gène.

La présidente Ayelet Dilion-Mashiah : « On peut ainsi voir si le traitement chimiothérapique convient ou non, en fonction du degré de survie des cellules-souche testées. Si elles survivent et prolifèrent, c’est qu’elles offrent une résistance au traitement…. En parvenant à réduire le taux de résistance, on augmente l’efficacité du traitement»

Archéologie
– Dr. Yonatan Adler, professeur à l’université d’Ariel et directeur des fouilles pour l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) à Reina en basse Galilée et son équipe ont découvert des ustensiles de cuisine en pierre calcaire brute, datant de l’époque romaine, à la fin du 2ème Temple. D’après lui, les raisons du passage d’ustensiles en poterie à des ustensiles en pierre brute sont d’ordre religieux, la poterie devenant failement “impure” et devant être détruite fréquemment. Ce fait est prouvé dans le Talmud. L’équipe a découvert des centaines de pieces dans divers états de conservation.

– L’archéologue Mordekhay Aviam, du Kinneret College, Institut universitaire du lac de Tibériade, estime que les deux campagnes de fouilles qu’il a achevé ont permis de découvrir le site de l’ancienne localité romaine de Julias, un village de pêcheurs sur les bords du lac de Tibériade où, selon les Evangiles, Pierre, son frère André et Philippe, trois des 12 apôtres, sont nés ou vivaient. Mordekhay Aviam : «Nous avons mis au jour des fragments de poterie, des pièces de monnaie, ainsi que les vestiges d’un bain public, ce qui tend à prouver qu’il ne s’agissait pas d’un petit village, mais d’une localité pouvant correspondre à Julias »

– Une équipe d’archéologues fouillant dans le Parc National de la Cité de David a découvert des sceaux en argile. Ces sceaux scellaient le courrier (lettre par exemple), et s’ils étaient cassés, cela signifiait que le courrier avait été lu.

Dr. Joe Uziel et Ortal Chalaf, qui dirigent les fouilles pour l’IAA, expliquent qu’on trouve dans la Cité of David des dizaines de sceaux qui prouvent un niveau élevé de l’administration à Jérusalem à l’époque du 1er Temple. Les sceaux les plus anciens contiennent une image plutôt que des lettres ou un nom. Les inscriptions sont en hébreu ancien et on a découvert un sceau portant le nom de « Achiav ben Menachem » qui semble être un roi d’Israël Ahab, selon le prophète Elie.

Le saviez-vous ?
– Le laser le plus puissant du Moyen-Orient a été mis en place dans le laboratoire du Dr. Ishay Pomerantz à la Faculté d’Ingénierie de l’Université de Tel-Aviv. Il émet des rayons de 20 térawatts, soit mille fois la consommation totale d’électricité d’Israël, et servira à promouvoir des traitements innovants contre le cancer ainsi que des solutions de sécurité pour la protection des infrastructures stratégiques. Dr. Pomerantz : »La puissance de ce laser est si forte qu’il ne peut pas se déplacer dans l’air ; ainsi tout notre système et toutes nos expériences sont réalisés sous vide, dans de grands conteneurs d’acier inoxydable. Chaque conteneur sert à une expérience menée par un groupe d’étudiants. L’impulsion laser pénètre à l’intérieur du conteneur et irradie l’objet que nous voulons examiner…. Les accélérateurs de particules utilisés actuellement ne fonctionnent pas au laser, et ils sont très volumineux, coûteux et impossible à déplacer. Avec les accélérateurs de particules au laser, on pourra par exemple assurer la protection des ports contre la contrebande de certains produits véhiculés dans des conteneurs maritimes »

– Michael Cordonsky et une équipe multidisciplinaire de l’Université de Tel Aviv ont mis au point d’une manière artisanale une caméra multispectrale bon marché (5000$ au lieu de 100 000$)) qui permet de lire des textes qui avaient disparu sur des ostraca antiques. Ainsi sur l’ostracon N° 16 de l’AAI, tiré d’une fouille à Tel Arad, datant de – 600, ils ont pu compléter et doubler le contenu du texte connu avec 45 caractères ou 20 mots. Ainsi chaque équipe de fouille pourra porter avec elle une caméra multispectrale. A Tel Arad on a trouvé 91 pièces avec des inscriptions concernant surtout des commandes de fournitures ou des ordres militaires, venant des chefs militaires judéens dans la forteresse d’Arad.

Défense
Elbit Systems Ltd a réalisé avec succès une première simulation dans le domaine de la lutte anti-sous-marine. Il s’agit d’une nouvelle mini-frégate sans équipage, appelée Seagull, capable de remplir des missions diverses. Ce petit bâtiment long d’à peine 12 mètres a été téléguidé par une console de contrôle via le système satellite Satcom, à une distance de plus de 3.500 km ! La frégate a dressé en temps réel une cartographie et un catalogue précis de tous les objets qui se trouvaient en surface et en profondeur, dans un certain rayon. Grâce à ce système, le bâtiment peut détecter, mais aussi repousser, toute menace ennemie sous-marine. Il peut être utilisé contre les sous-marins, les mines, dans un combat électronique, dans la surveillance des côtes et dans diverses autres missions en mer. Le Seagull peut être envoyé depuis les côtes, mais aussi transporté par bateau et lâché en un point. Il possède une autonomie d’action de 4 jours.

Inventions et découvertes

– Prof. Doron Shabat de l’École de chimie de l’Université de Tel Aviv a mis au point une technologie de capteurs, appelés AquaSpark, qui permet d’émettre une grande quantité de lumière en milieu liquide, de localiser et de mettre en évidence des tumeurs cancéreuses, y compris des métastases minuscules, avec un très haut niveau de précision. Ramot, la société de transfert de technologie de l’Université de Tel-Aviv, vient de signer un contrat de licence de ces capteurs avec Biosynth, société suisse, spécialisée dans le développement et la fabrication de substances chimiques, à des fins de diagnostic médical.

– Dr Alex Golberg, de l’université de Tel-Aviv, a mis au point une nouvelle technologie qui contrôle la prolifération des cellules de collagène, à l’origine de la cicatrisation des brûlures graves. La méthode utilise la technique pIRE (Électroporation irréversible partielle), c’est-à-dire l’exposition de la peau à des champs électriques à haute tension, avec des impulsions très courtes. Cela permet d’atténuer la formation de la cicatrice, ainsi que la douleur dans le processus de cicatrisation.

– Pr Zeev Zalevsky figure comme l’un des inventeurs les plus prolifiques d’Israël, avec plus de 50 brevets déposés en son nom. Il a notamment mis au point une technologie qui pourrait permettre aux aveugles de naissance de recouvrer la vue, grâce à des lentilles de contact de haute technologie. Il a aidé à la création de l’Institut de nanotechnologie et des matériaux avancés (BINA) et est devenu directeur du Centre Nano-photonique. Il s’est concentré sur la création d’applications ultra-petites qui exploitent la puissance de la lumière pour le traitement de l’information à grande vitesse, notamment en médecine et en imagerie haute résolution. Ses études optiques sur la lumière et ses interactions avec la matière à des échelles nanométriques, évoluent en particulier dans le développement de dispositifs capables de traiter l’information optique, sans avoir à la convertir en données électriques.

– Les chercheurs du Technion ont développé une technologie qui permet une compréhension nouvelle du paysage nocturne, allant du bureau à l’ensemble de la ville, grâce au scintillement des lumières électriques. L’approche du Professeur Yoav Schechner et de son équipe combine différents domaines de recherche, y compris celui de l’optique, de la vision par ordinateur, du traitement de l’image et de l’ingénierie du réseau électrique. La raison du scintillement de la lumière repose sur le fait que les réseaux électriques fonctionnent dans un courant alternatif (AC), où le courant des électrons renverse en permanence sa direction.

La photographie scintillante est un défi. D’une part, l’identification de la dynamique du scintillement nécessite une exposition très brève. D’autre part, la photographie de nuit nécessite une longue exposition pour recueillir suffisamment de lumière et créer une image. Pour résoudre cet écart, les chercheurs ont développé une caméra électro-optique appelée ACam pour détecter le scintillement du courant alternatif. Cette technologie ouvre la voie à la poursuite de la recherche dans de nombreux domaines, y compris celui de l’illumination contrôlée des objets, de la mesure des objets tridimensionnels, de leur texture, de leur surface en fonction de leur ombre, et de l’analyse des propriétés du réseau électrique à distance, par des méthodes optiques.

– Selon Prof. Eli Eisenberg de l’École de physique et d’astronomie de l’Université de Tel Aviv les poulpes et les pieuvres savent reprogrammer leur ADN. Cette découverte est susceptible de fournir de nouvelles connaissances pour contrôler l’information génomique et développer des médicaments contre les maladies génétiques.

Les cellules de notre corps sont composées de protéines, produites conformément aux instructions inscrites dans l’ADN. L’ADN est une énorme molécule composée d’une chaîne de petites unités. L’organisation spécifique de ces unités, appelée séquence d’ADN, compose le code qui détermine la structure des protéines. Chaque molécule d’ADN (chromosome) peut contenir des centaines de milliers de gènes, qui sont des sortes de « fiches d’instructions » pour la construction de la protéine.

Dans la cellule se produit un processus de transcription de l’ADN, en molécules similaires nommées ARN, qui sont finalement traduites en protéines. Chez la plupart des êtres vivants la séquence des protéines présentes dans les cellules est déterminée sans équivoque en fonction de l’information génétique codée dans l’ADN, qui détermine la structure et la fonction des protéines.

Les pieuvres et les poulpes ont l’extraordinaire capacité d’effectuer des modifications génétiques en opérant des changements dans les molécules d’ARN de sorte qu’il n’y ait pas de transcription exacte de la séquence génomique. Ainsi peuvent-elles produire des versions différentes de la protéine à partir de la même « fiche d’instructions » originale stockée dans l’ADN.

Les manipulations de l’ADN peuvent être compliquées et dangereuses, et entraîner des effets secondaires indésirables. Le mécanisme d’édition de l’ARN, par contre, donne aux chercheurs une autre manière moins dangereuse, d’influencer les protéines dans le corps humain par une sorte « d’ingénierie de l’ARN ».

– Sous la houlette de Pr Asaph Aharoni du Département des sciences de l’environnement et des plantes de l’Institut Weizmann une équipe a réussi à produire des pigments « betalain » dans les plantes et les fleurs qui ne les possèdent pas. Il a déclaré : « Nos résultats pourraient à l’avenir être utilisés pour fortifier une grande variété de cultures avec des betalains afin d’augmenter leur valeur nutritionnelle »- Il faut savoir que les pigments violet et jaune contiennent des propriétés antioxydantes et les tomates violettes contiennent 60% de plus d’oxydants. Les pigments de Betalain protègent également les plantes contre les moisissures grises. On peut aussi créer des plantes ornementales avec des couleurs qui peuvent être modifiées sur demande.

– L’espérance de vie moyenne des hommes américains est de 79 ans, mais des chercheurs israéliens ont découvert une mutation génétique qui augmenterait la vie des hommes de 10 ans en moyenne. Les chercheurs ont identifié une variation génétique qui modifie la fonction de l’hormone de croissance et favorise la longévité chez les hommes, l’absence de l’exon 3 — partie d’un gène — du récepteur de l’hormone de croissance. On avait déjà constaté que le dysfonctionnement des voies biologiques associées à l’hormone de croissance et au facteur de croissance insulino-1 (IGF-1) contribuaient à la longévité. Ainsi dans la nature, les souches plus courtes de la même espèce subsistent habituellement plus longtemps. Par exemple, les poneys vivent plus longtemps que les chevaux, les races plus petites de chiens vivent plus longtemps que les plus grands.

Gil Atzmon de l’Université de Haïfa : « Notre objectif est maintenant de comprendre le mécanisme de la variation que nous avons trouvé, afin que nous puissions le mettre en œuvre et permettre la longévité, tout en maintenant la qualité de vie ».

– Une équipe d’étudiants chercheurs, Rony Laor-Maayany et Rotem Amar-Halpert, sous la direction Dr Nitzan Censor à l’Université de Tel-Aviv a identifié un mécanisme cérébral d’apprentissage rapide et efficace qui pourra dans l’avenir nous dispenser des fastidieux processus de mémorisation « par cœur ». Plusieurs expositions à des flashs courts, à plusieurs jours d’intervalle, ont les mêmes effets sur la mémoire que des heures de répétition.

70 participants en bonne santé de plus de 18 ans ont été exposés à une variété de stimuli visuels affichés sur un écran sous forme de flashes de quelques millisecondes, et ont ensuite été questionnés sur ce qu’ils ont vu. Les flashes courts réactivaient le mécanisme de la mémoire dans le cerveau, produisant ainsi un apprentissage sans pratique longue et fastidieuse. En outre, dans la mesure où l’exposition avait lieu à plusieurs jours d’intervalle, le cerveau aura eu le temps d’assimiler l’apprentissage, y compris pendant le sommeil.

Les résultats ont été surprenants : la courbe d’apprentissage et les performances des sujets exposés uniquement à des flashs courts, à plusieurs jours d’intervalle, n’ont été aucunement inférieures à celles des participants qui ont pratiqué cette même tâche pendant des heures, jour après jour. Dans les deux cas, la performance s’est améliorée d’environ 20% à 30% !

Problèmes de société
– Un sondage mené par le Centre Tami Steinmetz de l’Université de Tel Aviv auprès de 1.200 Palestiniens et 900 Israéliens a montré que seulement 53% des Israéliens et 52% des Palestiniens soutiennent la création d’un Etat palestinien indépendant aux côtés d’Israël. La tendance est au déclin lent et progressif de la solution à deux Etats parmi les Israéliens. Le manque de confiance a été le principal facteur qui a influencé la position des opposants, et non l’idéologie. Un tiers des Juifs israéliens qui ont exprimé leur opposition à la solution à deux Etats ont répondu qu’ils changeraient de position si l’accord comprenait la reconnaissance mutuelle par les Palestiniens des sites sacrés juifs en Cisjordanie. De même, une majorité de Palestiniens opposés à la solution à deux Etats ont déclaré être disposés à changer leur position si Israël acceptait de libérer tous les « prisonniers politiques ».

Dans chaque catégorie 15% ont déclaré être en faveur de l’expulsion de l’autre de leur terre.

L’hypothèse d’une « confédération », dans laquelle les Israéliens et les Palestiniens pourraient vivre où ils veulent, mais chacun voterait pour leur propre Parlement, avec une capitale unifiée à Jérusalem, est soutenue par 61% des Israéliens et 25% des Palestiniens.

45% des Juifs israéliens se sont prononcés en faveur d’un accord de paix, tandis que 18% ont soutenu le maintien du statu quo, 12% ont affirmé privilégier une guerre décisive contre les Palestiniens, et seulement 9% ont soutenu l’annexion par Israël de la Cisjordanie.

– En 2015, 53,579 couples se sont mariés dont 73% de Juifs, soit 6,4 pour mille. L’âge moyen du 1er mariage est 27,6 ans pour le marié et 25,2 ans pour la mariée. Le taux de célibat pour les hommes juifs de 25/29 ans est passé de 28% à 62% en 45 ans, pour les femmes il est passé de 13% à 46% ; pour les hommes juifs de 45/49 ans il est passé de 3% à 12% et pour les femmes juives de 2% à 9%.

– Merkaz Lé-Kalkala Médinit (Centre d’Economie publique) et la Fondation Freidrich Abert ont mené une enquête d’opinion auprès des jeunes de 15/24 ans qui montre une nette diminution de la laïcité et un glissement à droite sur l’échiquier politique. En 20 ans les orthodoxes sont passés de 9% à 15%.

– L’Institut Eretz Hemdah, avec le concours de l’Institut Pouah proposerait au chef Rabbinat de remplacer le document prouvant la judéité d’un individu par un examen génétique recherchant une mitochondrite dans l’ADN

– Selon le Bureau Central des Statistiques, Israël compte 8.743.000 habitants. En un an la population a augmenté de156.000 personnes. La population juive est de 74,6% et arabe de 20,9%.

Il y a 2.470.200 ménages, avec une moyenne de 3,1 personnes/ménage. Le taux global de fécondité est de 3,11, le plus élevé de l’Ocde. Le revenu moyen par ménage s’élève à 18.671 shekels/mois (5 300 dollars) avant taxes.

88% des Israéliens ont déclaré qu’ils étaient très satisfaits ou satisfaits de leur vie, 21% se sentent toujours ou souvent stressés, 6%) se sentent souvent seuls et 34% ont du mal à couvrir leurs dépenses mensuelles

74,2% des Israéliens vivent dans les villes, 14,9% dans les communautés d’agglomération. 5,6% de la superficie d’Israël est construite, avec 20% des terres utilisées pour l’agriculture, 2,4% sont des plans d’eau et 7,3% sont formées de forêts, bosquets et parcs nationaux.

Culture
– La bibliothèque nationale d’Israël s’efforce de réunir le patrimoine écrit juif en créant une base de données qui rassemble quelques dizaines de milliers manuscrits juifs numérisés dans le monde entier. Soit 50% du patrimoine et 4,5 millions d’images qui permettent de parcourir 45.000 documents inestimables, des prières à la littérature en passant par les traités scientifiques. Le site Ktiv devient une des principales bases de données pour le patrimoine écrit juif.

– Le film israélien « Foxtrot », réalisé par Shmoulik Maoz, a obtenu le Grand prix du festival annuel de la Mostra de Venise, 2e prix en importance après le Lion d’or, et il récompense le film qui a obtenu le plus de succès auprès du jury. Ce film controversé est une critique de l’action de Tsahal en Judée-Samarie, d’où forcément son succès à l’étranger

Santé
– Une étude clinique menée sous la direction du Prof. Shamgar Ben-Eliyahu de l’École de psychologie et de l’École des neurosciences de l’Université de Tel-Aviv, a montré qu’un traitement court et simple à base de médicaments existants contre le stress et la douleur conduit à une réduction considérable des risques de récidive post-chirurgicale du cancer. 15% des patientes atteintes du cancer du sein et 20% à 40% de ceux atteints d’un cancer colorectal connaissent une récidive métastasique après l’ablation d’une tumeur cancéreuse. Ce taux peut même atteindre jusqu’à 96% dans le cas du cancer du pancréas.

« Quand le corps est en état de stress, physiologique ou psychologique, il secrète une grande quantité d’hormones de la famille des prostaglandines et des catécholamines », explique le Prof. Ben-Eliyahu. « Ces hormones, qui diminuent l’activité des cellules immunitaires, favorisent indirectement le développement des métastases. De plus, elles aident directement les cellules cancéreuses restées dans le corps après l’opération à créer et développer des métastases dangereuses. Ainsi, en raison de l’exposition à ces hormones, les tissus cancéreux deviennent plus agressifs et métastatiques »

– Dr. Gabi Gerlitz de l’Université Ariel étudie le fonctionnement interne des cellules de mélanome qui migrent – metastasisent – dans l’espoir de déterminer comment bloquer ce processus. Lorsque les patients ont un cancer, 90% d’entre eux meurent de la migration des cellules cancéreuses vers des organes vitaux, et non de la tumeur primaire. « Quand on regarde les cellules en mouvement, on voit des fibres appelées cytosquelettes qui aident les cellules à migrer ainsi qu’à se déplacer et à remodeler leurs noyaux », déclare Gerlitz.

Un Américain sur cinq développera un cancer de la peau au cours de sa vie. Et les personnes qui ont une mutation dans le gène BRCA2 – augmentant le risque de développer des cancers du sein, des ovaires, de la prostate et du pancréas – courent également un risque accru de cancer de la peau. Pour les patients dont le mélanome est détecté dès le début, le taux de survie à cinq ans est d’environ 98 pour cent. Mais le taux de survie tombe précipitamment si la maladie a atteint les ganglions lymphatiques ou « se métastasise » et se propage à d’autres organes.

– Dr Hagai Levine de l’Université hébraïque de Jérusalem a compilé 200 études dans le monde, et montré que la quantité de spermatozoïdes dans le sperme des hommes a diminué de plus de la moitié au cours des 40 dernières années. Ainsi entre 1973 et 2011, la concentration de spermatozoïdes dans une éjaculation a baissé de 1,4 %/an, menant à une diminution de 52 % pour toute la période.

Après avoir considéré des facteurs comme l’âge, l’équipe de recherche a calculé que la concentration de spermatozoïdes est passée de 99 millions par millilitre en 1973 à 47,1 millions par millilitre en 2011.

Parmi les causes, on note l’exposition aux produits chimiques utilisés dans les pesticides et les plastiques, l’obésité, le tabagisme, le stress, le régime et même le manque d’exercice. Dr Levine : « Nous devons agir, par exemple par une meilleure réglementation des produits chimiques artificiels, et nous devons poursuivre la lutte contre le tabagisme et l’obésité ».

– 100 000 personnes souffrent d’insuffisance cardiaque de type diastolique. Dans cette pathologie, les ventricules n’arrivent plus à s’élargir après s’être contractés. Ils ne sont donc plus capables de jouer leur rôle de pompes et de rediffuser dans le corps le sang oxygéné en provenance des poumons. Dr. Yaïr Peled a mis au point une nouvelle méthode pour soigner cette pathologie, appliquée avec succès à l’hôpital Rambam de Haïfa où une équipe chirurgicale a implanté un petit ressort dans un ventricule du coeur d’un patient. Lorsque le coeur se contracte, le ressort suit son mouvement et provoque ensuite de manière naturelle le mouvement inverse, permettant ainsi à la pompe cardiaque de fonctionner correctement.

– La résistance aux antibiotiques développée par les bactéries est l’une des plus grandes menaces connues pour la médecine actuelle. Sous la direction de Dr. Ido Yosef et Pr. Udi Qimron, des équipes de la Faculté de Médecine de l’Université de Tel-Aviv ont développé une technologie de pointe susceptible de neutraliser l’activité nuisible des bactéries pathogènes et de restaurer leur sensibilité aux antibiotiques. Elle consiste à élargir la gamme d’action des bactériophages, virus qui attaquent les bactéries dans le corps humain en leur insérant un nouvel ADN qui perturbe leur activité. Pr. Qimron : « Dans notre laboratoire, nous tentons de modifier les propriétés des bactéries en changeant leur ADN. De cette façon, nous pouvons leur donner les caractéristiques que nous choisissons, et neutraliser leurs fonctionnalités nuisibles pour l’homme, comme la création de toxines, la production de maladies et la résistance aux antibiotiques…. Changer l’ADN des bactéries pathogènes en utilisant des bactériophages est une technologie prometteuse dans la lutte contre de nombreuses maladies. Entre autre, elle peut aider à restaurer la sensibilité aux antibiotiques des bactéries qui ont développé une résistance aux médicaments communs ».

– Une étude l’Université de Tel Aviv révèle que les jeunes gens ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) élevé auraient plus de risques de développer un cancer du côlon et du rectum plus tard. L’obésité pourrait également être liée à un risque de cancer du rectum de 71% chez les hommes et à un risque multiplié par deux chez les femmes.

– Neta Shlezinger et Pr. Amir Sharon du Département de Biologie moléculaire et d’Ecologie des plantes de l’Université de Tel-Aviv ont découvert la stratégie employée par les cellules immunitaires pour lutter contre les spores de moisissure que nous respirons chaque jour par milliers : elles les font se suicider. Selon les chercheurs, la compréhension de ce mécanisme conduira au développement de traitements plus efficaces pour les personnes souffrant d’un système immunitaire déficient, en raison d’une maladie ou d’une chimiothérapie, par exemple.

Les chercheurs ont créé un champignon génétiquement modifié produisant une grande quantité d’une protéine particulière capable d’inhiber le processus du suicide cellulaire, et donc plus résistante aux cellules immunitaires. L’organisme infecté par le champignon modifié était davantage atteint, et a eu beaucoup de mal à se débarrasser de l’infection. Par contre, le système immunitaire de l’organisme infecté par le champignon normal a facilement réussi à provoquer le suicide des cellules fongiques, ce qui lui a permis de se débarrasser du champignon invasif rapidement et efficacement.


  • -

En Orient, la Nuit n’est pas Encore Terminée

Category : Non classé

Par Albert Soued, écrivain

Massacres de Yézidis en Irak, de soufis et de chrétiens au Sinaï, esclavage en Libye, nettoyage ethnique en Syrie, crimes d’honneur sous l’Autorité palestinienne, pendaisons en nombre en Iran, rafles massives en Turquie et purges en Arabie, famine et épidémies au Yémen … et on peut continuer ainsi indéfiniment, tout en espérant qu’un jour une lueur apparaîtra peut-être à l’horizon.

Il y a 5 ans, on annonçait un « printemps arabe » et de la lumière ; mais cette lumière s’est vite éteinte, donnant lieu à un sombre chaos un peu partout, en Libye, en Syrie, en Irak, au Yémen ; seuls la Tunisie et l’Egypte ont réussi à échapper au joug barbare des « Frères musulmans » ou des milices islamistes, salafistes ou shiites.

Depuis la fin de la 2ème Guerre mondiale, les interventions extérieures occidentales ou russes au Moyen Orient n’ont entraîné que des désordres et des conflits intérieurs. Aujourd’hui deux états en particulier menacent la stabilité mondiale, du fait de leur volonté farouche d’acquérir un armement nucléaire, moyen efficace d’asseoir et même d’étendre leur pouvoir régional, la Corée du Nord et l’Iran, deux états qui forment ce qu’on appelle « l’Axe du Mal ».

Face à cet Axe du Mal, les nations démocratiques semblent désunies et incapables de réagir efficacement, de crainte de déclencher une guerre mondiale nucléaire.

Pour neutraliser la Corée du Nord, qui semble très avancée dans son arsenal bombe/missile de lancement, les Etats-Unis cherchent des moyens de dissuasion côté asiatique, Chine-Japon-Corée du Sud.

Les « 5+1 » nations ont conclu en 2015 un accord boiteux avec l’Iran, pour atténuer son ardeur à se nucléariser, mais qui ne sert qu’à gagner du temps et à ralentir son programme nucléaire, inspiré en partie de la Corée du Nord.

L’Etat islamique a été formé en 2013 pour réaliser le rêve musulman de reconstituer la « ouma » et un califat. Il a été initié par d’anciens militaires sunnites de l’armée irakienne, puis il a absorbé une série de milices sunnites en Afrique et en Asie qui lui ont fait allégeance, Mali, Somalie, Libye, Sinaï, Syrie, Irak… En peu de temps, il occupait plus de la moitié Syrie/Irak et menaçait le monde entier par des attentats perpétrés souvent par des nationaux de ces états, acquis à la cause islamiste. En 4 ans une coalition de forces occidentales, russes, iraniennes et les milices shiites affiliées, telles que le Hezbollah libanais, est venue à bout de l’Etat Islamique en tant qu’Etat. Les forces les plus efficaces, aussi bien en Irak qu’en Syrie, ont été les « peshmergas » kurdes qui ont été récompensées par la perte des champs pétrolifères conquis, au profit des armées régulières des 2 Etats, aidées de l’Iran. Les espaces libérés ont été aussitôt occupés par des troupes et des milices affiliées à l’Iran, avec l’aide brutale de la Russie qui n’hésite pas à bombarder des populations civiles. Ce dernier pays a réussi à installer deux bases maritimes et deux aéroports dans la zone alaouite de Syrie. L’Iran a commencé à installer une base militaire permanente au sud de Damas, à quelques km du Golan israélien.

L’association Russie-Iran-Hezbollah a sauvé la famille des Assad de la perte de la Syrie, a satellisé l’Irak au profit de l’Iran, a ouvert la voie de la Méditerranée à l’Iran dont les troupes sont à quelques km d’Israël.

Initiée par l’administration Obama, la politique de désengagement des Etats-Unis du Moyen Orient au profit de l’Iran, s’est poursuivie lors de la première année du gouvernement Donald Trump. Or l’Iran ne cache pas ses intentions et les répète à toute occasion, « détruire l’Etat d’Israël », seul et dernier obstacle à sa domination du Moyen Orient. Et dans ce but, il a armé son satellite libanais de 100 000 missiles dont certains sont précis avec des charges puissantes.

Comme le dit si bien le spécialiste politique de la région, Mordekhay Kedar, « dans une situation de menaces et de tensions, dans une région où les divers acteurs ont des intérêts divergents, soit apparaît un chef charismatique qui irradie le pouvoir et la sagesse, unifiant et protégeant toutes les parties dans un ensemble cohérent et prêt à affronter les menaces, soit chaque acteur de la région cherchera à sauver sa mise à sa manière, dans le désordre, se ralliant même à l’ennemi, s’il est plus fort ou plus déterminé ».

Le Qatar sunnite a fait son choix avant tout le monde en s’alliant à l’Iran, entraînant les foudres de l’Arabie et des Emirats en 2017. Le Hamas et l’Autorité Palestinienne se rallient au pourvoyeur financier, aujourd’hui l’Iran. Même la Turquie sunnite s’est retrouvée sous le parapluie Russie-Iran plutôt que sous celui de l’Otan. Le Liban, pourtant pluriconfessionnel, s’est retrouvé côté Iran, sous l’influence du Hezbollah shiite, au grand dam de l’Arabie pourvoyeur financier qui a réussi à récupérer son protégé provisoirement. Boudée par les Etats-Unis qui ont diminué leur contribution financière au lieu de l’augmenter, l’Egypte se retourne aussi vers l’Iran… Tant qu’un chef charismatique sunnite ne s’est pas affirmé dans la région, la débandade favorisera l’Iran.

Des velléités sont apparues côté Arabie saoudite, portant le nom MBS, l’héritier du trône Mohamed ben Salmane, sous l’instigation de son mentor MBZ, le cheikh Mohammed Ben Zayed, dirigeant de facto de l’EAU (Emirats Arabes Unis) et avec l’appui du gendre de Donald Trump, Jared Kuchner. Il semble vouloir entrainer son pays dans le sens de la modernité et de la tolérance envers les autres religions, une gageure très difficile à réussir dans un contexte aussi arriéré et aussi rigide.

L’Arabie est en difficulté aussi bien sur le plan intérieur qu’extérieur. Depuis 3 mois, elle mène une campagne vigoureuse d’information des communautés juives dans le monde sur son programme de réformes.

A nous de l’aider dans son immense tâche courageuse et risquée pour apporter un peu de lumière à l’Orient. Il y a va aussi de l’avenir de l’Europe et de l’Occident.