Tsedek-Info d’Israël janv.fev 2019

  • -

Tsedek-Info d’Israël janv.fev 2019

Category : Non classé

Distinctions & performances

Distinctions & performances
– Aux 12ème Olympiades de Géosciences (géologie, météorologie, hydrologie et astronomie), sur 152 jeunes venus de 32 pays, 4 lycéens ont remporté une médaille d’or et deux médailles d’argent dans les épreuves par groupe, ainsi que trois médailles d’argent et une médaille de bronze individuelles. – Aux 12ème Olympiades de Géosciences (géologie, météorologie, hydrologie et astronomie), sur 152 jeunes venus de 32 pays, 4 lycéens ont remporté une médaille d’or et deux médailles d’argent dans les épreuves par groupe, ainsi que trois médailles d’argent et une médaille de bronze individuelles.

– Israël est en tête pour le nombre de chercheurs par million d’habitants, soit 8250, et en 2ème position après la Corée du Sud pour le taux du Pnb consacré à la recherche et au développement, soit 4,1%.

– Omer et Shahar Tzuberi ont remporté les médailles d’argent et de bronze au championnat d’Europe de planche à voile à Sopot, en Pologne. Yoav Cohen, un autre Israélien, est arrivé 4ème.

– À Berlin, Lonah Chemtai Salpeter a emporté la médaille d’or pour le 10 000 m.

– L’athlète Inbal Pezaro, 31 ans, s’est classée première dans la finale du 200 m nage libre, et Ami Dadaon, 17 ans, a remporté la course du 100 m nage libre, au championnat paralympique européen qui s’est déroulé à Dublin.

– Deux équipes de l’Universités de Tel-Aviv (Noam Dahan et Tom Manor -Amichay Even-Chen et Ido Kotler) ont remporté le Championnat européen de débat des universités (EUDC). C’est la 4ème année consécutive qu’une équipe de l’Université de Tel-Aviv remporte ce titre.

–  En basket-ball des moins de 20 ans, Israël a décroché la médaille d’or en battant en finale la Croatie (80-66).

– Lors du Championnat mondial de Gymnastique Acrobatique ”hommes”, Israël a remporté la médaille d’or.

–   La Gymnaste Linoy Ashram a gagné la médaille de cuivre au Championnat mondial de Gymnastique rythmique en Bulgarie .

High Tech

– Fondée en 2016, BrainVu a développé une plateforme basée sur les brevets et le savoir-faire des laboratoires de réalité virtuelle et de neuro-cognition du Technion, notamment la recherche sur la vigilance, l’attention, le stress et l’effort mental. Co-fondateur et PDG de BrainVu, M. Shay Hilel : « Nous sommes ravis de rejoindre une entreprise aussi innovante que Mantis Vision, tirant parti de sa position de leader sur le marché de création de contenu 3D et de vision assistée par ordinateur »-

– Mantis Vision a développé des technologies avancées de capture et de partage de contenu 3D pour un large éventail d’applications, notamment des caméras 3D pour smartphones, des dispositifs AR/VR, des caméras de numérisation professionnelles et des studios volumétriques 3D en direct. Gour Arie Bitan, fondateur et PDG de Mantis Vision: “Combiner le logiciel émotionnel homme-machine IA de BrainVu avec la technologie de contenu volumétrique 3D de Mantis Vision accélérera notre développement en créant du contenu et de nouvelles expériences magiques pour les appareils intelligents ». 

– Snir Koren, PDG de Masada Armour, de Julis, a mis au point un sac à dos pare-balles, certifié par l’armée et la police, d’un poids de 2,9 kg, protégeant contre les tirs de pistolet de 9 mm, avec une version contre les tirs de fusils d’assaut Kalachnikov et M-16. Prix 500/700$. 

– Eyal Shamir, président d’IceCure Medical Ltd, de Césarée a développé une technologie de traitement du cancer par le froid, appelée « ProSense ». Cette méthode est rapide, sans inconvénient esthétique, très peu onéreuse et ne nécessite pas d’intervention chirurgicale invasive. Au moyen d’une aiguille mise au point par IceCure Medical Ltd, on injecte de l’azote qui saisit entièrement la tumeur, la congèle à une température largement inférieure à 0° et la détruit sans toucher les tissus sains qui l’entourent. Dans un 1er temps, cette méthode est utilisée pour soigner les tumeurs bénignes ou malignes au sein et aux reins, mais bientôt on pourra l’administrer dans d’autres types de cancers, tels que celui des poumons, des os ou de la prostate. (Voir https://youtu.be/iUmDUUEvzvw )

– CartiHeal de Kfar Saba, créée en 2009 par Nir Altschuler, est spécialisée dans le développement d’implants, notamment Agili-C, à base de corail (aragonite), dans la chirurgie du genou, pour le remplacement du cartilage endommagé. Altschuler :  « Jusqu’ici on savait que le cartilage ne peut pas s’auto-réparer… mais nous avons réussi à la faire… » Aujourd’hui 70 patients ont reçu l’implant au Centre médical Hadassah.      

– ElectReon développe une technologie permettant aux véhicules électriques de se charger par induction tout en roulant, les bobines électriques étant noyées dans le revêtement des voies. Promu par Horizon 2000 de l’UE, un projet pilote, qui avait pour but de vérifier pendant 2 ans que l’infrastructure résistait à la chaleur, au froid, à l’humidité et au trafic intense, s’est achevé avec succès. Le rendement de la transmission d’énergie par le système d’induction est de 80 %. L’objectif n’est pas d’éliminer complètement la batterie des véhicules électriques, mais de réduire leur capacité et leur poids tout en augmentant l’autonomie des véhicules et d’éviter les arrêts pour recharge sur les longues distances.  

Selon ElectReon, on peut équiper un km par nuit, une trancheuse creusant une tranchée de 8 cm de profondeur dans l’asphalte et une 2ème machine posant les bobines dans la tranchée, puis la rebouche avec de l’asphalte.

– Urban Aeronautics a conçu un taxi volant électrique pour 6 personnes « CityHawk », mû par deux rotors contrarotatifs situés à l’avant et à l’arrière de l’appareil et propulsé par deux turbomoteurs d’hélicoptère Safran HE Arriel 2N (1000 CV chacun). Une vitesse de pointe de 270 km/h a été annoncée, tout comme une autonomie de 150 km pour la présence de cinq personnes à bord. La Start-up va développer dans un second temps une propulsion alimentée par des piles à combustible à hydrogène.

– Zebra, fondée en 2014 par Eyal Gura, Elad Benjamin et Eyal Toledano, a développé une technologie permettant de détecter des maladies mal diagnostiquées, des cancers à un stade précoce et d’autres maladies potentiellement mortelles grâce à ses propres algorithmes alimentés par une intelligence artificielle (IA). En utilisant des données issues de millions d’analyses effectuées par des radiologues, Zebra a créé un moteur d’apprentissage capable de détecter automatiquement divers problèmes médicaux, tels que les maladies du foie, des poumons, des maladies cardiovasculaires et des os.

– BrightWay Vision a développé un système qui élargit le champ de vision des conducteurs, ou des véhicules autonomes du futur, quelles que soient les conditions météorologiques et d’éclairage. Ofer David, fondateur et PDG de BrightWay : « J’ai commencé à développer la technologie chez Elbit, où nous avions une expertise dans les systèmes de vision nocturne et les systèmes d’observation à longue portée à des fins militaires » – De plus BrightWay utilise la technologie de Tirat Carmel, créée en 2011, qui a développé une technologie de vision qui peut contribuer à réduire le nombre d’accidents dus à la mauvaise visibilité sur les routes, au faible éclairage, à l’éblouissement dû à la pluie et à la neige et à l’approche des phares. Le système – qui utilise une technologie dite de vision à grille – comprend une caméra avec une puce placée sur le pare-brise, derrière le rétroviseur. A l’avant de la voiture, à l’intérieur d’une des sources de lumière, une onde infrarouge est placée, qui balaye constamment l’environnement et interagit avec la caméra. En allumant et éteignant continuellement, la caméra contrôle l’intensité de la lumière et la portée de la vision. Alors que la portée moyenne de la vision des phares se situe entre 50 et 120 mètres, la technologie de BrightWay permet aux conducteurs d’obtenir des images à au moins 250 mètres à l’avant et dans toutes les conditions d’éclairage. Un écran à l’intérieur de la voiture montre les images que l’ordinateur de la voiture reçoit, permettant au conducteur d’identifier des objets et des personnes que l’œil humain ne pourrait pas voir autrement.

Archéologie

– En tentant de photographier le complexe souterrain de la grotte de la ville antique de Maresha, dans le parc national de Bet-Guvrin-Maresha, l’archéologue Dr Ian Stern et son fils ont découvert un dépôt de plus de 1000 sceaux-cylindres (bullae) en argile disséminés dans des jarres antiques. 1 020 sceaux-cylindres extrêmement rares étaient destinés à des documents appartenant à des archives privées.

Dr Donald Ariel, de l’Autorité israélienne des Antiquités (AIA) a examiné les 300 sceaux-cylindres, non lavés, et il a déterminé qu’ils dataient du 2ème siècle avant l’ère commune et qu’ils représentaient des images de dieux, notamment Athéna, Aphrodite et Apollon, mais qu’ils reflètaient également des thématiques érotiques, présentant des masques, des personnes debout ou des cornes d’abondance. Ville importante de l’empire grec, Maresha avait été conquise par les Juifs et abandonnée en l’an 107 avant l’ère commune par le roi macchabée Jean Hyrcan Ier. Des articles de poterie de l’ère romaine découverts sur le site indiquent que le complexe était utilisé par des Juifs qui avaient résisté à la révolte de Bar Kochba, en 132/135 de l’ère commune.

– Lors d’une randonnée, un gamin de 8 ans, Itamar Berna du Kibbutz Malkiya, à la frontière libanaise, a découvert une figurine très rare représentant la fertilité, datant de 11500 ans.

– Les fouilles dans la grotte de Peki’in (nord du pays) par l’AIA, il y a plus de 20 ans, avaient déterré un ossuaire de plus de 600 squelettes datant de plus de 6500 années, de l’époque chalcolithique. Dr. Dina Shalem de l’Institut d’Archéologie galiléenne au Collège Kinneret et membre de l’AIA : « Ce site est unique par le nombre de gens enterrés et la variété des ossuaires, des jarres et des motifs géométriques et anthropomorphiques trouvés, dont certains sont étrangers à la région» – Une étude menée par l’Université de Tel Aviv et l’AIA, basée sur l’analyse ADN sur 22 squelettes montre que des migrations venant d’Anatolie et des monts Zagros ont contribué à la formation de la culture locale de Haute Galilée.

Chalices from the Chalcolithic period excavated at Peki'in cave

Calices de la grotte de Peki’in de l’époque chalcolithique

– Les fouilles de AIA au parking Givati à la Cité de David à Jérusalem ont permis de dégager 2 bijoux sophistiqués en or de l’époque hélénistique (-331/-323). L’un est une boucle d’oreille représentant la tête d’une bête à corne, une antilope ou un cerf, devant appartenir à une personne de la haute société. Le 2ème est une perle en or, divisée en 2 faces et ornée de lignes géométriques, avec 6 spirales sur chaque face, le dessin étant réalisé selon la méthode appelée « filigree » qui consiste à insérer délicatement des fils de métal très fins sur la perle. Selon Dr. Yiftah Shalev de l’AIA, cette découverte est très rare. Jusqu’ici les archéologues n’avaient découvert que des pièces de monnaie de l’époque. (Voir http://video.lefigaro.fr/figaro/video/une-boucle-d-oreille-vieille-de-2.200-ans-decouverte-a-jerusalem/5819526827001/ )  

2,000-year-old gold earring found in Jerusalem

– Sous la direction du Pr Danny Rosenberg, de l’Institut Zinman d’archéologie à l’université de Haïfa, les fouilles entreprises à Tel Tsaf, sur la vallée du Jourdain, ont permis de découvrir un ustensile de poterie unique témoignant d’un aspect religieux, voire politique, qui n’avait encore jamais été découvert, concernant les modes de conservation de la nourriture dans le Proche-Orient antique. Il semblerait qu’il ait servi de modèle pour la construction de plus grands contenants, des silos, et qu’il ait été également un objet de culte. Des figurines rituelles et des objets de valeur ont été également retrouvés, notamment le plus ancien objet en cuivre au Levant, et des pièces faites d’obsidienne. Rosenberg : « La découverte de Tel Tsaf, le modèle de silo en argile, vieux de 7 200 ans est la première preuve d’un lien entre la conservation de nourriture à grande échelle, et l’existence d’un rite lié à la bonne conservation des produits agricoles stockés ».

Un modèle de silo en argile, vieux de 7 200 ans, retrouvé à Tel Tsaf, dans la vallée du Jourdain. (Crédit : autorisation)

– Les archéologues de l’AIA ont découvert à Gedera un atelier de cruches à vin datant de 1800 ans, avec 20 salles de bains chauds et froids et une pièce dédiée à des jeux de société, pour la détente des ouvriers

– Dr. Amir Gorzalczany de l’AIA a découvert à Lod un pavé mosaïque luxueux d’une villa romaine ayant 1700 ans ; selon lui ce serait une salle de réception appelée « triclinium »

Révélations

– Le saviez-vous ? Le petit poisson tropical, de la taille d’un doigt, connu sous le nom de “nettoyeur de poissons“, qui vit sur les récifs coralliens est parmi les plus petits animaux à avoir réussi le classique “test d’intelligence miroir”. Le test est utilisé depuis les années 1970 pour les études d’auto-conscience, signe clé de l’intelligence. Ces poissons dits «nain» sont capables de reconnaître leur propre réflexion, suggérant qu’une partie de leur cerveau est consciente de sa propre existence, la mémorisant pendant 5 mois. Le test miroir est réussi seulement par les grands singes, les éléphants, les orques, les grands dauphins et … les enfants au-delà de 1,5 an.

– Le saviez-vous ? En 20 ans 16 000 entreprises de haute technologie ont été créées, dont 8 000 sont actuellement actives. Le pays compte 505 entreprises de cybersécurité, qui ont levé 5,6 milliards $ et 1 487 entreprises des sciences de la vie qui ont levé 13,5 milliards $.

– Le saviez-vous ? Il y a actuellement 365 centres de R&D étrangers actifs en Israël ; et il y a actuellement 356 incubateurs et accélérateurs israéliens actifs.

–  Le saviez-vous ? Créée en 2015 par trois entrepreneurs – Ido Batchko, Aviram Tenenbaum et Nir Evron – Amaizz a développé une variété de produits et de services afin de répondre aux besoins spécifiques du séchage, de la réfrigération, et du stockage qui réduisent le gaspillage alimentaire de graines, de céréales et de l’horticulture. L’objectif est de créer un impact durable répondant aux besoins des pays en développement…. 
– Le saviez-vous ? Selon Pr Ruth Feldman, spécialiste en neuroscience au Centre Interdisciplinaire Simms-Mann de Herzlyah, si un enfant se développe avec une mère déprimée, il risque de perdre son immunité qui ouvre la voie à des troubles psychiatriques, quel que soit le statut social de la famille.

Défense

– Face aux menaces qui se multiplient et se précisent sur différents fronts et dans le souhait d’aider l’armée de l’air, Tsahal a acquis un nouveau système de roquettes et missiles “Roma’h” (Javelot) développé par les Industries Aéronautiques Israéliennes (IAI). Le système Romah offre un rythme de tir très rapide, téléguidé, ainsi qu’une grande précision. Il est capable de tirer 18 roquettes de précision en une minute. Son système de guidage extrêmement sophistiqué permet, soit de toucher une cible à quelques cm près, soit au contraire de détourner le projectile s’il risque de faire des dommages collatéraux ou pour lui assigner une nouvelle mission plus urgente. (Voir https://news.walla.co.il/d7ca99ff-a05e-4af6-b19a-77abee219e94 )

– Robotican de Beer-Sheva, qui développe des systèmes de robotique autonomes, a construit des drones capables de neutraliser les ballons explosifs dans leurs envols et ainsi les détruire avant qu’ils n’atteignent le sol. Le système GOSHAWK utilise des capteurs optiques pour identifier le lancement des engins incendiaires aéroportés, puis lance un autre drone pour intercepter la menace et la neutraliser, un processus que le système gère du début à la fin sans aucune intervention humaine. (Voir http://in.bgu.ac.il/pages/news/robotican.aspx )

– Les industries militaires israéliennes (IMS) et les industries israéliennes d’aérospatiale (IAI) développent un nouveau missile air-sol, le « Rampage ». Ce missile de 4,7 mètres de long, pesant ½ tonne, est conçu pour être lancé à partir d’un avion de chasse à 150 km de la cible, donc indétectable par l’ennemi. De plus, ce missile contrôle et surveille l’étendue de diffusion de ses éclats, ce qui rend sa frappe chirurgicale, précise et provoquant un minimum de dommages collatéraux. L’ogive du missile est guidée par un système GPS, ce qui lui permet de frapper pendant la journée, ainsi que la nuit et quelle que soient les conditions météorologiques, y compris le brouillard et la nébulosité.

Boaz Levi, directeur de la Division des missiles et de l’aérospatiale de l’IAI : « Le coût de Rampage représente un tiers du coût des missiles similaires vendus dans le monde »

– Le Merkava 4 Barak est équipé de capteurs qui permettent d’avoir une vision complète de l’environnement à l’intérieur de son casque, évitant à l’équipage de devoir s’exposer.

Inventions et découvertes

– Dans l’ostéoporose, les os deviennent plus minces, plus poreux et donc plus fragiles. Dr Niv Papo du Département du génie biotechnologique de l’Université Ben Gourion du Négev (BGU) et le Dr Noam Levaot du Département de physiologie et de biologie cellulaire du BGU ont découvert qu’une protéine présente dans l’organisme peut permettre de développer un traitement naturel de l’ostéoporose. Cette protéine a été modifiée pour inhiber l’activité de destruction osseuse des ostéoclastes, en ciblant simultanément deux récepteurs présents sur ces cellules. DR Papo : « Nous pensons que ces protéines modifiées pourraient fournir la prochaine génération de produits thérapeutiques avec des activités ciblées et moins d’effets secondaires indésirables que les traitements actuels ».

– Itamar Eliakim, sous la direction de Pr. Yossi Yovel et Dr. Gabor Kosa, a développé à l’Université de Tel Aviv un robot-chauve souris autonome, appelé « Robat » qui navigue en fonction du seul écho reçu après avoir émis des sons.

– Dr. Ben-Meir Maoz du Département de génie biomédical et de l’Ecole des neurosciences de l’Université de Tel-Aviv, a développé un cerveau sur une puce informatique qui permettra des recherches sur le fonctionnement du cerveau humain à des niveaux de détail et de précision inatteignables auparavant. Il permettra aussi un développement plus efficace des médicaments pour le traitement des maladies neuro-dégénératives comme le Parkinson et l’Alzheimer, et un remplacement à terme des expériences sur les animaux de laboratoire. Dr. Maoz a créé sur une puce informatique un tissu développé à partir de cellules souches, converties en cellules organiques, permettant de simuler l’activité de l’organe d’une manière contrôlée. Il a construit un assemblage vivant qui simule les interactions du cerveau humain: un tissu cérébral sur puce, rattaché à deux fragments tissulaires, l’un de vaisseaux sanguins, l’autre de cellules neuronales, qui miment la barrière hémato-encéphalique.

Rappelons que le cerveau humain est constitué de 100 milliards de neurones, qui contrôlent toutes nos pensées et nos actions, et c’est l’organe le plus complexe et le plus fragile de notre corps. C’est pourquoi il a besoin d’une protection particulière contre les toxines. Celle-ci lui est fournie par la barrière hémato-encéphalique, par laquelle les vaisseaux sanguins qui procurent oxygène et nutriments au cerveau exercent une sélection stricte sur les matériaux qui passent de la circulation sanguine au système nerveux central et vice versa. En plus d’être une barrière physiologique, la barrière hémato-encéphalique régule activement le fonctionnement  cérébral. Dr Maoz : « On sait qu’il y a un lien entre les vaisseaux sanguins du cerveau et l’activité cérébrale elle-même. C’est sur ce principe par exemple, que fonctionne l’IRM. Lorsque nous faisons marcher une zone spécifique de notre cerveau, les vaisseaux sanguins y font parvenir davantage de sang, et l’IRM mesure l’augmentation de cette activité ».

– Sous la direction du Pr. Assaf Distelfeld, de l’Institut de recherche sur les céréales de la Faculté des sciences de la vie, un an après le décryptage du génome du blé sauvage par l’équipe de recherche du Pr. Distelfeld et la société israélienne de High Tech NRGene, les chercheurs de l’Université de Tel-Aviv ont participé au décryptage et au séquençage du génome du blé tendre, le blé cultivé. Pr. Distelfeld. « Le blé représente 20% des calories et des protéines consommées par l’humanité, beaucoup plus que n’importe quelle autre plante alimentaire. Si nous parvenons à mieux connaitre le séquençage de son ADN et à mieux comprendre comment fonctionnent ses gènes, nous pourrons améliorer les qualités nutritionnelles de cette céréale de base, la rendre plus saine, et obtenir de meilleures récoltes ».

Pour répondre aux prévisions de la consommation alimentaire en 2050, lorsque la population mondiale comptera environ 10 milliards de personnes, la production de blé devrait croitre d’environ 1,6% par an. Or ces dernières années, elle augmente deux fois moins que cela. Dès lors, le défi est simple: soit s’attendre à une future crise de famine mondiale, soit augmenter la productivité sur les sols cultivés par amélioration génétique. Comme le génome du blé est composé de 17 milliards de lettres, situées sur 21 chromosomes répartis en trois sous-génomes, il a fallu faire appel à un consortium de plus de 2400 membres de 68 pays, pour pouvoir le faire en un an, au lieu d’un siècle, avec l’aide de l’algorithme de NRGenne.

Problèmes de société

– La population musulmane d’Israël compte 1,56 million d’habitants, soit 18% de la population totale, selon les données du Bureau central de la Statistique (CBS)En matière d’éducation, plus de 60% des Arabes israéliens ont obtenu un diplôme d’études secondaires, contre 66% des Juifs. Seuls 44,3% des étudiants musulmans ont accès à l’enseignement supérieur, contre 60,8% des étudiants druzes et 71,9% des étudiants chrétiens.

Le taux de chômage dans la société musulmane est de 5,1%, soit un point de plus que le taux enregistré dans la société juive. Au sein de la communauté chrétienne, le chômage atteint les 4,7% et 4,3% dans la société druze.

Au cours des dernières 20 années,le taux de croissance des Musulmans a baissé, passant de 3,8% à 2,5%, contre 1,7% pour la population juive, 2,2% pour les Chrétiens et 1,4% pour les Druzes. Jérusalem compte 329.000 habitants musulmans soit 36,5% du total. Le taux de fertilité des femmes musulmanes est de 3,3.

– 73% des Arabes israéliens disent ressentir un sentiment d’appartenance à l’Etat hébreu, tandis que 60% d’entre eux sont fiers d’être Israéliens, selon un nouveau sondage commandé par le journal Israel Hayom et conduit par le New Wave Research Institute.

Environnement

– En conséquence d’une sécheresse devenue endémique, les ressources hydrauliques du lac Kinneret sont en nette diminution, le lac perdant 1 cm/jour. La construction de nouvelles usines de désalinisation s’impose.

– Alors que les récifs coralliens meurent à une grande échelle dans le monde, par  blanchiment dû à l’élévation de la température et à l’acidification des mers, le récif d’Eilat revit au rythme de ½% par an, grâce à l’action du « Ministry of Environmental Protection (MoEP) »

– Chaque année, Israël accueille sur son territoire 17 espèces d’oiseaux migrateurs au km2, soit 40 fois plus que l’Egypte, record lié à une situation aux confins de 3 continents ! La multiplication d’arbres et l’installation de nids adaptés aux espèces d’oiseaux que l’on souhaite développer, permet de créer des conditions favorables au renouveau de la biodiversité des oiseaux. La multiplication de pièces d’eaux peu profondes construites avec une végétation aquatique luxuriantes, le long des rivières en cours de rétablissement d’une longue période de pollution,  a été une bonne initiative.

Elle a permis de créer les conditions favorables au renouveau de la biodiversité de la vie aquatique, en créant des stations relais adaptées aux oiseaux migrateurs tout en protégeant les étangs à élevage de poissons des agriculteurs. Ceux-ci ont créé une coopérative pour nourrir les oiseaux de passage, afin qu’ils puissent continuer leur migration, soit 6 tonnes de maïs  et 10 tonnes de poissons par jour qui sont apportées dans les réserves où les grues cendrées et les pélicans peuvent se reposer.

On estime à un demi-milliard le nombre d’oiseaux qui transitent pendant leur migration.

Culture

Pour la 1ère fois un film israélien inaugurera l’ouverture du 34ème Festival du film de Haifa, le 21ème film d’Avi Nesher, « l’Autre Histoire », drame humain d’une société complexe où les personnages très sensibles représentent une famille perturbée vivant la repentance religieuse de leur fille.

Santé

– Candida est une levure qu’on trouve dans nos organismes et qui exploite leur fonctionnement anormal pour se développer et nuire. La plupart des gens auront une infection fongique au moins une fois dans leur vie, que ce soit dans la peau, le système digestif ou les organes génitaux. Candida prolifère du fait du vieillissement et de l’usage exagéré d’antibiotiques, qui nuit à l’immunité. Une équipe menée par l’Assistant-Pr Boaz Mizrahi et son étudiant Maayan Lupton, et le Dr Ayelet Orbach de la Facultré de Biotechnologie et d’Ingénierie agroalimentaire du Technion a traité Candida en utilisant la bactérie Bacillus subtilis, qui produit et sécrète naturellement des substances inhibant sa croissance, alors que la bactérie a tendance à être en compétition avec la Candida dans des zones de croissance communes, autour des racines des plantes dans la nature par exemple. Pr Mizrahi : « Notre premier défi était de développer un système de transport qui permettait une application des bactéries vivantes sur la lésion infectée sans dégrader leur capacité à se développer et à sécréter leurs substances thérapeutiques sur la zone cible … Nous avons mis au point un gel qui prend une forme liquide dans le réfrigérateur et à température ambiante. Sa forme liquide permet au gel de pénétrer une couche plus profonde de la peau, là où le champignon se trouve … le gel durcit, car il contient des substances nutritives, une sorte de panier de nourriture ou d’usine qui assure que les bactéries restent en vie et produisent des molécules détruisant la Candida ». Il pense que « sa petite usine » pourra être utilisée à l’avenir pour traiter nombre de pathologies, y compris la psoriasis, l’acné, une variété d’inflammations et même le cancer.

– Une équipe d’oncologues israéliens travaillant au « Beth Israel Deaconess Medical Center » de Harvard a trouvé un moyen de détecter chez les patients le risque accru de développement de l’un des cancers les plus dangereux, le cancer du rein, 5 ans avant le diagnostic clinique.David Mueller chercheur : « Ce travail est un grand pas en avant, car KIM-1, une protéine présente dans le sang, est le seul biomarqueur qui a montré de manière prospective la distinction entre les personnes ayant un risque élevé ou faible de développer un cancer du rein»,

– Pr Ron Beloosesky, directeur de l’Unité Prénatale de la Division d’Obstétrique et Gynécologie à l’Hôpital Rambam, en coopération avec le Technion

a découvert que les propriétés anti-oxydantes et anti- inflammatoires de la grenade riche en polyphénols pouvaient réduire les risques de naissance prématurée et les dommages conséquents au cerveau des fœtus.

Sources: IsraelValley, SiliconWadi, … —               contribution: Albert SOUED


POUR SMARTPHONE ANDROID
Ecoutez les radios jewish americaines USA et israeliennes en direct live.

MediaIsraelLive : nouvelle appli pour Android Radios israëliennes et françaises
(les 3 principales de la communautés françaises, Paris, Lyon, Marseille RCJ, RJL, RMJ) Traducteur fr/hébreux fr/anglais etc...et inversement,
Infos en continu dans 3 langues
Tout cela sur l'appli MediaIsraelLive que vous pouvez télécharger ici :
donnez votre avis et mettez des étoiles merci

Ecoutez les radios françaises et israeliennes en direct live.

archives