Infos tsedek -Fevrier Mars

  • -

Infos tsedek -Fevrier Mars

Category : Non classé

Distinctions & performances

– Peter Paltchik a obtenu la médaille d’or dans la catégorie des moins de 100 kilos au tournoi de judo du Grand Prix de La Haye; son confrère Baruch Shmailov a été médaillé d’argent.

– La comédie « Nevsu » de la chaîne Reshet a remporté le 1er prix à New York à la cérémonie de l’International Emmy Award, avec l’acteur-créateur Yossi Vasa et son co-équipier Shai Ben-Atar.

– Lors du championnat international du “débat d’étudiants” à Stuttgart, l’équipe d’Israël comprenant 5 débateurs a remporté le 1er prix sur 37 équipes nationales. Maya Carmon et Omer Zilberberg, sont étudiants à « Atid High School for Arts and Sciences »  de Lod. Tamir West et Tomer Zucker étudient à « Israel Arts and Science Academy » à Jerusalem et Oleh Shem vient du Lycée de Ramat Hasharon.

– Lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires, 3 sur 19 athlètes israéliens ont reçu des prix: médaille d’argent en gymnastique acrobatique pour Yonatan Fridman et Noa Kazado Yakar, médaille de bronze en 200 m nage libre, pour Denis Loktev

– Alon Day a remporté le championnat automobile NASCAR dans le circuit Zolder en Belgique.

– Un classement mondial des écosystèmes de start-up a placé Tel Aviv en tant que 5ème ville ayant le plus important pourcentage d’entreprises créées par des femmes en 2015

– La cinéaste d’origine éthiopienne Aalam-Warqe Davidian, 38 ans, a obtenu le 1er prix de la mise en scène au Festival International du Film à Toronto, et une prime de 35 000 $, pour son film « le Figuier » en amharique avec sous-titres hébreu et anglais.

– Entrainée sous la direction du Dr. David Ginat du Département d’enseignement des Sciences de l’Université de Tel-Aviv, une équipe israélienne parmi 87 pays a remporté 3 médailles, une d’or (Nir Shalmon de Qiryat Ono), une d’argent (Roee Sinai de Lod) et une de bronze, aux Olympiades d’informatique pour la jeunesse qui se sont déroulées à Tsukuba, au Japon

– Shai Horesh du Moshav Hatsev, Shir Edri et Leah Curcus de Rehovot, le trio acrobate de15 ans, a gagné la médaille d’or à Budapest lors de la Coupe du Trio Pyramidal Acrobatique des 12/18 ans.

– Le gymnaste Artem Dolgopyat, 21 ans, décroche l’or au Challenge de Coupe du Monde de Gymnastique à Paris.

High Tech

– Amai Proteins de Rehovot a mis au point des aliments contre l’obésité basés sur des plantes équatoriales qui contiennent des « protéines douces », évitant l’usage du sucre et donnant le même effet, avec un poids 3000 fois moindre… Développées sur de la levure, ces protéines n’ont aucun effet sur le microbiome, le foie et les reins.

– CartiHeal, est spécialisée dans les implants exclusifs pour le traitement des défauts cartilagineux et des lésions ostéochondrales dans les articulations traumatiques et arthritiques. Elle a mis au point un implant Agili-C pour le traitement de lésions de la surface articulaire, traitement supérieur au traitement chirurgical standard par microfracture et débridement. Selon  Nir Altschuler, fondateur et PDG de CartiHeal, Agili-C a été implanté chez plus de 400 patients présentant des lésions cartilagineuses dans le genou, la cheville ou le gros orteil, dans le cadre d’une série d’essais menés dans de grands centres d’Europe et d’Israël.

– Les moustiques sont des organismes vivants qui tuent le plus d’êtres humains. Ces insectes transmettent la malaria, la dengue, la fièvre jaune, le virus zika …. Senecio Robotics, fondée en 2013, avec pour objectif d’automatiser et de rationaliser le tri, le transport et la dispersion des moustiques mâles, a mis au point un plan qui vise à combattre cette menace, en produisant massivement des moustiques stériles et en les dispersant par avion. Des insectes artificiellement stérilisés, habituellement des mâles, sont lâchés dans la population sauvage en très grand nombre. Lorsque ces mâles stériles s’accouplent avec des femelles fertiles, ces dernières ne produisaient pas d’oeufs, ce qui perturbe leur cycle de reproduction. Cette technique, employée avec succès contre des espèces variées de mites et de mouches, a été adaptée par Senecio pour les moustiques. Etant plus fragiles, cela difficile la conservation des moustiques et leur transport en grand nombre, et ils sont aussi difficiles à trier par sexe.

Hanan Lepek, directeur de Senecio Robotics : « Pour que la technique soit efficace, il faut donc qu’un nombre très élevé de mâles stériles soit dispersé afin que ces derniers puissent avoir l’avantage sur les mâles sauvages, sachant qu’il faut environ 10 mâles stériles pour un mâle sauvage et 800 moustiques par personne dans la zone ciblée. S’il faut des millions d’insectes par semaine pour couvrir un quartier modeste, ce sont des centaines de millions de moustiques qui sont nécessaires pour une ville…  C’est la nature des mâles. Ils tentent de trouver des femelles. Ils sont comme des bombes intelligentes  … On a là un outil qui est très précis, contrairement aux produits chimiques qui sont nocifs par ailleurs. Il n’y a donc aucun dégât collatéral»

Archéologie

– Eli Shukron et son équipe de l’Autorité des Antiquités (AAI) ont découvert une petite pierre provenant du tamisage d’excavations au nord de la Cité de David, au pied de l’Arche de Robinson, au parc national Emek Tzurim. Cette découverte est exceptionnelle, car il s’agit de la « bekaa’h », étalon du « demi-sheqel » biblique (Exode 38/26) qu’on donnait pour la maintenance du 1er Temple et pour le recensement. Un sheqel pesait 11,33g et la taxe individuelle demandée aux plus de 20 ans était donc de 5,6 g d’argent. La gravure sur cette petite bille est en hébreu ancien, en écriture miroir, comme sur un sceau….

– Des archéologues de l’AAI ont découvert le lieu où se trouvait la ville de Julias, au bord du lac Kineret, la « Bethsaida » biblique. Dans cette ville sont nés 3 apôtres de Jésus, Pierre, Philipe et André.

– Les archéologues de l’AAI ont découvert au sud de Beersheva une citerne romaine de 5,5 m de circonférence et de 12 m de profondeur, décorée de dessins de 13 bateaux, -techniquement bien réussis –, d’animaux et d’un marin. Selon Dr. Davida Eisenberg-Dagan, experte en gravure antique, les dessins datent du 1er siècle.

– L’AAI a  dévoilé une pierre gravée d’une inscription antique attestant que le nom de Jérusalem sous sa forme actuelle en hébreu était déjà en usage il y a 2000 ans. Les archéologues ont découvert un fût de colonne gravé de l’inscription “Hananiah fils de Dodalos de Jérusalem” en langue araméenne et en lettres hébraïques, évoquant le nom de la ville sous la forme utilisée aujourd’hui, Yeroushalaïm. Or le nom de la ville apparaît plusieurs centaines de fois dans la Bible, toujours sous la forme Yeroushalem, et seulement à cinq reprises sous la forme Yeroushalaïm.
– Les archéologues de l’AAI Kfir Arbiv, Nagar et Tehillah Lieberman ont découvert un charnier dans une cour près de la Municipalité de Jérusalem, lors de fouilles d’une citerne. Selon  Dr. Yossi Nagar, anthropologue à l’AAI, ce charnier qui contient des corps décapités et démembrés d’hommes, de femmes et d’enfants, daterait de l’époque du roi Alexandre Yanaï (-103/76) et de la lutte féroce entre Pharisiens et Saducéens. Yanaï avait puni 800 ennemis de cette manière.

– Des archéologues ont découvert dans la caverne de Raqefet, au sud de Haïfa, le plus ancien site de production d’alcool du monde, une boisson proche de la bière qui pourrait avoir servi lors de cérémonies funéraires il y a environ 13 000 ans, à l’ère du natoufien, ère entre le paléolithique et le néolithique, et passage du mode de vie des chasseurs-cueilleurs à celui des agriculteurs sédentarisés. Selon Dani Nadel, professeur d’archéologie de l’université d’Haïfa, « les Natoufiens enterraient certains de leurs morts sur une plate-forme recouverte de fleurs et de plantes, et fabriquaient apparemment un liquide ressemblant à de la soupe, en fait une boisson alcoolisée » – Les Natoufiens commençaient par faire germer leurs graines, — 7 espèces différentes, comme le blé, l’orge, l’avoine, des légumineuses, lentille, haricot, fève, pois, et des fibres comme le lin  — obtenant ainsi un malt qu’ils cuisaient jusqu’à obtenir une sorte de purée. C’est alors qu’ils déclenchaient la fermentation, en ajoutant des levures sauvages, ce qui aboutissait à une fine pâte, un gruau.

Révélations

Le saviez-vous ? Pourquoi 7 espèces de plantes sont mises en avant par la Bible (Deutéronme 8/8) et la tradition biblique. Les chercheurs du Centre médical Rambam du Technion ont découvert que l’absorption par une femme enceinte du jus de grenade a un effet bénéfique sur le cerveau de l’enfant et sur le système cardiovasculaire. L’huile d’olive de première pression prévient l’obésité. Le blé, l’orge, le raisin, la figue et le miel contiennent des éléments nutritifs, des minéraux et des vitamines qui soulagent ou préviennent diverses maladies gastriques, le cancer, l’asthme, le diabète et les calculs biliaires.

Le saviez-vous ? Une étude a révélé que les juifs enroulant les lanières de cuir ou phylactères autour du bras, dans le cadre de leurs prières du matin, pourraient également se protéger des effets des crises cardiaques. En effet, leur système cardiovasculaire bénéficie d’un préconditionnement ischémique à distance, qui consiste à restreindre brièvement le flux sanguin et l’oxygène au cœur, puis à le restaurer.

Défense

– Opher Doron, directeur général de la Division de l’espace chez IAI,Israel Aerospace Industries : «Nous développons la capacité de lancer une constellation de nano satellites. Ce grand nombre de satellites nous permettra d’effectuer un nombre beaucoup plus élevé de visites et de surveiller en permanence les zones d’intérêt ». La constitution d’un nuage de nano-satellites permettra une couverture quasi-continue de “zones d’intérêt”, susceptibles d’inclure l’Iran, la Syrie, le Liban et d’autres pays

Selon Doron, la résolution est très importante, et la société cherche à améliorer la qualité des couleurs des images.“Un bon expert en renseignement n’a pas besoin de couleur pour extraire les informations nécessaires d’une image satellite, mais pour les décideurs, la couleur est d’une grande importance ». ? Il faut 12 à 15 minutes à un missile balistique pour franchir l’espace aérien d’Iran jusqu’à Israël. Plus un lancement est détecté tôt et plus la trajectoire du missile peut être tracée rapidement, et meilleures sont les chances de l’intercepter, loin de la cible désignée.

En plus de l’avantage des nanosatellites dans les missions telles que la localisation de lanceurs de missiles», c’est que leur prix reste modique.

– Israel Aerospace Industries a développé un système autonome, appelé CIMS, qui identifie, localise et détruit les engins explosifs improvisés (IED) et les mines, même dans des situations complexes, avant que les soldats ne les atteignent. Le système est installé sur une plateforme robotique comprenant divers capteurs.

Inventions et découvertes

– Itamar Eliakim a construit, sous la direction conjointe du Dr. Gabor Kosa de l’École de génie mécanique de l’Université de Tel-Aviv, et du Prof. Yossi Yovel du Département de Zoologie et de l’Ecole des neurosciences de l’Université, le 1er robot autonome au monde “Robat” qui s’oriente par la détection de l’écho (écholocation), à la manière des chauves-souris. Robat est muni d’un haut-parleur à ultrasons qui imite la bouche de la chauve-souris et émet des sons dans des fréquences qui lui sont typiques. Il est également équipé de deux “oreilles”, qui sont des microphones qui perçoivent les fréquences ultrasoniques. Robat se déplace en s’orientant en temps réel uniquement grâce aux sons. Il repère les limites des objets dans l’espace, les catégorise à l’aide de son ordinateur et construit ainsi une carte précise de son environnement tout en évitant les obstacles. Pr. Yovel : « Notre projet s’inspire de la biologie. Si nous avions voulu construire une machine parfaite, nous l’aurions construite différemment. Par exemple, avec davantage d’oreilles. Mais nous nous sommes limités aux chauves-souris telles qu’elles sont dans la nature, et en tant que zoologue, je dois dire que nous avons également appris des choses sur elles. C’est une chose que de travailler avec des simulations informatiques, et une autre que d’essayer de construire une chauve-souris à partir de zéro. Le robot nous aide à mieux comprendre les priorités sensorielles de l’animal et la manière dont il décode les signaux en temps réel » 

– Pr. Amos Ullmann et Naima Brauner de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec le Prof. Zvi Ludmer de la Faculté d’agriculture du campus de Rehovot de l’Université Hébraïque de Jérusalem (UHJ), développent un nouveau procédé pour éliminer les polluants organiques persistants et les métaux toxiques des particules polluées. Le nouveau procédé, nommé PTE (Phased Transactions Extraction) se sert d’une combinaison de méthodes pour éliminer et concentrer les substances toxique. Réalisé en deux étapes, il utilise des solvants légèrement chauffés pour extraire les composés organiques, tout en éliminant les métaux lourds à l’aide d’agents dits chélateurs, de grosses molécules qui se lient aux métaux toxiques et les séparent de leur milieu source.

La principale innovation du processus est le chauffage du mélange de solvant organique et des agents de chélation, qui permet à ces substances de mieux pénétrer dans les particules polluées. Une fois la solution refroidie, la séparation s’effectue rapidement sans former d’émulsion stable. Tous les composants – les polluants et les matériaux qui les séparent – peuvent être recyclés.

– Pr. Roy Beck-Barkai, directeur du laboratoire de biophysique à l’Université de Tel-Aviv, et la doctorante Rona Shaharabani en collaboration avec la doctorante Maor Ram-On du groupe de recherche du Prof. Yeshayahu Talmon au Technion, ont mené une étude qui montre pour la première fois un lien clair entre les indicateurs physiologiques du corps, comme le niveau des constituants biochimiques ou la température, et les changements structurels de la myéline, gaine d’isolation des fibres nerveuses dont la dégradation est l’une des caractéristiques de la sclérose en plaques.

Pr. Beck-Barkai : « La maladie se caractérise par la destruction d’une substance appelée myéline, qui enveloppe les fibres nerveuses transmettant les signaux électriques du cerveau aux divers organes du corps et permettant donc aux différentes parties du système nerveux de communiquer entre elles. L’hypothèse est que ce processus se produit lorsque le système immunitaire attaque la myéline, mais jusqu’à aujourd’hui on ignore encore comment se produit ce phénomène, et il n’y a pas non plus de médicament contre la maladie. En tant que biophysiciens, nous avons cherché à examiner les aspects physiques, physiologiques et structurels du processus qui affecte la myéline …. »

– Quand le génome de l’anémone de mer a été séquencé en 2007, on a découvert qu’il était très similaire à celui de l’homme, tant au niveau du nombre de gènes, avec environ 20 000 gènes, que de leur organisation complexe. Ces similarités font de l’anémone de mer un modèle idéal pour étudier le génome animal et comprendre les interactions qui se jouent entre les gènes. L’anémone peut aider à comprendre l’origine et l’évolution des multiples types cellulaires qui constituent les corps et organes des animaux, et notamment leur système nerveux. Grâce à une technique innovante mise au point par un groupe de chercheurs de l’Institut Pasteur et du Technion de Haifa, les minuscules cellules de l’animal, — qui ne font pas plus d’1 micron de diamètre –, ont été isolées une à une, et leur ARN analysé. Au total, ce sont plus d’une centaine de types cellulaires différents qui ont été identifiés, regroupés en 8 familles principales de cellules (musculaires, digestives, neuronales, épidermiques, etc.). Mais surtout, près d’une trentaine de type de neurones différents ont été identifiés, révélant un système nerveux et sensoriel d’une grande complexité. Même si l’anémone semble très différente de l’homme, elle révèle les règles fondamentales qui permettent aujourd’hui à ses cellules comme aux cellules humaines de remplir autant de fonctions différentes.

Agriculture et botanique

L’Institut Volcani a développé une arme biologique pour venir à bout de la peste mortelle du dattier, le charançon rouge d’origine sud-asiatique, qui creuse les branches y déposant 300 œufs qui éclosent en insectes, dévorant l’intérieur de l’arbre. Au lieu d’insecticides Volcani utilise des nématodes, vers microscopiques, qui détectent instinctivement leur proie, y pénètrent et secrètent une bactérie dans le sang qui se transforme en toxine tuant l’insecte, avec un taux de succès de 70% pour le moment.

Économie

– Environ la moitié de toute la nourriture produite dans le monde est gaspillée chaque année. Wasteless, fondée en 2017, a développé une technologie d’intelligence artificielle (IA) qui permet d’offrir aux clients un système de tarification variable basé sur la date d’expiration d’un produit. Un carton de lait qui doit expirer dans quelques jours coûtera moins cher que clui qui expirera dans 10 jours.Le moteur de tarification sans gaspillage utilise une branche de l’apprentissage machine appelée l’apprentissage par le renforcement,qui fait automatiquement correspondre les stocks et le moment de la journée en une série de prix optimauxUn projet pilote de Wasteless, réalisé en partenariatavec un important détaillant espagnol, montre que la technologie Wasteless permet de réduire d’un tiers les déchets alimentaires des supermarchés, tout en augmentant les revenus de 6,3%.

– Le Fonds monétaire international annonce que l’économie israélienne aura un taux de croissance de 3,6% d’ici fin 2018, avec un taux d’inflation de 0,9% et un taux de chômage sans précédent de 3,9%.

Santé

-Zion Medical, société de biotechnologie qui développe des traitements du HIV et du cancer donne les résultats du premier essai clinique du médicament anti-HIV Gammora, qui élimine jusqu’à 99% des Virus HIV dans les 4 semaines suivant le traitement.

Gammora est un composé peptidique synthétique dérivé de l’intégrase du HIV, qui est responsable de l’insertion du matériel génétique du virus dans l’ADN de la cellule infectée. Gammora stimule l’intégration de multiples fragments d’ADN du HIV dans l’ADN génomique de la cellule hôte, dans une mesure qui déclenche l’autodestruction de la cellule infectée, appelée apoptose.

– Glioblastoma est le cancer du cerveau le plus agressif, représentant 17% des cas, avec une espérance de vie inférieure à 2 ans et ne peut être traité par chimiothérapie. Une étude menée à l’Université de Jérusalem montre que les gènes MKNK2 produisent 2 types de protéines, le Mnk2b qui provoque le cancer et le Mnk2b qui l’inhibe. Les chercheurs ont réussi à développer une molécule qui réduit la première et favorise la 2ème. Combinée avec une chimiothérapie, l’inclusion de cette nouvelle molécule dans une thérapie globale réduit le développement de ce cancer.


archives