Tsedek-Info d’Israël sept-oct 2019

  • -

Tsedek-Info d’Israël sept-oct 2019

Category : Non classé

Tsedek-Info d’Israël sept-oct  2019

Tsedek Info         PPPPP              Archives                  Derniers Articles Parus

Distinctions & performances

– Le magazine « US News & World Report » place Israël au 8ème rang des nations les plus influentes en 2019, alors que pour le lieu où il fait bon de vivre, le pays est à la 29ème place, la Suisse étant en tête. 

– Jérusalem bat le record du nombre de “chats errants” avec 2000 chats/km2. Il faudrait créer 25 cliniques pour pouvoir stériliser une bonne partie des 240 000 chats de la capitale.

– Ramat Gan aura la plus haute tour du pays, 120 étages culminant à 520 mètres, dans le complexe de la Bourse du diamant.

– Tel Aviv est la 10ème ville la plus chère au monde avec Los Angeles.

– Newsweek Magazine a classé l’hôpital de Ramat Gan comme leader mondial en matière d’innovation biotechnique et scientifique médicale. De même,  « Chaim Sheba Medical Center » de Tel HaShomer a été classé comme un des 10 meilleurs hôpitaux dans le monde.

High Tech

– Pr Lavie, spécialiste du sommeil depuis plus d’un demi-siècle a créé plusieurs start-up sur le sujet. L’une d’elles fabrique « Watch-PAT », un tonomètre artériel périphérique, qu’on serre sur un doigt pendant la nuit et qui donne un diagnostic de l’apnée, du ronflement et des troubles du sommeil en 90 secondes. A 300 $/pièce, il remplace les longues nuits dans une clinique du sommeil à 1300$/nuit.

– BeerBazaar, une start-up fabriquant des bières artisanales, a été lancée par Lior Weiss, étudiant en ingénierie au Technion, en 2013, avec l’aide d’Avi Moskowitz. BeerBazaar compte six sites à travers le pays et espère satisfaire 15% du marché de la bière.

– L’Escherichia coli (E. coli), la salmonelle et la listériose sont des bactéries courantes qui peuvent contaminer de la nourriture à différentes phases de la production, du champ à l’assiette. Créée à Jérusalem en 2017, la start-up Yarok Microbio a mis au point un moyen d’identifier des bactéries mortelles, en moins d’une heure, avant que les produits qu’elles pourraient avoir contaminés ne soient vendus. Elle combine la chimie à l’intelligence artificielle, afin de détecter des bactéries mortelles dans des champs ou dans la chaîne de production alimentaire. Son Président Jonathan Sierra : « Le système donne des résultats dans un laps de temps allant de moins d’une heure jusqu’à plusieurs heures. En 45 minutes, le système peut déterminer si un produit examiné est contaminé, permettant ainsi aux producteurs et aux fournisseurs d’annuler leurs livraisons. Un résultat final assurant de l’absence totale de bactéries prend six heures pour la salmonelle (au lieu de cinq jours), quatre heures et demi pour l’E. Coli et huit heures pour la listériose ». 

– Diane Abensur Bessin, présidente de Nanosynex , qui travaille sur une approche nouvelle pour aider les médecins à éviter les mauvais traitements aux antibiotiques : «Le corps devient un incubateur de bactéries résistantes… Si nous donnons au patient le traitement approprié à la bonne dose, aucune résistance ne sera créée, le patient sera guéri plus rapidement et les autres patients ne seront pas infectés par une bactérie résistante » – Il s’agit d’un test de diagnostic en 4 heures qui détermine quelles bactéries du corps d’un patient sont résistantes à quels antibiotiques. Nanosynex a créé un kit pour les laboratoires contenant des cartes jetables, un appareil de lecture fluorescent et un logiciel d’analyse.

– Erika Carmel a développé B-Cure Laser un petit appareil médical laser à basse puissance (LLLT– Low-Level Laser Therapy)et léger (173g) qui apaise les diverses douleurs du patient, dues à des problèmes orthopédiques, blessures et lésions sportives, inflammations, problèmes d’articulations, plaies diabétiques, escarres et problèmes de peau. Cet appareil utilise un mécanisme électro-optique innovant qui produit un faisceau laser efficace, homogène, et d’une surface de traitement allant jusqu’à 4,5 cm2, pendant 6 et 8 minutes, 2 à 4 fois par jour. Michael Schlosser, président : « B-Cure Laser a récemment sauvé de l’amputation la jambe d’un patient diabétique et des patients souffrant d’arthrose du genou peuvent commencer à monter les escaliers, suite au traitement ».

– Dans la vie, on prend les petites décisions du quotidien, mais aussi des décisions de plus grande importance : devrions-nous par exemple subir une intervention chirurgicale lorsqu’un médecin estime qu’il existe un risque élevé de guérison spontanée, alors qu’un autre juge que l’opération est vitale ? Une grande partie des décisions que nous prenons dans notre vie personnelle et professionnelle sont prises dans des conditions d’incertitude et sont basées sur des conseils d’experts. Même les décideurs de grandes organisations, tels que les membres du conseil d’administration et les représentants du gouvernement, se fient aux évaluations d’experts. Si les experts sont tous d’accord, la décision est facile. Mais dans de nombreux cas, ils sont en désaccord et leurs prédictions se contredisent. Dr Itay Arieli, Dr Yakov Babichenko et Dr Rann Smorodinsky, assistant à la faculté d’ingénierie et de gestion industrielle William Davidson du Technion ont mis au point un modèle permettant d’évaluer les propositions des experts et de présenter une solution opérationnelle à un problème. Dr Arieli : « Nous proposons un modèle mathématique qui nous permet d’examiner de manière objective l’ensemble des paramètres affectant la prise de décision et de construire une prévision basée sur celle d’experts. Celle-ci est basée sur une évaluation de la qualité des prévisions globales, dans le pire scénario possible… Cette prévision est proche de celle d’une personne informée, connaissant les données détenues par tous les experts »

Archéologie

– Pr Yosef Garfinkel, directeur de l’Institut d’archéologie de l’Université Hébraïque de Jérusalem et son équipe ont découvert un mur fortifié dans l’ancienne ville de Lachish, datant de -10s. Cette découverte corrobore le récit biblique et suggère qu’un royaume centralisé, dirigé par le roi David et ses descendants, a été fondé et agrandi plus tôt que l’on ne croyait. Pr Garfinkel : « Lors de l’Âge de Bronze tardif, Lachish était une très grande ville cananéenne. Ensuite, à -12ème s, elle a été détruite, et elle est restée en ruines pendant 200/250 ans ». On a pu dater le mur à – 920, en utilisant des noyaux d’olives trouvés sous le sol. Cette date correspond au règne de Rehoboam, le fils de Salomon et petit-fils de David.  La découverte d’une ville fortifiée à deux jours de marche de la Jérusalem des Rois David et Salomon suggère que le grand royaume de Judée a été établi un siècle plus tôt que les historiens ne le pensaient ! Pr Garfinkel : « Les fouilles de la ville fortifiée de Khirbet Qefaya font penser à une société urbaine en Judée, à l’époque du roi David. Un sanctuaire portable indique une architecture royale en Judée à cette époque…. Le texte biblique a décrit une architecture similaire à celle qui était utilisée à l’époque ».

– Une pièce d’or vieille de 1600 ans et extrêmement rare de l’empereur byzantin, élaborée en commémoration du Sanhédrin que, le gouvernant avait aboli et qui avait fait des Juifs des citoyens de seconde zone sur la terre d’Israël, a été découverte à proximité … d’une nouvelle piste de randonnée.

– Les fondements présumés du 1er Temple, construit par le roi Salomon, d’après la Bible, à – 10 s. ont été trouvés à Tel Motza, lors de fouilles préventives liées à la rénovation de l’autoroute qui relie Tel Aviv à Jérusalem. La responsable des fouilles Choua Kisilevitch de l’Institut israélien du patrimoine : «Nous avons découvert d’abord une multitude d’objets de culte….puis le monument qui date de l’époque du 1erTemple. Il a un plan similaire, ainsi que les mêmes éléments architecturaux, y compris les deux colonnes à l’entrée. Tout cela répond exactement à la description du Temple de Salomon, telle que nous la connaissons»

– Un morceau d’une lampe à l’huile vieille de 2000 ans et décorée d’un chandelier (menorah) à 9 branches a été découvert dans une fouille à proximité de Tel Beer-Sheva par Avinoam Lehavi, archéologue de l’Autorité des antiquités d’Israël (AAI). Dans ces fouilles, on a découvert une grande implantation juive, une tour de guet, des passages souterrains, des bains rituels datant de la période du 2ème Temple, et une vaisselle en pierre rarement aussi bien conservée. Ce site de   2000 m2 montre une continuité de la pratique religieuse juive aux extrémités du royaume. On y a trouvé aussi une grande quantité de poterie et de lampes décorées avec des thématiques juives typiques, comme la feuille de vigne. On a aussi trouvé des noyaux d’olive et de dattes, et des équipements pour faire cuire le pain.
– Une fouille archéologique, menée par l’AAI dans le quartier Sharafat de Jérusalem-Est, a mis au jour les restes d’un village juif remontant à l’époque hasmonéenne (- 2000 ans). On y a découvert les restes d’un grand pressoir à vin contenant des fragments de bocaux de stockage, un grand columbarium (pigeonnier taillé dans la roche), un pressoir à olives, un grand bain rituel, une citerne à eau et des carrières de roche. Le responsable des fouilles Ya’akov Billig : « Il semble que ce domaine funéraire ait servi à une famille riche ou importante, pendant la période hasmonéenne. Le domaine a été utilisé pendant plusieurs générations, comme c’était le cas à l’époque … Une telle qualité d’exécution des éléments architecturaux est très rare, surtout dans les bâtiments monumentaux ou les domaines funéraires de la région de Jérusalem » – En effet, la partie présentant un intérêt particulier concerne un domaine funéraire extravagant, comprenant un couloir menant à une grande cour ciselée dans le socle.

– Boaz Langford, chercheur au Centre de recherche sur les grottes de l’université Hébraïque de Jérusalem, et Antoniya Vlaykova, une exploratrice bulgare de la Fédération spéléologique européenne, ont dirigé l’exploration de la plus longue grotte de sel du monde, un réseau de passages sinueux de 10 km, à Malham, à l’extrémité sud de la mer Morte. Boaz  Langford : « Ce qui est unique dans cette grotte, par opposition aux autres grottes salines du monde, c’est qu’elle est la plus longue du monde »- Les grottes de sel ont des caractéristiques géologiques rares et inhabituelles et n’existent que dans les régions très arides. L’exutoire principal de la grotte de Malham se trouve près de la statue de sel nommée “épouse de Lot“.

– Lors de la construction de la route 38, on a découvert à Tel Beit Shemesh des vestiges de pressoirs de fabrication d’huile datant du 1er Temple, ainsi que des effigies du dieu nain populaire égyptien Bess. Ville détruite par l’assyrien Sennasherib en – 701, elle aurait ainsi repris vie plus tôt qu’on ne le pensait…

– Des marques triangulaires méticuleusement incisées ont été retrouvées sur des bols en basalte vieux de 6 500 ans par la chercheuse Rivka Chasan, sous la direction de Pr Danny Rosenberg, directeur à l’Institut Zinman de l’Université de Haïfa. L’étude de la provenance de ces bols permet de retracer d’anciennes routes commerciales du Levant et de trouver les carrières et les sites de production. Les ustensiles étudiés ont été retrouvés lors de fouilles réalisées par l’AAI en différents endroits, allant du Néguev au Golan, et appartiennent à une époque transitoire, entre la technique de la pierre et le début de la métallurgie du cuivre. La récurrence et la similitude des décorations témoignent d’une valeur partagée entre différentes communautés qui auraient été très isolées les unes des autres. Rivka Chasan : «Vous avez un triangle chalcolithique en forme de V, et à l’intérieur on observe des hachures partant de l’angle supérieur droit vers la gauche, en bas. Le nombre de hachures varie, il y en a en moyenne dix… Il s’agit d’ustensiles en pierre très élaborés… Quand les gens voient des triangles, ils ont rapidement tendance à conclure au symbole de la fertilité, parce que le vagin est souvent représenté par ce dessin. Mais ce n’est qu’une hypothèse… » – Ce symbole uniforme apparaît néanmoins comme un trait d’union entre des communautés diverses, dans toute cette partie du Moyen Orient.

Révélations

Le saviez-vous ? – La start-up Tevel a conçu un drone multi-bras, capable de cueillir des fruits rapidement et avec soin.

Le saviez-vous ? – On peut aujourd’hui visiter à Akko (St Jean d’Acre) les tunnels construits au 14ème s., sous les rues anciennes et s’étendant sur des centaines de kilomètres ; ils étaient construits pour aider les Templiers à se déplacer sans être détectés et sans combattre les éléments ou leurs ennemis.

Défense

IWI (Israeli Weapon Industries), fabricant d’armes légères éprouvées au combat, pour les forces de l’ordre et les armées, a mis au point un nouveau fusil d’assaut, le Carmel de calibre 5,56×45 mm, avec 4 longueurs de canon 267/406mm. Ambidextre et compatible avec tout accessoire ou viseur, le Carmel comporte le “Free Floating Barrel”, un système détachable rapidement et offrant une modularité maximale, ce qui assure le remplacement du canon en quelques secondes. 

Inventions et découvertes

– Pr Nadav Amdursky de la faculté de chimie Schulich du Technion a mis au point une technologie permettant d’étudier les transitions membranaires des protons liées à la production d’énergie dans les processus de respiration cellulaire et de photosynthèse. L’énergie est à la source de la vie. Sur le plan chimique, c’est la molécule d’adénosine triphosphate (ATP) qui est capable de stocker et de transporter de l’énergie chimique dans les cellules. L’énergie de la lumière du soleil ou l’énergie chimique des nutriments sont utilisées pour la synthèse de l’ATP, lors des processus de photosynthèse ou de respiration cellulaire. La synthèse de l’ATP repose sur une protéine membranaire dont l’activité est liée à un moteur nanométrique alimenté par des protons, dans un espace/temps infiniment petit.

La sonde moléculaire développée au Technion est basée sur une molécule chimique appelée « photo-acide ». Lorsque cette molécule absorbe la lumière, ses propriétés chimiques changent et elle devient un acide fort. La principale caractéristique de tout acide fort est de libérer rapidement un proton dans un environnement aqueux. Pr Amdursky : « Nous avons découvert que le mouvement des protons à la surface de la membrane et l’interaction entre les protons de la membrane et les protons de la solution dépendaient étroitement du type de lipides constituant la membrane »

– Dr Yossi Buganim de l’Université hébraïque de Jérusalem (HU) et son équipe ont mis au point une méthode pour transformer les cellules de la peau en trois grands types de cellules souches qui comprennent les embryons à un stade précoce, à l’extérieur du corps, sans avoir besoin de sperme et d’ovules. Cette méthode peut résoudre certains problèmes d’infertilité et ouvre la voie à la création d’embryons entiers à partir de cellules cutanées dans “une boîte de Petri”, séparée du corps humain.

– Pr Tal Dvir et son équipe de l’Université de Tel Aviv ont développé un prototype de coeur humain, de la taille d’une cerise, imprimé en 3D à partir de tissus humains, avec des vaisseaux, ce qui est une avancée majeure dans le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention du rejet des greffes.

– Une équipe dirigée par Pr. Pavel Ginsburg de l’École d’ingénierie électrique de l’Université de Tel Aviv, a mis au point un nouveau type de radar optique à haute résolution, capable de détecter des objets cachés par d’autres. Intégré à un véhicule autonome, ce radar pourra ainsi signaler un enfant qui fait irruption sur la route, venant de derrière une voiture garée. En raison de sa faible bande passante, inférieure à 30 Mhz, ce radar est peu coûteux.

Pour y parvenir, l’équipe s’est servie d’une technique d’imagerie médicale appelée « Tomographie Optique Cohérente » (OCT), qui utilise une onde lumineuse pour capturer des images tridimensionnelle à haute résolution de tissus biologiques dynamiques. Pr Ginsburg : « Nous avons réalisé qu’il existe une similitude entre la complexité et le dynamisme des tissus biologiques, et le mouvement des véhicules automobiles sur la route, de sorte que la solution pour créer une image de haute qualité pouvait être similaire

– Aviad Shiber, étudiant au Technion, a développé un système appelé “œil bionique”, avec deux de ses professeurs, Shahar Shalev et Oded Reitz. Le système est constitué d’un dispositif monté sur la jambe de l’aveugle et sur la ceinture qu’il porte à la taille. Les ondes sonores, envoyées d’un appareil à une chaussure, détectent la distance entre différents objets au sol, puis envoient une vibration à la ceinture, qui indique vers quel côté il doit tourner pour éviter l’obstacle. Carmelit, la mère d’Aviad, aveugle : « Toute ma vie, j’espérais que quelqu’un invente quelque chose qui pourrait aider les aveugles comme moi, qui n’auraient pas à utiliser uniquement un chien-guide, et cet appareil a vraiment changé ma vie »

– Né en 2002, le robot CorPath été créé par NaviCath (devenu Cordinus), une start-up fondée par Pr Rafi Biar, directeur général du centre médical Rambam et chef de la cardiologie, avec son partenaire Tal Vandrov, diplômé du Technion, vice-président du marketing et du développement. Le robot a été développé pour aider les chirurgiens cardiaques à effectuer un cathétérisme plus précis, pour permettre un accès à distance lors du traitement des patients, mais aussi pour empêcher une exposition aux rayons X.

Dans les urgences médicales cardiovasculaires, telles que les accidents vasculaires cérébraux ou les crises cardiaques, il existe une fenêtre de traitement limitée allant de 90 minutes à 24 heures, sans quoi le patient peut mourir ou rester invalide. Le robot peut apprendre à déplacer le « stent » à travers les artères, à se rendre au bon endroit, et à le libérer.

– Sharon Barak, ingénieure chimiste a trouvé un moyen de réduire la période de dégradation des plastiques de plusieurs siècles à quelques minutes seulement. Elle a créé  Solutum pour fabriquer un « faux » plastique composé totalement de matériaux écologiques qui se dissolvent facilement dans l’eau et retournent dans la nature. Le nouveau plastique est tellement sûr et naturel qu’on peut boire sa solution dans l’eau.

Environnement

– Pr David Faiman est à l’origine des brevets de l’Université Ben Gourion dans le domaine des centrales photovoltaïques à concentration. La cellule photovoltaïque « à concentration » capte le rayonnement solaire grâce à des lentilles ou miroirs, pour le concentrer sur une surface beaucoup plus réduite (1/1000e) où l’on place une cellule solaire photovoltaïque de petite dimension, à haute performance. Le spectre du rayonnement solaire converti en énergie électrique est plus étendu que dans les panneaux photovoltaïques classiques. Pour un même flux solaire capté, le rendement énergétique atteint, 30% à 40% pour l’ensemble lentille et capteur, soit le double de ceux obtenus avec des panneaux solaires photovoltaïques à insolation directe (autour de 10/20%). Les surfaces de réflexion sont facilement refroidies par l’eau, ce qui limite la réduction d’efficacité et produit de l’eau chaude. Millenium Electric a développé l’étude, la fabrication et l’installation de ces systèmes solaires.

– La start-up Brenmiller Energy (BRE) a développé un procédé (BCell) permettant de collecter de l’énergie renouvelable de source diverse (solaire, éolienne, biomasse), de la stocker sous forme de vapeur d’eau et de produire grâce à cette vapeur de l’énergie thermique et électrique. De cette façon la société BRE espère réduire le coût du KW produit de 60 à 90%. Les collecteurs de chaleur solaire sont paraboliques pour concentrer les rayons lumineux Le rayonnement solaire porte le fluide circulant dans les tuyaux des collecteurs paraboliques à plus de 520˚C et la vapeur d’eau produite est stockée pour être exploitée par une turbine thermodynamique, en cas de besoin.

 

Agriculture et botanique

– Israel Talpaz, fondateur de SeeTree de Tel Aviv et ex-agent des services du Renseignement, s’est spécialisé dans la recherche de maladies des arbres et notamment les porteurs d’agrumes. En effet, une maladie bactérienne appelée HLB (citrus greening) a dévasté l’industrie des agrumes de Floride au cours de la dernière décennie et menace la Californie. Barak Hachamov, président : « Sur les 40 employés de SeeTree, il n’y a pas un seul vendeur, et pourtant nous avons certains des plus gros clients du marché, du fait du bouche à oreille, devenu viral ». Le service fourni ne se contente pas de détecter précocement le HLB. Il recueille et analyse l’information liée à chaque arbre au fil du temps, à l’aide de drones, de capteurs et d’informatique, sans compter les “bottes sur le terrain”. Chaque arbre a un dossier médical, l’ensemble formant un « waze des arbres » qui permet aux agriculteurs d’identifier les zones qui posent problème et d’optimiser les soins individuels. SeeTree facture des frais mensuels basés sur la superficie. Barak Hachamov : «Nous rêvons de devenir le chef de file mondial d’un réseau de renseignements pour tout type d’arbre, où qu’il se trouve dans le monde… le système pourrait fonctionner dans pratiquement tous les climats où il existe des vergers …. Si vous perdez un arbre, il vous faut 5 ans pour atteindre le même niveau de production de fruits avec un nouvel arbre. C’est un défi très différent de celui des grandes cultures saisonnières, parce que les dommages peuvent survenir n’importe quel jour de l’année »

– La technologie Taranis permet aux agriculteurs de maximiser leurs récoltes de blé, de maïs, de coton et de pommes de terre. Ofir Schlam, directeur : « Notre logiciel Taranis prend des vues aériennes avec une résolution très élevée, c’est la base de notre nouveau produit A12. A l’aide d’avions et de drones, nous faisons des photos très nettes sur lesquelles on voit chaque feuille et chaque insecte de tout le champ» – Doté de capacités d’apprentissage automatique, le logiciel se réfère à une collecte de données de plus de 10 millions de phénomènes agricoles qu’il analyse au moyen du modèle Taranis. Avec une application, les agriculteurs peuvent alors prendre les décisions qui s’imposent pour améliorer le rendement des cultures.

Économie

– 130 milliards $ d’investissements étrangers en 2017, en augmentation de 20% en un an

Santé

– Le diabète est un trouble métabolique dans lequel le taux de sucre dans le sang est excessif. Il en existe deux types  – le diabète de type1 survient lorsque le pancréas ne peut pas créer suffisamment d’insuline, l’hormone chargée de réduire le taux de sucre dans le sang, tandis que le diabète de type2 se produit lorsque les cellules deviennent résistantes à l’insuline. Dans le diabète de type1, l’insuline est injectée quotidiennement. La société biopharmaceutique Kadimastem développe le moyen de créer les cellules nécessaires pour l’implantation par greffe à la place de l’insuline, à partir de cellules souches embryonnaires humaines. Kfir Molakandov : « Ces cellules peuvent se transformer en n’importe quel tissu que vous aimez. L’avantage de ces cellules, c’est que vous pouvez les multiplier à l’infini.  Nous avons cette matière première et nous savons aujourd’hui comment utiliser ces cellules pluripotentes pour les transformer en cellules productrices d’insuline »

– Fondée en 1999 à Tirat Hacarmel, Insightec a mis au point un casque qui traite d’une manière non invasive certaines zones du cerveau, par ultrasons, pour soulager les symptômes du tremblement de Parkinson. Insightec a mis au point Exablate Neuro, un traitement, qui combine deux technologies, les ultrasons de haute intensité et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et qui permet aux neurochirurgiens d’effectuer une chirurgie cérébrale sans incision pour atténuer les tremblements.

– A l’hôpital Alyn on s’ingénie à trouver des solutions techniques pour aider les enfants paralysés à réaliser certains mouvements et les réhabiliter. Les appareils sont conçus sur ordinateur par divers candidats au jeu promu « Faire-thon », puis réalisés avec une imprimante 3-D et ensuite jugés et classés par un jury. Le directeur d’Alyn, Dr. Maurit Beeri : « L’organisation de ce genre d’événement est importante, parce qu’elle permet aux adultes et aux enfants en bonne santé d’aider à améliorer la vie quotidienne des enfants handicapés ».

– L’adaptation d’un médicament connu pour le traitement de la sclérose en plaques pourrait aider les patients épileptiques, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Tel Aviv, sous la direction de Pr. Inna Slutsky. L’instabilité de l’activité neuronale dans diverses parties du cerveau est un élément principal d’un large éventail de troubles cérébraux, y compris l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer et de Parkinson. Puisque l’homéostasie métabolique est essentielle au maintien d’une fonction cérébrale normale et que l’épilepsie est caractérisée par des changements importants dans l’activité métabolique du cerveau, les chercheurs ont appliqué un modèle informatique pour cartographier les processus métaboliques dans les cellules. En utilisant les données génétiques des patients épileptiques, les chercheurs ont “éteint” chaque gène métabolique du modèle pour rechercher le gène dont l’extinction ferait en sorte que le métabolisme défectueux soit le plus proche de la normale. L’un des principaux candidats découverts grâce à ce procédé était le gène DHODH, connu pour être actif dans les mitochondries. Pr Inna Slutzky : « Le gène DHODH, code pour l’enzyme DHODH, qui est inhibée par un médicament connu contre la sclérose en plaques, appelé Teriflunomide. Nous avons donc décidé de tester l’effet de ce médicament sur les cellules du cerveau »

– Nanomedic Technologies Ltd, de Lod, a mis au point un dispositif médical « SpinCare » ressemblant à un pistolet à colle surdimensionné, qui aide les brûlés à éviter la douleur insupportable associée aux changements de pansement dans le traitement des brûlures graves, des plaies chirurgicales larges et profondes. SpinCare crée une couche nano-fibreuse sur place pour la réparation et la guérison des tissus, sans aucun contact avec le soignant. Dr Chen Barak, président : « La couche protectrice est appliquée à environ 20 cm de la plaie, sans la toucher. Cela ressemble à un vent délicat sur la plaie. Vous l’appliquez une fois et elle reste sur la plaie pendant le processus de guérison »

– Comme le pancréas est un organe interne difficile à détecter lors d’un examen de routine et que le diagnostic précoce est la clé d’un traitement efficace, de nombreux décès par cancer du pancréas sont dus à des métastases cancéreuses provenant d’une tumeur non diagnostiquée. Lorsque le cancer est diagnostiqué après des métastases, le bénéfice de la chirurgie et du traitement médicamenteux est très faible. En effet, la tumeur survit dans des conditions de faim et de suffocation et même en présence de médicaments de chimiothérapie.

Une équipe du Technion et du Rambam Medical Center, menée par Pr Ziv Gil, responsable du département EEG, chirurgien cervico-facial et directeur du laboratoire de recherche appliquée sur le cancer de la faculté de médecine Rappaport, a révélé le mécanisme qui protège les cellules cancéreuses du pancréas contre le manque d’oxygène et de nutriment. L’équipe a découvert que le manque de nutriments, en particulier d’acides aminés essentiels tels que la glutamine, oblige les cellules cancéreuses du pancréas à produire des microARN qui suppriment la production d’énergie dépendante de l’oxygène (glycolyse aérobie) pour la production d’énergie sans oxygène (glycolyse anaérobie). Les cellules réduisent la dépendance des cellules vis-à-vis des acides aminés essentiels et de l’oxygène.

– La dépression est la première cause d’invalidité et représente plus de 30% du coût total associé aux maladies cérébrales. La dépression est l’une des rares maladies à taux de mortalité accru. Elminda Ltd., a mis au point un produit d’analyse cérébrale le BNA-Predict, qui a été développé pour prédire la réactivité aux antidépresseurs et aux traitements de neurostimulation. Il aide le médecin à choisir le traitement antidépresseur le plus efficace et à surveiller l’effet du traitement directement dans le cerveau. Ronen Gadot, président : « Elminda Ltd. est une société de biotechnologie émergente qui se consacre à ouvrir la voie à une meilleure santé cérébrale en intégrant des référentiels de données volumineuses, des algorithmes d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique à sa plate-forme exclusive BNA. BNA est une technologie fonctionnelle de cartographie, d’imagerie et de surveillance du cerveau fonctionnant en électrophysiologie, qui permet de détecter rapidement les anomalies potentielles dues au vieillissement ou à l’incidence, ainsi que de suivre les progrès et l’impact des interventions, y compris les changements de mode de vie »

– Au lieu d’utiliser la peau du patient ou celle des autres, le tissu de synthèse développé en laboratoire est utilisé pour remplacer ou régénérer la zone endommagée. Le centre de bio-impression 3D pour l’impression de cellules et de biomatériaux du Technion donne un élan significatif au domaine de l’ingénierie tissulaire. L’imprimante convertit les informations obtenues à partir de la tomodensitométrie du patient en un tissu tridimensionnel adapté à la zone de la blessure. Les tissus d’ingénierie combinent des cellules du corps du patient avec des biomatériaux d’échafaudage qui servent de modèles 3D pour guider sa croissance. Pour que le tissu puisse être transplanté, il faut que des vaisseaux sanguins soient créés pour apporter de l’oxygène et des nutriments. Cependant, le processus de vascularisation peut entraîner une thrombose dans le tissu de greffe. Sous la houlette de Shahar Ben-Shaul, doctorante en génie biomédical au Technion, on a découvert que les cellules plus matures réussissaient mieux à connecter les vaisseaux sanguins, et cela plus rapidement et sans coagulation.

🎧 Nouvelle appli de toutes les radios juives du monde !
Téléchargez ici 
👇👇👇

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.jjteban114.RadioJewishWorld


POUR SMARTPHONE ANDROID
Ecoutez les radios jewish americaines USA et israeliennes en direct live.

MediaIsraelLive : nouvelle appli pour Android Radios israëliennes et françaises
(les 3 principales de la communautés françaises, Paris, Lyon, Marseille RCJ, RJL, RMJ) Traducteur fr/hébreux fr/anglais etc...et inversement,
Infos en continu dans 3 langues
Tout cela sur l'appli MediaIsraelLive que vous pouvez télécharger ici :
donnez votre avis et mettez des étoiles merci

Ecoutez les radios françaises et israeliennes en direct live.

archives